Fermer



Actualités

Publié le 11/09/2015 - Dernière mise à jour le 17/09/2015

Rentrée des classes : retour de l’asthme chez les enfants

Deux semaines après la rentrée scolaire, on observe une augmentation des passages aux urgences chez l’enfant de moins de 15 ans.

L’asthme est une maladie inflammatoire des bronches. L’asthme se traduit le plus souvent par des épisodes récurrents de  gêne respiratoire accompagnée de sifflements (appelés sibilants) qui peuvent être déclenchés par différents facteurs : les allergènes (acariens, moisissures, phanères d’animaux, pollens…), les infections respiratoires, et les irritants respiratoires (pollution de l’air, fumée de tabac).  Entre ces épisodes, la respiration est en principe normale.
La surveillance épidémiologique de l’asthme que conduit l’Institut de veille sanitaire montre qu’en France, plus d’un enfant sur 10 est touché par cette maladie. Chaque année, l’asthme est responsable de plus de 35 000 hospitalisations d’enfants.
Le dispositif de surveillance inclut également une surveillance des recours aux soins d’urgence pour asthme, basée sur les activités des structures d’urgence du réseau OSCOUR® et des associations SOS Médecins. Chaque année dès les premiers jours de septembre, les données de ces réseaux montrent une rapide augmentation des recours pour asthme  chez l’enfant (Figure).

Figure - Evolution de la proportion de passages aux urgences pour asthme rapportés aux passages toutes causes chez les enfants de moins de 15 ans, 2012-2015, France métropolitaine

Figure - Evolution de la proportion de passages aux urgences pour asthme rapportés aux passages toutes causes chez les enfants de moins de 15 ans, 2012-2015, France métropolitaine

Au cours de la semaine du 7 au 13 septembre 2015, le nombre de visites à SOS Médecins pour asthme chez les enfants a triplé par rapport à la semaine précédente et le nombre de passages aux urgences et d’hospitalisations a été multiplié par 4. Comme chaque année, cette hausse est maximale environ 2 semaines après la rentrée scolaire, avec cependant des effectifs plus élevés qu’au cours des 5 années précédentes à l’échelon national.

L’augmentation des recours aux soins d’urgence pour asthme observée au mois de septembre est liée à la recrudescence des épisodes d’infections virales respiratoires lors de la reprise de la vie en collectivité après les vacances scolaires d’été. D’autres facteurs, comme l’exposition à des allergènes ou l’arrêt du traitement de fond de l’asthme pendant les vacances, pourraient également jouer un rôle. Une hausse des recours aux soins d’urgence est également observée chaque année  après les vacances scolaires de la Toussaint, lors de l’épidémie de bronchiolite qui débute à la fin de l’automne.

  • La majorité des exacerbations de l’asthme de l’enfant sont liées aux infections virales respiratoires
  • Le traitement de fond de l’asthme permet d’éviter la survenue des exacerbations les plus sévères, notamment celles nécessitant l’hospitalisation
  • Le traitement de l’asthme chez l’enfant s’inscrit dans une démarche globale associant une éducation thérapeutique de l’enfant et de son entourage
  • A ce jour, les recommandations concernant la prise en charge de l’asthme restent insuffisamment suivies
Haut de page