Fermer



Incidence observée dans les registres

Publié le 31/01/2017

Incidence observée dans les départements couverts par les registres Francim entre 1979-1983 et 2009-2013

Objectif

Dans le cadre de la surveillance épidémiologique des cancers en France, il est produit annuellement pour chacune des principales localisations de tumeurs invasives, les incidences observées par département couvert par un registre de cancer, par sexe et par période quinquennale.

La dernière année transmise par les registres début 2016, correspond aux cas incidents de tumeurs invasives de l’année 2013. Elle détermine la période la plus récente d’étude de l’incidence observée qui porte sur les données 2009 à 2013.

Pour cette édition, les périodes présentées vont de 1979-1983 à 2009-2013.

Les registres et les périodes d’études pour chacun de ces registres sont précisés dans le tableau ci-dessous :

Tableau 1. Liste des registres et période d’étude

Registre (type)          

Période d’étude

Calvados (Digestif)

1979-2013

Calvados (Général)

1979-2013

Côte-d’Or (Digestif)

1979-2013

Côte-d’Or (Hémopathies malignes)

1980-2013

Côte-d’Or (Gynécologie)

1982-2013
pour le cancer du sein

182-2011
pour les cancers de l'ovaire, du col et du corps de l'utérus

Doubs et Territoire de Belfort (Général) (1)

1979-2013

Finistère (Digestif)

2005-2013

Gironde (Général) (2)

2005 et 2008-2013

Gironde (Hémopathies malignes)

2002-2013

Gironde (Système nerveux central)

2000-2013

Hérault (Général)

1987-2013

Isère (Général)

1979-2013

Loire-Atlantique (Général) (3,4)

1991-2013
pour les cancers du côlon-rectum et du sein

1998-2013
pour les autres sites

Manche (Général)

1994-2013

Marne-Ardennes (Thyroïde)

1978-2013

Lille-Métropole (Général)

2008-2013

Basse-Normandie (Hémopathies malignes) (5)

2002-2013

Bas-Rhin (Général)

1979-2011

Haut-Rhin (Général)

1988-2013

Saône-et-Loire (Digestif)

1982-2013

Somme (Général)

1982-2013

Tarn (Général)

1982-2013

Vendée (Général) (4)

1998-2013

Haute-Vienne (Général)

2009-2012

Poitou-Charentes (Général)

2009-2012

Guadeloupe (Général)

2008-2013

Martinique (Général)

1981-2013

(1) Le registre général du Doubs couvre, en plus du département du Doubs, le département du Territoire de Belfort à partir de l’année 2007. Toutefois, pour le Territoire de Belfort, l’incidence est présentée uniquement pour la période 2009-2013 car seule deux années sont disponibles pour la période 2004-2008, et avec de très faibles effectifs étant donné la petite taille de ce département.
(2) Le registre général de Gironde couvre l’année 2005, puis toutes les années à partir de 2008.
(3) Le registre de Loire-Atlantique était spécialisé pour les cancers du sein et du côlon-rectum jusqu’en 1997. C’est un registre général depuis 1998. 
(4) Les registres généraux de Loire-Atlantique et de Vendée ont fusionné et constituent une unique structure à l’heure actuelle.
(5) Le registre des hémopathies malignes de Basse-Normandie couvre les départements du Calvados, de la Manche et de l’Orne.

De façon générale, les règles suivantes sont appliquées :

  • Seules les tumeurs invasives sont comptabilisées dans le calcul de l’incidence, excepté pour celles du système nerveux central où tous les comportements tumoraux sont inclus ;
  • Les cancers de la peau autres que les mélanomes ne sont pas étudiés car certains registres ne les enregistrent pas. Ils ne contribuent donc pas au « total cancers ».
  • Seuls les grands types d’hémopathies malignes sont présentés. En effet, les effectifs pour les entités plus fines sont en général trop faibles pour être exploités au niveau départemental. Par ailleurs, une période d’incidence « utilisable » a été préalablement définie pour chaque entité étudiée. Celle-ci correspond aux années pour lesquelles tous les registres ont pu recueillir de façon homogène l’entité correspondante. En conséquence, en fonction des entités analysées, les taux d’incidence observés portent sur des périodes de durée différente, précisées dans le tableau de définition des localisations ci-dessous.

