Fermer



Les dispositifs de surveillance et les sources de données

Publié le 10/03/2014

Les projets spécifiques à la santé mentale au travail

Samotrace : observatoire du travail en Rhône-Alpes et Centre

Le programme Samotrace (Santé mentale observatoire du travail Rhône-Alpes et Centre), mis en place par le département santé travail de l’InVS, associé à l’origine à l’Institut de médecine du travail et à l’université François Rabelais de Tours, permet de décrire les prévalences de différents troubles de santé mentale et d’analyser les liens entre ces troubles et les expositions professionnelles pour un large ensemble de professions et de secteurs d’activité.
Samotrace a été implanté dans deux zones géographiques pilotes : en 2006, en régions Centre, Poitou-Charentes et Pays de la Loire puis, en 2007, en région Rhône-Alpes (départements du Rhône et de l’Isère).

Le dispositif comprend trois volets indépendants :

  • un volet de veille épidémiologique en entreprises, qui permet d’obtenir des prévalences de différents problèmes de santé mentale selon la profession et le secteur d’activité, et des descriptions des expositions professionnelles associées. Il s’appuie sur la participation volontaire des médecins du travail ;
  • un volet médico-administratif, qui a pour objectif de décrire les mises en invalidité pour troubles psychiatriques selon les catégories socioprofessionnelles et les secteurs d’activité. Les données sont recueillies auprès du salarié par les médecins-conseils de l’assurance maladie (régime général et MSA) lors de la visite concluant à l’attribution de la pension d’invalidité ;
  • un volet de recueil monographique, facultatif, qui consiste en une analyse qualitative détaillée de situations de souffrance mentale ou de décompensation psychopathologique par un réseau de médecins du travail expérimentés dans le domaine de la santé mentale et dans la rédaction de monographies basées sur la clinique médicale du travail.

En savoir plus

Cohidon C, Lasfargues G, Arnaudo B, Bardot F, Albouy J, Huez D, Dubre JY, Thebaud F, Germanaud J, Goldberg M, Imbernon E. Mise en place d'un système de surveillance de la santé mentale au travail : le programme Samotrace. Numéro thématique. Risques professionnels : quelle veille sanitaire ? Bull Epidémiol Hebd 2006;(46-47):368-70.

Cohidon C, Murcia M. Samotrace - Volet "Épidémiologie en entreprise" Résultats intermédiaires à un an (3 000 questionnaires). Régions Centre, Pays de la Loire et Poitou-Charentes. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2007. 4 p.

Stivab : surveillance des salariés de la filière viande

Les salariés de la filière viande (abattage et découpe de gros animaux, porcs et volailles) sont soumis à des conditions de travail difficiles : exposition au froid et au bruit, contraintes articulaires et posturales répétitives et prolongées…
L’enquête Stivab (Santé et travail dans l’industrie de la viande en Bretagne) a été menée en 2003 par l’InVS dans les quatre départements bretons. Effectuée par voie postale, elle a porté sur les 6 000 salariés de cette filière dont les entreprises dépendent de la Mutualité sociale agricole (MSA). Son objectif était d’évaluer l’état de santé physique et psychique perçu par ces salariés, en relation avec leurs contraintes de travail, physiques, organisationnelles et psychosociales.

En savoir plus : Morisseau P, Cohidon C, Santin G. État de santé des salariés de la filière viande du régime agricole en Bretagne. Relations avec leurs contraintes de travail physiques, organisationnelles et psychosociales. Rapport enquête épidémiologique. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2007. 109 p.

Surveillance de la mortalité par suicide des agriculteurs exploitants

Un excès de risque de décès par suicide a été observé chez les agriculteurs dans plusieurs études françaises et internationales. Dans ce contexte, l’InVS et la Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (MSA) se sont associés afin de produire des indicateurs réguliers de la mortalité par suicide dans la population des agriculteurs. Dans un premier temps, la population étudiée a été limitée aux chefs d’exploitation et à leurs conjoints collaborateurs en activité professionnelle. Les premières analyses ont porté sur les années 2007, 2008 et 2009. L’extension à l’ensemble des affiliés MSA et la pérennisation du système sont envisagées.

En savoir plus : Bossard C, Santin G, Guseva Canu I. Surveillance de la mortalité par suicide des agriculteurs exploitants. Premiers résultats. Saint- Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2013. 28 p.

Système  multi-sources de surveillance des suicides en lien avec le travail

Le programme national d’actions contre le suicide 2011-2014 insiste sur le besoin "d’améliorer la qualité des données et le suivi de la mortalité par suicide en population générale et au sein de populations ou dans des lieux de vie spécifiques". Dans ce cadre, l’InVS a exploré la possibilité de mettre en place un dispositif de surveillance multi-sources afin de quantifier et décrire les suicides en lien avec le travail chez les actifs en France.

En savoir plus : Bossard C, Cohidon C, Santin G. Mise en place d’un système de surveillance des suicides en lien avec le travail. Etude exploratoire. Saint- Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2013. 93 p.

Haut de page