Fermer



Syndromes collectifs inexpliqués

Publié le 10/06/2013 - Dernière mise à jour le 22/08/2017

Les investigations d’épidémies de syndromes collectifs inexpliqués

Depuis 2005, l’InVS et ses cellules régionales (Cire) sont sollicités entre 6 et 13 fois par an pour apporter leur appui méthodologique dans ce type d’épidémies. Cela ne constitue pas un décompte exhaustif des épidémies qui surviennent au niveau national, puisque de nombreux épisodes concernant les entreprises sont gérés en interne et ne font pas systématiquement l’objet d’un signalement aux autorités sanitaires.

Les épidémies impliquant un grand nombre de personnes, ou ne trouvant pas de résolution malgré les mesures mises en œuvre, ou impactant les écoles, les hôpitaux ou les collectivités publiques sont les plus volontiers signalées.

Les épidémies signalées ayant fait l’objet d’une investigation par l’InVS peuvent être classées en 4 grandes catégories selon le type d’établissement dans lequel elles sont survenues : les établissements scolaires, les établissements hospitaliers, les entreprises, les collectivités locales et administrations.

Les épisodes survenant dans des établissement recevant des enfants font plus facilement l’objet d’un signalement auprès des autorités, du fait des responsabilités engagées, de la fréquente publicité faite dans la presse, de l’inquiétude générée voire de l’aspect spectaculaire des réactions du jeune public, plus émotif et plus sensible, par définition, que les adultes. Il faut noter toutefois que certains épisodes affectant les écoles ne concernaient que les personnels et pas les élèves.

En savoir plus :

Petit-Sinturel M, Cassadou S, Chappert JL, De Saint-Alary F, Blateau A, Ledrans M. Analyse transversale de différents signaux de syndromes collectifs inexpliqués survenus en Guadeloupe en 2011. Bulletin de veille sanitaire. Fort-de-France : Cire Antilles Guyane; 2012. 2-7p.

Djennaoui M, Grard O. Investigation d'un syndrome collectif inexpliqué survenu dans un établissement d'enseignement primaire. Sin-le-Noble (59), avril 2012. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2012. 15 p.

Esvan M, Demillac R, Kermarec F, Marchand D, Chaventre F. Prise en charge pluridisciplinaire d'un syndrome collectif inexpliqué dans une école, Rennes (Ille-et-Vilaine). Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2012. 47 p.

Ruello M, Heyman C, Chaud P. Épisode collectif de symptômes non spécifiques dans un lycée professionnel du Pas-de-Calais. Mars 2010. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2012. 14 p.

Watrin M, Erouart S. Investigation d'un syndrome collectif inexpliqué survenu dans un établissement d'enseignement secondaire. Saint-Sauveur-le-Vicomte (50), 6 octobre 2011. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2012. 20 p.

Carre N, Bassi C. Survenue d'épisodes collectifs inexpliqués dans un établissement scolaire de l'Essonne. BVS Ile de France 2011;(7):5-8.

Esvan M. Prise en charge de syndrome collectif inexpliqué dans une école de Rennes : intérêt d'un regard pluridisciplinaire. 1ère Journée Régionale de Veille Sanitaire (JRVS) en Bretagne ; 15 novembre 2011, Rennes.

Janin C, Jeanmaire E, Raguet S. Investigation consécutive à deux épisodes de manifestations cliniques collectives au sein d'un centre téléphonique et d'un collège adjacent Raon l'Étape (Vosges), janvier-décembre 2008. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2010. 22 p.

Flamand C, Ledrans M, Laversane J, Berger F, Ravachol F, Lony R, et al. Épisode de malaises au Lycée Max Joséphine de Cayenne, février 2009. BVS Antilles-Guyane 2009;(7):9-12.

de Baudouin C, Chaud P. Manifestations irritatives survenues au lycée Pierre de la Ramée, Saint-Quentin, décembre 2006 et janvier 2007. Rapport d'investigation. Saint Maurice ; Institut de veille sanitaire ; 2008. 34 p.

de Baudouin C, Le Roux V, Nilles A, Haeghebaert S, Davigny O, Collet S, et al. Investigation de syndromes irritatifs collectifs dans un lycée de l'Aisne (France), décembre 2006 - mars 2007 : limites des approches épidémiologique et environnementale. Journées de veille sanitaire, Paris, 29 et 30 novembre 2007.

Fradet MR, Gomes Do Esperito Santo E, Vandentorren S, Corbel C, Hemmerling N, Diulius D, et al. Cas groupés de malaises survenus dans le collège de Carignan, France, octobre 2004 : intoxication ou phénomène psychogène collectif ? Numéro thématique. Les syndromes psychogènes : connaissances acquises et études de cas. Bull Epidémiol Hebd 2007;(15-16):129-31. 

 Blateau A, Cardoso T, Quénel P. Épisodes de syndromes irritatifs à l'école de Sandy Ground. Saint-Martin, Guadeloupe. Janvier 2002- Avril 2004. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2005. 52 p.

Godal A, Picon B. Rapport d'investigation d'un problème de santé. Groupe scolaire du Paradis. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2005. 15 p.

Institut de veille sanitaire. Malaises simultanés survenus au Collège de Carignan. Ardennes - 18-19 octobre 2004. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2004.

de Valk J, Germonneau P, Isnard H, Valenciano M, Castor C, Schvoerer C, et al. Investigation des événements de santé survenus dans le collège Ernest Hemingway de Port-en-Bessin. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2002.

