Fermer



Grippe aviaire

Publié le 18/07/2013 - Dernière mise à jour le 11/04/2017

Surveillance, définitions de cas et conduite à tenir pour la grippe aviaire

Pour les professionnels de santé : la CAT pour le signalement des cas possibles est accessible dans le document "définition de cas et surveillance de la grippe aviaire"

L’infection de l’homme par un nouveau virus grippal fait craindre la survenue et la diffusion d’une pandémie si le virus s’adaptait et se transmettait de personne à personne. Même si le risque reste très faible, une surveillance spécifique a été mise en place en 2004 en France pour identifier au plus vite les cas possibles de grippe aviaire à virus A(H5N1) qui a émergé en Asie, assurer leur prise en charge rapide et s’assurer qu’il n’y a pas eu de transmission humaine à partir de ces cas. Elle s’accompagne d’une surveillance virologique et d’une veille internationale. Elle a été adaptée à plusieurs reprises.

La conduite à tenir devant des cas suspects est la même quel que soit le sous-type viral et se réfère à l’avis du HCSP du 25/04/2013.

Définition de cas et surveillance de la grippe aviaire (pays à risque)
Mise à jour le 10 avril 2017
HCSP : avis sur prise en charge des cas de grippe aviaire (H5N1 et H7N9)
Mise à jour le 25 avril 2013
Liste des zones exposées par la grippe aviaire (pays à risque)
Mise à jour le 10 avril 2017
Questionnaires de grippe aviaire (cas possible)
Mise à jour le 2 décembre 2016
Questionnaires de grippe aviaire (cas co-exposé)
Mise à jour le 2 décembre 2016

Haut de page