Fermer



Paludisme

Publié le 23/08/2007

Surveillance du paludisme

France métropolitaine :

Sur le territoire métropolitain, seuls les cas de paludisme autochtone (contractés en métropole) sont à signaler et à notifier. Chaque année, quelques cas sont signalés. ils font l’objet d’une investigation afin de confirmer leur origine autochtone et de déclencher le cas échéant des mesures de contrôle adaptées.

La surveillance des cas de paludisme importés repose depuis 1985 sur un réseau sentinelle de laboratoires de parasitologie métropolitains, animé par le Centre national de référence du paludisme. A partir de la représentativité de ce réseau, estimée à 50-55 %, il est possible par extrapolation d’estimer le nombre de cas annuels qui était en 2006 de 5 276 cas.

Départements français d’outre-mer (DOM) :

Dans les DOM, le paludisme autochtone ou d’importation doit faire l’objet d’un signalement et d’une notification dans le but de déclencher les mesures de contrôle axées en premier lieu sur la lutte anti-vectorielle autour de chaque cas.

Type de surveillance des cas de paludisme autochtones et d’importation en France :

Territoire

Cas autochtone

Cas importés

France métropolitaine

Déclaration obligatoire

Réseau sentinelle

Martinique

Déclaration obligatoire

Guadeloupe

Déclaration obligatoire

Guyane française

Déclaration obligatoire

Réunion

Déclaration obligatoire

Mayotte (collectivité départementale)

Système de surveillance exhaustif

Haut de page