Fermer



Programme de surveillance post-professionnelle des artisans ayant été exposés à l’amiante (ESPrI)

Publié le 16/09/2005 - Dernière mise à jour le 14/06/2018

  • logo espri

En France, entre 13 000 et 29 000 des 280 000 cancers incidents annuels seraient d’origine professionnelle. Alors qu’ils surviennent le plus souvent après le départ à la retraite, il n’existe pas actuellement de système standardisé de surveillance post-professionnelle des affiliés aux différents régimes de Sécurité sociale. Un cadre réglementaire de suivi post-professionnel des salariés exposés à l’amiante au cours de leur travail existe depuis 1995 mais il est encore très peu mis en œuvre en raison de sa méconnaissance.

Suite aux recommandations de InVS en 2001 (étude "Espaces"), le Régime social des indépendants (RSI) a demandé en 2003 à l’InVS de mettre en place le programme ESPrI afin de surveiller les artisans retraités ayant été exposés à l’amiante au cours de leur carrière professionnelle, en se basant sur les recommandations de la Conférence de consensus de 1999 sur le suivi médical des personnes exposées à l’amiante (seule conduite de référence existante).

Sommaire du dossier

Haut de page