Fermer



Environnement et santé

Publié le 07/02/2012

Surveillance des intoxications au monoxyde de carbone. Bulletin au 6 février 2012. 

07/02/2012

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Bulletin au 6 février 2012. (pdf- 152,60 Ko)

Les faits marquants au 6 février 2012

  • Selon les informations disponibles à ce jour, 637 épisodes d’intoxication par le monoxyde de carbone (CO) ont été signalés au système de surveillance depuis le 1er septembre 2011 dont 54 épisodes entre le 23 janvier et le 5 février 2012. Depuis le 1er septembre 2011, 2 096 personnes ont été exposées à des émanations de CO dont 369 ont été admises en hospitalisation.
  • Depuis le 28 janvier 2012, une vague de froid traverse la France. Selon les informations disponibles aujourd’hui provenant du système de surveillance et complétées par celles du bulletin quotidien de la protection civile qui informent des intoxications les plus récentes, notamment celles survenues au cours du week-end du 4 février, 55 signalements d’intoxication par le CO ont été recensés dont 14 survenus le 4 février. Les sources d’intoxication comme les groupes électrogènes, les braseros/barbecues et les chauffages mobiles d’appoint, ont expliqué une partie de cette augmentation.
  • Les conditions météorologiques actuelles ont conduit Météo-France à passer en vigilance orange grand froid ou neige-verglas la plupart des départements. Compte tenu du risque accru d’intoxication oxycarbonée, l’INPES a élaboré les messages de prévention spécifiques notamment relayés à travers les conseils de comportements ajoutés à ces cartes de vigilance par Météo-France : N’utilisez jamais en continu des chauffages d’appoint à combustion; ne jamais utiliser des cuisinières, braseros, etc. pour se chauffer ; Si vous devez installer un groupe électrogène, placez-le impérativement à l’extérieur des bâtiments ; Ne bouchez pas les entrées d’air de votre logement.
  • Ces messages de prévention ont été largement relayés par les agences régionales de santé (ARS) à travers des communiqués de presse ou une radiodiffusion des messages de prévention de l’INPES.
Haut de page