Tableau 2. Définition des localisations cancéreuses

Site

Incidence (CIM-O-3)

Période d’incidence utilisable pour les hémopathies malignes

 

Topographie

Morphologie (1)

 

Lèvre-Bouche-Pharynx

C00 à C14

Toutes

-

Œsophage

C15

Toutes

-

Estomac

C16

Toutes

-

Intestin grêle

C17

Toutes

-

Côlon-rectum

C18 à C21

Toutes

-

Foie

C22

Toutes

-

Vésicule et voies biliaires

C23 à C24

Toutes

-

Pancréas

C25

Toutes

-

Larynx

C32

Toutes

-

Poumon

C33 à C34

Toutes

-

Mésothéliome de la plèvre

C384

9050 à 9053

-

Mélanome de la peau

C44

8720 à 8780

-

Sein

C50

Toutes

-

Col de l’utérus

C53

Toutes

-

Corps de l’utérus

C54

Toutes

-

Ovaire

C569 à C574

Toutes exceptées { 8442; 8451; 8461; 8462; 8472; 8473 }

-

Prostate

C619

Toutes

-

Testicule

C62

Toutes

-

Vessie

C67

Toutes

-

Rein

C64 à C66; C68

Toutes

-

Système nerveux central (2)

C70 à C72

<=9110 ou >=9180

-

Thyroïde

C739

Toutes

-

Lymphome de Hodgkin (3)

Toutes

9650-9655, 9659, 9661-9667

1979-2013

Lymphomes malin non-hodgkiniens (3) [LMNH]

Toutes

9590-9591, 9670-9699, 9719, 9700-9727-9729, 9731-9734, 9760-9764, 9768, 9831-983, 9820, 9823, 9826, 9827, 9940, 9948,
9688, 9712, 9597, 9724-9726, 9735, 9737, 9738, 9811-9818

1979-2013

Leucémies aiguës myéloïdes (3,4) [LMA]

Toutes

9840, 9860, 9861, 9866, 9867, 9870-9874, 9891-9931, 9984
9805,9806-9809, 9865, 9869, 9898, 9911

1979-2013

Syndromes myéloprolifératifs chroniques (3,4)

Toutes

9863, 9875, 9950, 9960-9964

2003-2013

Syndromes myélodysplasiques (3,4)

Toutes

9980-9983, 9985-9986, 9989, 9991-9992

2003-2013

Syndromes myélodysplasiques/myéloprolifératifs (3,4)

Toutes

9876, 9945-9946, 9975

2003-2013

Total cancers (5)

C00 à C80

Toutes

-

(1) Seules les tumeurs /3 sont considérées, sauf pour le système nerveux central.
(2) Le système nerveux central (SNC) est présenté selon deux sélections : (1) SNC-Invasifs seulement (comportement /3), dont le recueil est homogène sur l’ensemble de la période, et (2) SNC-Tous comportements (comportement /0, /1, /2 et /3). Le début du recueil systématique de l’ensemble des comportements est variable selon le registre, et la période présentée a donc été adaptée en fonction pour le site SNC-Tous comportements.
(3) Seuls les grands types d’hémopathies malignes  sont présentés pour l’incidence observée par département ; leur définition est cohérente avec celle utilisée pour les estimations nationales d’incidence des cancers. Les estimations nationales présentent néanmoins les entités d’hémopathies malignes avec une granularité plus fine (par exemple, 9 sous-types présentés pour les lymphomes non-hodgkiniens).
(4) Pour les hémopathies malignes étudiables seulement depuis 2003, la période 1999-2003 n’est pas présentée car elle ne comporte qu’une seule année.
(5) Les cancers de la peau, autres que les mélanomes, sont exclus ainsi que les tumeurs /0 /1 ou /2 du système nerveux central.

