Fermer



Paludisme

Publié le 23/08/2007 - Dernière mise à jour le 11/05/2012

Comment signaler et notifier le paludisme ?

L'objectif du dispositif de déclaration obligatoire est de détecter et de déclarer les 30 maladies à déclaration obligatoire pour agir et prévenir les risques d'épidémie, mais aussi pour analyser l'évolution dans le temps de ces maladies et adapter les politiques de santé publique aux besoins de la population.

La déclaration obligatoire consiste à recueillir des informations aussi exhaustives que possible concernant tous les cas de ces maladies. Dans le cas du paludisme, elle met en jeu deux procédures successives : le signalement puis la notification.

Les médecins et les biologistes qui diagnostiquent un cas de paludisme à déclaration obligatoire, doivent le signaler sans délai et par tout moyen approprié (téléphone, télécopie) au médecin de l’Agence régionale de santé (ARS) de leur lieu d'exercice. Ainsi, le signalement précoce d’un cas de paludisme autochtone permet de réaliser rapidement une enquête visant à rechercher l’origine de la transmission (transmission par voie materno-fœtale ou transfusionnelle, proximité d’un aéroport…), et de déclencher, le cas échéant, les mesures de contrôle adaptées.

La notification sur la fiche ad hoc à l'ARS des cas de paludisme autochtone en métropole et dans les DOM (départements d’Outre Mer) ou des cas de paludisme d’importation dans les DOM, permet d’en suivre l’évolution dans le temps et dans l’espace et de coordonner une réponse adaptée, notamment par des actions ciblées de lutte antivectorielle dans les DOM.

Définition de cas

Paludisme autochtone
Cas confirmé :
Tableau clinique évocateur de paludisme associé à :

  • Présence de Plasmodium au frottis ou à la goutte épaisse et absence de séjour en zone d’endémie palustre dans les 12 mois précédant le début des signes.

Pour les résidents en Guyane, présence de Plasmodium au frottis ou à la goute épaisse et absence de séjour à l’étranger dans les 12 mois précédant le début des signes.

Paludisme d’importation dans les DOM
Cas confirmé :
Dans les DOM : tableau clinique évocateur de paludisme associé à la présence de Plasmodium au frottis ou à la goutte épaisse liée à séjour en zone d’endémie palustre (hors du département pour la Guyane)."

Partenaires de la surveillance

  • Les Agences régionales de santé (ARS)

Présentation générale et coordonnées des ARS : http://www.ars.sante.fr/Coordonnees-des-ARS.93676.0.html

  • Les Centres nationaux de référence (CNR)

Pour en savoir plus sur les missions des Centres nationaux de référence, cliquer ici.

CNR COORDONNATEUR

HOPITAUX UNIVERSITAIRES PARIS NORD VAL DE SEINE
BICHAT - CLAUDE BERNARD (plateforme APHP)
SERVICE DE PARASITOLOGIE - MYCOLOGIE
46 RUE HENRI HUCHARD
75877 PARIS CEDEX 18
Nom du responsable : Dr Sandrine HOUZE
Tél. : 01 40 25 78 81 (secrétariat) - 01 40 25 78 97 - Fax : 01 40 25 67 63
Email : sandrine.houze@bch.aphp.fr

CNR LABORATOIRES ASSOCIES

CHU PITIE SALPETRIERE (Plateforme APHP)
SERVICE DE PARASITOLOGIE-MYCOLOGIE
47 BOULEVARD DE L'HOPITAL
75651 PARIS CEDEX 15
Nom du responsable : Dr  Marc THELLIER
Tél. : 01 42 16 01 48 - Fax : 01 42 16 13 28
Email : marc.thellier@psl.aphp.fr

INSTITUT DE RECHERCHE BIOMEDICALE DES ARMEES (IRBA)
LABORATOIRE DE PARASITOLOGIE  - UNITE DE PARASITOLOGIE
ANTENNE DE MARSEILLE
DEPARTEMENT D'INFECTIOLOGIE DE TERRAIN
ALLEE DU MEDECIN E JAMOT - BP 60109
PARC LE PHARO
13262 MARSEILLE CEDEX 07
Nom du responsable : Dr Bruno PRADINES
Tél. : 04 91 15 01 10 - Fax : 04 91 15 01 64
Email : bruno.pradines@free.fr

INSTITUT PASTEUR DE GUYANE
LABORATOIRE DE PARASITOLOGIE
23 AVENUE PASTEUR
BP 6010
97306 CAYENNE CEDEX (GUYANE)
Nom du responsable : Dr Lise MUSSET
Tél. : 05 94 29 68 40 - Fax : 05 94 31 80 83.
Email : lmusset@pasteur-cayenne.fr

Haut de page