 Charlet F, Ferchaud R. Une toxi-infection alimentaire collective ou un phénomène de panique collective ? Bull Epidémiol Hebd 1997;32: 147p.

Dans ces établissements, les épidémies inexpliquées concernent le plus souvent le personnel (et non les patients). Là encore, du fait de la spécificité de ces lieux, on peut supposer que chaque épidémie constatée fait l’objet d’un signalement aux autorités sanitaires. De plus, les conditions de travail, réputées difficiles, peuvent participer à l’amplification des phénomènes.

En savoir plus :

Barataud D, Hubert B, Leftah Marie N. Investigation d'un syndrome des bâtiments malsains dans les laboratoires du rez-de-jardin de l'Institut de biologie du CHU de Nantes, 2006-2008. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2009. 52 p.

Chaud P, Heyman C, Amah Tchoutchoui K. Investigation suite à la survenue d'un épisode de manifestations irritatives collectives parmi le personnel du centre psychothérapique Henri Theillou dans l'Oise. Octobre 2007 - Mai 2008. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2008. 42 p.

Hubert B, Barataud D, Leftah Marie N, Kermarec F, Buisson C, Cohidon C, et al. Investigation de problèmes de santé parmi le personnel travaillant au rez-de jardin de l'Institut de biologie du CHU de Nantes. Résumé des résultats. Nantes : Cire Pays-de-la-Loire; 2008. 6 p.

Barataud D, Leftah Marie N, Hubert B. Investigation d'un syndrome des bâtiments malsains dans un centre de recherche au CHU de Nantes, 2006-2007. Journées de veille sanitaire, Paris, 26-28 novembre 2008.

Armengaud A, Six C, Hadji K, Malfait P. Investigation suite à la survenue de malaises au bloc opératoire central de l'hôpital Nord de Marseille en août 2005. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2007. 49 p.

Armengaud A, Six C, Hadji K, Garans M, Pascal L, Deniau J, et al. Investigation suite à la survenue de malaises au bloc opératoire central de l'Hôpital Nord de Marseille, France, 2005. Numéro thématique. Les syndromes psychogènes : connaissances acquises et études de cas. Bull Epidémiol Hebd 2007;(15-16):125-8.

Pradier C, Marine Barjoan E, Bentz L, Tempesta S, Dunais B, Gisbert C, et al. Épidémie de malaises au Centre hospitalier universitaire de Nice en novembre 2000 : investigation épidémiologique. Bull Epidemiol Hebd 2002;(45):227-8.

Certaines entreprises donnent également lieu à des investigations et notamment les bureaux en open space ou les structures dans lesquelles des réorganisations récentes ou des travaux ont été observés. Les enjeux liés à ces épidémies sont généralement fort complexes.

En savoir plus :

Mathieu A, Daudens E, Isnard H. Épidémie de syndromes irritatifs dans des entreprises de la zone d'activité d'Ormoy (Essonne). Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2008. 31 p.

Janin C, Jeanmaire E, Raguet S. Investigation consécutive à deux épisodes de manifestations cliniques collectives au sein d'un centre téléphonique et d'un collège adjacent Raon l'Étape (Vosges), janvier-décembre 2008. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2010. 22 p.

Ces structures font l’objet de signalements liés à la survenue de syndromes collectifs inexpliqués. Un des facteurs susceptibles de participer à l’amplification des phénomènes est l’absence de médecine de prévention. Là encore, les symptômes coïncident parfois avec des travaux, des déménagements ou des restructurations.

En savoir plus :

Cochet A, Rousseau C, Laurent AM, Isnard H. Épidémie inexpliquée parmi le personnel de la mairie de Villejuif, France, 2004-2005 : de l'utilité de l'investigation en tant qu'outil de gestion. Numéro thématique. Les syndromes psychogènes : connaissances acquises et études de cas. Bull Epidémiol Hebd 2007;15-16:134-6.

Cochet A, Rousseau C, Laurent AM, Isnard H. Une épidémie de syndromes des bâtiments malsains parmi le personnel de la mairie de Villejuif (2004-2005). Rapport d'investigation. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2006. 26 p.

Cochet A, Rousseau C, Isnard H. Une épidémie de syndromes des bâtiments malsains parmi le personnel de la mairie de Villejuif (2004-2005). Les Journées Scientifiques Epiter, Bellerive-sur-Allier, 25-26 novembre 2005.

Legout C., Garnier R., Merle C., Kermarec F. Investigation de deux épisodes collectifs de symptômes irritatifs dans un établissement d’enseignement et de recherche à Paris (75) en 2013. Saint-Maurice : Santé publique France, 2017. 69 p.

Antics A, Mathieu A, Kermarec F, Vion B, Rouault C. Investigation d'une épidémie non infectieuse dans une résidence à Barentin (Seine-Maritime). Mars 2010. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire; 2011. 21 p.

Verrier A, Blanchet C, Raguet S, Chagnon V, Chubilleau C. Intoxication au monoxyde de carbone ou syndrome psychogène au sein d'une chorale ? Pamproux, France, 2006. Numéro thématique. Les syndromes psychogènes : connaissances acquises et études de cas. Bull Epidémiol Hebd 2007;15-16:131-3.

Haut de page