Pour chacune des localisations de tumeurs invasives, l’incidence est calculée par département, sexe et période quinquennale. L’incidence observée est présentée selon deux axes : situation pour la période la plus récente (2009-2013) et évolution par période quinquennale depuis 1979-1983.

Estimation des personnes-années

Pour une année n et un âge a donnés, les personnes-années PAa,n sont estimées par la moyenne de la population d’âge a-1 au 1er janvier de l’année n (POPa-1,n) et de la population d’âge a au 1er janvier de l’année n+1 (POPa,n+1). Ce calcul est adapté à la définition de l’âge en « âge atteint dans l’année », qui s’obtient par la différence entre l’année de diagnostic du cancer et l’année de naissance.

PAa,n = ½(POPa-1,n + POPa,n+1)

Les personnes-années ont été estimées à partir des estimations de population au 1er janvier fournies par l’Insee, par département, sexe et âge annuel de 1975 à 2015 (Source Insee, Données actualisées au 20 Janvier 2016).

Taux d'incidence brute
Nombre de nouveaux cas survenant dans une population suivie pendant une certaine durée, divisé par le nombre de personnes-années de suivi de cette population.

Taux d'incidence spécifique de l’âge
Même définition que ci-dessus au sein d’une classe d’âge.

Taux d'incidence standardisée sur l'âge de la population mondiale
Un taux d’incidence standardisé sur l’âge est une moyenne pondérée des taux d’incidences spécifiques des différentes classes d’âge. Les poids sont les pourcentages de personnes dans ces classes d’âge dans une population type dite « population standard ». C’est donc le taux d’incidence qu’on observerait dans la population d’étude si elle avait la structure d’âge de la population standard.
La population standard est la population mondiale de 1976. Les poids des classes d’âge dans les populations de référence sont présentés dans le tableau ci-dessous. Leur somme vaut 100 000, ce qui permet de calculer directement les taux pour 100 000 personnes-années.

Populations standard par classe d'âge

Classe d’âge

Monde (1)

[0-4] ans

12 000

[5-9] ans

10 000

[10-14] ans

9 000

[15-19] ans

9 000

[20-24] ans

8 000

[25-29] ans

8 000

[30-34] ans

6 000

[35-39] ans

6 000

[40-44] ans

6 000

[45-49] ans

6 000

[50-54] ans

5 000

[55-59] ans

4 000

[60-64] ans

4 000

[65-69] ans

3 000

[70-74] ans

2 000

[75-79] ans

1 000

[80-84] ans

500

85 ans et plus

500

Total

100 000

(1) Waterhouse J, et al (eds). Cancer Incidence in Five continents. Lyon : IARC ; 1976 (Vol.3 : 456).

Références

Estève J, Benhamou E, Raymond L. Méthodes statistiques en épidémiologie descriptive. Paris (Fra) : Les Editions Inserm ; 1993. 307 p.

Binder-Foucard F, Bossard N, Delafosse P, Belot A, Woronoff AS, Remontet L and the French network of cancer registries Francim. Cancer incidence and mortality in France over the period 1980-2012 : solid tumors. Rev Epidemiol Sante Publique 2014;62(2):95-108.

Monnereau A, Remontet L, Maynadié M, Binder-Foucard F, Belot A, Troussard X, Bossard N. Estimation nationale de l’incidence des cancers en France entre 1980 et 2012 - Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim. Partie 2-Hémopathies malignes. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2013. 88 p.

Fritz A, Percy C, Jack A, Shanmugaratnam K, Sobin L, Parkin M, Whelan S. Classification internationale des maladies pour l'oncologie. Troisième édition. Genève : Organisation Mondiale de la Santé ; 2009. 294 p.

Haut de page