Fermer



Polychlorobiphényles

Publié le 08/04/2009 - Dernière mise à jour le 21/08/2009

Etude

Étude nationale Afssa-InVS d’imprégnation aux polychlorobiphényles (PCB) des consommateurs réguliers de poissons d’eau douce

Etude nationale Afssa-InVS d'imprégnation aux polychlorobiphényles des consommateurs réguliers de poissons d'eau douce

Principaux objectifs de l'étude

  • Mesurer et comparer l'imprégnation, c'est-à-dire les teneurs sanguines en PCB chez des consommateurs et des non-consommateurs de poissons de rivière dans des zones de pêche contaminées et des zones de pêche non contaminées par les PCB. Les dioxines, proches des PCB par leur structure chimique et leurs effets sur la santé, sont également mesurées dans le cadre de cette étude.
  • Identifier la contribution des poissons d'eau douce à l'imprégnation (par rapport aux autres aliments susceptibles de contenir aussi des PCB) et définir, selon les espèces de poissons et par population cible, des fréquences de consommation sans danger pour l'homme, comme au Canada et aux États-Unis.

Zones d'étude

L'étude concerne au total 900 km de cours d'eau de niveaux de contamination en PCB variables et représentatifs de la situation générale des cours d'eau en France.
Elle se déroule sur six zones de pêche différentes :

  • quatre zones contaminées par les PCB : sur des secteurs de la Seine, la Somme, le Rhône, le Rhin et leurs affluents ;
  • deux zones non contaminées par les PCB : sur des secteurs de la Loire, la Garonne et leurs affluents.

Déroulement de l'étude

L'étude est réalisée auprès de 900 foyers de pêcheurs amateurs, détenteurs d'une carte de pêche et adhérents à une association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques (AAPPMA) située dans l'une des zones de pêche de l'étude. Environ 120 AAPPMA et 20 fédérations départementales de pêche sont impliquées sous la coordination de la Fédération nationale de la pêche en France (FNPF).

Chaque foyer de pêcheur amateur résidant dans l'une des zones de pêche de l'étude peut être sollicité pour y participer, après tirage au sort aléatoire pour garantir la qualité scientifique du protocole de l'étude. Le pêcheur ou l'un des membres adultes de son foyer sera retenu pour participer à l'étude.

Les personnes contactées ne sont pas obligées d'accepter. Toutefois, cette participation est extrêmement précieuse car elle contribue à l'effort de recherche en santé publique.

Les participants sont invités à :

  • décrire, lors d'un premier contact téléphonique avec le pêcheur, leurs habitudes de pêche et de consommation de poissons pêchés, ainsi que celles des membres de leur foyer ;
  • décrire plus en détails leurs habitudes alimentaires et leur environnement de vie lors d’un entretien à domicile ;
  • se prêter à un examen de santé (qui pourra être effectué, soit dans le laboratoire d’analyses médicales le plus proche, soit directement à domicile). Cet examen comprend une appréciation de l’état général de santé ainsi qu’une prise de sang pour mesurer les teneurs en PCB et dioxines.

L’Institut de sondages Lavialle (ISL) est chargé de la réalisation de cette partie de l’étude.

L’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) complète cette étude par la mesure des teneurs en PCB et dioxines dans des poissons prélevés sur les six zones de pêche de l’étude.

Calendrier prévisionnel

Cette étude a débuté en mars 2009. L’exploitation des données par l’Afssa et l’InVS démarrera en 2010 et se poursuivra jusqu’en 2011. Il s’agira d’étudier la relation entre la consommation et le niveau de contamination de poissons d’eau douce d’une part, et les teneurs sanguines en PCB et dioxines des participants de l’étude d’autre part. Les résultats individuels seront communiqués aux participants en 2011.

Partenaires

La Fédération nationale de pêche en France (FNPF) et ses représentants locaux (fédérations départementales, Associations agréées de pêche et de protection des milieux aquatiques – AAPPMA) : la FNPF a permis de constituer la base de sondage permettant de recruter les participants en fournissant les informations sur les pêcheurs amateurs disposant d’une carte de pêche (nom, âge, adresse).

L'Institut de sondages Lavialle (ISL) : l'ISL est investigateur de l’étude qui réalisera la sélection des participants, l’enquête sur leurs habitudes de consommation et collectera les prélèvements sanguins. Il a été recruté par l’Afssa sur appel d’offres conformément au Code des marchés publics.

Le Laboratoire d’études des résidus et des contaminants dans les aliments (Laberca) : le Laberca réalisera l’analyse des PCB et dioxines dans le sang ainsi que dans les poissons. Il est le laboratoire national de référence désigné par le ministère chargé de l’Agriculture pour l’analyse des PCB dans les denrées alimentaires. Le Laberca a été recruté par l’Afssa.

L’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) : l'Onema réalisera le prélèvement et la préparation des échantillons de poissons. Établissement public d’expertise sur la connaissance des milieux aquatiques, il est sous la tutelle du ministère chargé de l’Écologie.

Dossier Polychlorobiphényles

Haut de page