Fermer



Borréliose de lyme

Publié le 16/09/2013 - Dernière mise à jour le 16/11/2017

Enquêtes et études

Entre 2000 et 2012, des études d’incidence régionale de la borréliose de Lyme ont été menées par cinq Cellules interrégionales d’épidémiologie (Cire) de l’InVS. Le Réseau Sentinelles en 1988 et 1999 a réalisé deux études d’incidence nationale.  Quatre études de séroprévalence ont été menées entre 1989 et 2003 dont deux par la Mutualité sociale agricole (MSA).

Etudes d'incidence régionale de la borréliose de Lyme

Depuis 2000, des études Santé publique France (ex-InVS)/Cire descriptives prospectives ont été menées dans 5 régions de France métropolitaine avec pour objectif principal d’estimer l’incidence régionale de la borréliose de Lyme.
Toutes ces études ont duré 24 mois. Elles ont concernées les régions suivantes : l’Alsace (2001-2003), le Limousin (2004-2006), Rhône-Alpes (3 départements, 2006-2008), la Franche-Comté (2010-2012) et l’Aquitaine (2010-2012).
Les cas ont été recensés par un réseau de médecins volontaires, généralistes et spécialistes, hospitaliers et libéraux (dermatologues, neurologues, pédiatres, rhumatologues etc.). Les cas recensés par les médecins participants ont été validés et classés en cas certain, possible ou probable. La définition de cas pour un cas certain était basée sur des critères cliniques et biologiques EUCALB (European Union Concerted Action on Lyme Borreliosis ; Stanek et al, Clin Microbiol Infect 2011;17:69-79). Les critères utilisés pour la définition d’un cas certain sont résumés dans le tableau suivant.

Région/Année

Définition d'un cas certain

Alsace
2001-2003

EUCALB 1996 et EM ≥5 cm

EM vu et diagnostiqué par médecin dans les 3 mois après morsure de tique ou après début signes cliniques ou arthrite/atteinte cardiaque/cutanée II avec sérologie ELISA(+) ou atteinte neurologique avec sérologie(+) sang ou LCR avec lymphocytose dans LCR et/ou SIT

Limousin
2004-2006

Identique à l’Alsace

Rhône-Alpes (3 départements)
2006-2008

EM ≥2 cm diagnostiqué par médecin dans les 3 mois après début des signes cliniques ou arthrite/atteinte cardiaque/cutanée secondaire avec sérologie ELISA(+) ou atteinte neurologique avec sérologie(+) sang et LCR (et/ou lymphocytose dans LCR ou SIT)

Franche-Comté
2010-2012

EUCALB 2010

EM ≥5 cm ou manifestations secondaires ou tertiaires typiques ou compatibles de type articulaire, neurologique, cardiaque ou cutanée et sérologie(+) (ELISA et Western Blot) et/ou SIT pour les neuroborrélioses

Aquitaine
2010-2012

EM ≥5 cm ou manifestations secondaires ou tertiaires typiques ou compatibles de type articulaire, neurologique, cardiaque ou cutanée et sérologie(+) (ELISA et Western Blot) et/ou SIT pour les neuroborrélioses

EUCALB : European Union Concerted Action on Lyme Borreliosis ; EM : érythème migrant ; LCR : liquide céphalo-rachidien ; SIT : synthèse intra-thécale.

Les incidences régionales ont été estimées par extrapolation en fonction du taux de participation et de la spécialité des médecins participants. Une estimation haute de l’incidence a été calculée par extrapolation au niveau départemental pour les médecins généralistes et les spécialistes et une estimation basse par la somme des extrapolations cantonales pour les médecins généralistes et de l’extrapolation départementale pour les médecins spécialistes.

Etudes d'incidence nationale de la borréliose de Lyme (réseau Sentinelles)

En 1988 et 1999, 2 études d’une durée de 12 mois ont été menées par le Réseau Sentinelles avec pour objectif d’estimer l’incidence nationale de la borréliose de Lyme (Dournon E et al. 1989 ; Letrilliart L et al. 2004).
Les cas ont été recensés par un réseau de médecins généralistes volontaires. La définition de cas était basée sur des critères cliniques et biologiques EUCALB EUCALB (European Union Concerted Action on Lyme Borreliosis ; Stanek et al, Clin Microbiol Infect 2011;17:69-79) pour l’étude menée en 1999.

Etude de séroprévalence de la borréliose de Lyme (Mutualité sociale agricole - MSA)

Entre 1989 et 2003, 4 études de séroprévalence de la borréliose de Lyme ont été menées par la MSA auprès de ses affiliés dans trois régions : le Grand Ouest, l’Ile-de-France et le Grand Est.

Les populations d’étude étaient des salariés exposés au risque de borréliose de Lyme comme les forestiers et des non exposés tels que le personnel administratif. (Doby JM et al. 1989 ; Zhioua E et al. 1997; Thorin C et al. 2008).

Autres études de séroprévalence de la borréliose de Lyme

En 1995 et 1996, deux études de séroprévalence en population générale ont été menées dans le Berry, l’une chez les donneurs de sang et l’autre chez des chasseurs (Christiann C et al. 1997; Christiann C et al. 1997).

Haut de page