Fermer



Actualités

Publié le 18/11/2015

Focus sur les 4èmes journées interrégionales de veille sanitaire des Antilles-Guyane du 5 au 7 novembre 2015

Etat des lieux de la santé dans les départements français d’Amérique

4emes JRVS Antilles-Guyane

Les 4èmes journées interrégionales de veille sanitaire des Antilles-Guyane (JIRVS) se sont déroulées du 5 au 7 novembre 2015 à Fort-de-France. Ce rendez-vous se tient tous les deux ans à tour de rôle en Martinique, Guyane et Guadeloupe. Il permet de présenter les travaux sur les épidémies et l’état de santé de la population des départements français d’Amérique (DFA).

Cette 4e édition était organisée par les trois Agences régionales de santé (Martinique, Guyane, Guadeloupe), la PAHO1 et l’InVS. Elle a réuni près de 200 participants et 110 communications ont été présentées associant de nombreux partenaires caribéens.

Les arboviroses étaient au centre des discussions. Après des épidémies de dengue en 2013, 40 % de la population des départements français d’Amérique a été touchée par le Chikungunya et, depuis 2015, le virus Zika fait son apparition en Amérique centrale. Il est ressorti des sessions d’une part, l’excellente collaboration des acteurs impliqués : cliniciens, biologistes, épidémiologistes, gestionnaires de santé, entomologistes mobilisés dans le cadre du PSAGE (programme de surveillance, d’alerte et de gestion des épidémies) ; et, d’autre part, la capacité que ces différents acteurs ont, dorénavant, à capitaliser l’expérience pour s’interroger sur les évolutions nécessaires afin de faire face à une prochaine épidémie. Les polynésiens étaient présents et ont fait part de leur expérience face à l’épidémie du virus Zika, nouvelle arbovirose qui inquiète les autorités sanitaires et les cliniciens.

Ces 4e JIRVS ont été aussi l’occasion de faire le point sur :

  • toutes les maladies infectieuses et tropicales : les hépatites, la leptospirose, la rage... Les spécificités de la grippe dans les DFA ont été soulignées amenant à des recommandations de nouvelles stratégies vaccinales ;
  • les investigations en cours, notamment sur les questions du saturnisme en Guyane (étude Guyaplomb), de l’état de santé de la population des Antilles françaises (étude Kannari), de l’échouage des sargasses. Les résultats rappellent toute l’attention que nous devons avoir sur les questions d’environnement (plomb, chlordécone, climat) ; ils montrent une évolution inquiétante du surpoids et de l’obésité depuis 10 ans et que, le diabète, l’hypertension artérielle et l’insuffisance rénale ont des prévalences à des niveaux très et trop importants.

Un bulletin de veille sanitaire Antilles-Guyane dédié à ces 4e JRVS avec les résumés des communications est disponible sur le site de l’InVS. Toutes les communications présentées devraient contribuer à définir la stratégie nationale outre-mer annoncée par Mmes les Ministres en charge de la Santé et de l’Outre-mer. La future agence nationale de santé publique s’y est préparée en inscrivant dans sa programmation 2016 un programme ambitieux outre-mer.

1 Pan American Health Organization
Haut de page