Fermer



P

Publié le 12/09/2011 - Dernière mise à jour le 12/09/2011

Pesticides organochlorés

Foire aux questions

Que sont les pesticides organochlorés ?

Ces pesticides sont issus de l’industrie du chlore et représentent un groupe important des polluants organiques persistants.

Quelles sont les utilisations des pesticides organochlorés ?

Les pesticides organochlorés, dont le DDT, sont efficaces contre de nombreux insectes. Certains d'entre eux (dont l’hexachlorobenzène et le pentachlorophénol) ont été utilisés principalement comme agent antimicrobien et contre les moisissures. Ces produits chimiques ont été introduits dans les années 1940 et beaucoup de leurs utilisations ont été limitées en raison de leur persistance dans l'environnement. Bien que beaucoup de ces produits chimiques ne soient plus largement utilisés en France, d'autres pays continuent à les utiliser.

Que deviennent les pesticides organochlorés dans l'environnement ?

Les pesticides organochlorés entrent dans l'environnement suite à l'application directe, le dépôt de déchets contaminés dans des décharges, des émissions d'incinérateurs et des émissions industrielles qui produisent ces produits chimiques. Ils peuvent être fixés sur des sols pendant des années.
Ils peuvent également être transportés dans l'air sur de longues distances.
Dans les systèmes aquatiques, les pesticides organochlorés sont fixés sur les sédiments dans l'eau et s’accumulent alors dans les poissons et les mammifères marins.
La plupart d'entre eux sont des polluants organiques persistants (encore appelés POP) et s'accumulent dans la chaîne alimentaire. Du fait de leur toxicité et de leur persistance dans l'environnement, plusieurs pesticides organochlorés font l’objet d’interdiction au niveau européen et international afin de réduire et/ou éliminer leurs rejets dans l’environnement. À ce titre, ils font l’objet de contrôles internationaux.

Comment puis-je être exposé aux pesticides organochlorés ?

Parce que ces produits chimiques sont solubles dans les graisses, ils sont retrouvés à de plus fortes concentrations dans les aliments gras. Dans la population générale, l’alimentation est la source principale d'exposition aux pesticides organochlorés, principalement par l'ingestion de produits alimentaires gras d'origine animale (comme le lait, les produits laitiers, le poisson, la viande). Les sources mineures d'exposition pour la population générale sont la contamination de l’eau potable et de l’air.
Il est possible d'avoir été exposé dans le passé lors de l’application ou la manipulation de ces pesticides.
Certains de ces pesticides ont été utilisés autrefois comme antipoux (lindane) ou autres antiparasitaires.
Les enfants en bas âge peuvent être exposés à ces produits chimiques par le lait maternel et le fœtus peut être exposé in utero via le placenta.
Les ouvriers peuvent être exposés aux produits chimiques organochlorés lors de la fabrication ou l'application de ces produits chimiques.

Comment les pesticides organochlorés pénètrent-t-il dans mon organisme et que deviennent-ils ?

Généralement, la voie digestive est la principale voie d'exposition ; ils sont ensuite stockés préférentiellement dans les graisses. Selon les substances, ils sont plus ou moins bien absorbés par la voie cutanée ou respiratoire.
Généralement, ils s'accumulent dans l'organisme au cours du temps. Selon les substances, ils peuvent être éliminés dans les urines ou les selles.
Ces pesticides stockés dans les graisses de l'organisme peuvent être remobilisés dans le sang en cas de jeûne ou dans le lait maternel lors de l'allaitement.

Comment les pesticides organochlorés peuvent-il affecter ma santé ?

Les effets sur la santé d'une exposition aux pesticides organochlorés sur la population générale aux niveaux actuels d'exposition sont mal connus. Des effets sur les systèmes nerveux, immunitaires et sur le métabolisme hormonal ont été rapportés. Certains d'entre eux ont provoqué dans le cas d'expositions professionnelles (expositions beaucoup plus élevées que celles de la population générale) des problèmes cutanés et allergiques. Ils sont également soupçonnés de favoriser des cancers.
Le DDT est classé cancérogène possible (2B) par le Centre international de recherche sur le cancer, ainsi que l’hexachlorobenzène, les polychlorophénols et leurs composés, et le lindane. Toutefois, pour ce dernier composé, le classement est remis en question actuellement par de plus récentes études qui ne sont pas en faveur d’une action cancérigène.
Les pesticides organochlorés dont le DDT, la dieldrine, le chlordane, la chlordécone ou le methoxychlore sont également considérés comme des perturbateurs endocriniens de la fonction de reproduction.

Existe-t-il un dosage biologique pour savoir si je suis exposé aux pesticides organochlorés ?

Le pesticide d'origine ou ses produits de dégradation peuvent être dosés au niveau biologique. Selon les substances, on les dose préférentiellement dans le sérum (partie liquide du sang) ou dans les urines. Certaines substances mères sont dosées dans le sang alors que leurs produits de transformations sont dosés dans les urines.
Ces dosages ne sont pas faits en routine, c'est-à-dire qu'ils doivent être effectués dans un laboratoire spécialisé.
La présence d’une quantité mesurable de pesticides dans le sérum ou l’urine est un indicateur d’une exposition aux pesticides, mais ne signifie pas nécessairement qu’il en résultera des effets nocifs sur la santé.

Haut de page