Fermer



Diphtérie

Publié le 26/10/2004 - Dernière mise à jour le 26/02/2015

Comment signaler et notifier cette maladie ?

La déclaration obligatoire consiste à recueillir auprès des biologistes et médecins des informations aussi exhaustives que possible concernant tous les cas de certaines maladies. Elle met en jeu deux procédures successives : le signalement et la notification.

Les médecins et les biologistes qui suspectent ou diagnostiquent une des maladies à déclaration obligatoire doivent les signaler sans délai et par tout moyen approprié (téléphone, télécopie) au médecin de l'Agence régionale de Santé (ARS) concernée.

Le signalement permet au médecin de l'ARS de mettre en place les mesures de prévention individuelle et collective autour des cas, et le cas échéant, de déclencher des investigations pour identifier l'origine de la contamination et agir pour la réduire.

La notification intervient après le signalement et le plus souvent après confirmation du diagnostic. Les médecins ou les biologistes déclarant notifient le cas au médecin de l'ARS concernée au moyen d'une fiche spécifique à chaque maladie. La notification permet d'analyser et de suivre l'évolution de ces maladies au sein de la population afin de mieux cibler les actions de prévention locales et nationales.

Définition de cas

La définition des cas à signaler et à notifier figurent dans le tableau ci-après.

Cas signalés

Type de fiche de notification

Cas notifiés

Critères de signalement et de notification

cas suspects*, cas confirmés et tout isolement d’une souche porteuse du gène codant la toxine diphtérique

simple et téléchargeable sur Internet

tout isolement d’une souche porteuse du gène codant la toxine diphtérique

Signalement* :
- Toute suspicion de diphtérie ORL avec fausses membranes,
- Toute diphtérie cutanée avec fausses membranes ET présence de corynebactéries du complexe diphtheriae (C. diphtheriae, C. ulcerans, C. pseudotuberculosis),
- Toute diphtérie avec présence de corynebactéries du complexe diphtheriae porteuses du gène tox (tox+).

Notification :
Cas confirmé : isolement de Corynebacterium diphtheriae, ulcerans ou pseudotuberculosis et mise en évidence du gène codant la toxine diphtérique.

à noter : demander la recherche du gène codant la toxine en urgence au Centre national de référence des Corynebactéries du complexe Diphtheriae

* cas suspects : à signaler sur la base d’une présomption clinique sans attendre la confirmation

Le signalement de toute suspicion clinique de diphtérie et de tout isolement d'une souche porteuse du gène codant la toxine diphtérique a pour objectifs de prévenir l’apparition de cas secondaires et de détecter les porteurs asymptomatiques.

Les cas de diphtérie, quelle que soit la localisation clinique, et les cas de portage asymptomatique, doivent faire l’objet d’une notification dès que Corynebacterium diphtheriae, ulcerans ou pseudotuberculosis a été isolé et que le gène de la toxine a été mis en évidence (à demander d’urgence au Centre national de référence de l’Institut Pasteur de Paris).

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la rubrique dédiée au nouveau dispositif de surveillance des maladies à déclaration obligatoire.

Partenaires de la surveillance

  • Les Agences régionales de santé (ARS)

Présentation générale et coordonnées des ARS : http://www.ars.sante.fr/Coordonnees-des-ARS.93676.0.html

  • Centre National de Référence des Corynebactéries du complexe Diphtheriae

http://www.pasteur.fr/fr/sante/centres-nationaux-reference/les-cnr/corynebacteries-du-complexe-diphtheriae

Pour en savoir plus sur les missions des Centres nationaux de référence, cliquer ici.

Haut de page