Fermer



Infections à papillomavirus

Publié le 10/09/2015

  • Infection a papillomavirus

Le papillomavirus est responsable de l’infection sexuellement transmissibles (IST) d’origine virale la plus fréquente et la majorité des hommes et des femmes sexuellement actifs rencontrent au moins une fois un papillomavirus au cours de leur vie.

Parmi la centaine de génotypes de papillomavirus (HPV) décrits, une quinzaine est à tropisme génital et est associée à des cancers. Les cancers liés à des infections persistantes  par des HPV oncogènes sont principalement le cancer du col de l’utérus mais également celui  du vagin, de la vulve, du canal anal et certains organes de la sphère ORL.

Le frottis cervico-utérin permet la détection des lésions précancéreuses avant leur transformation en cancer invasif et leur traitement avant la cancérisation. La vaccination est efficace contre l’infection par les génotypes impliqués dans 70% des cancers du col de l’utérus (HPV16 et 18).

L’objectif de ce dossier thématique est de présenter une synthèse des connaissances sur l’épidémiologie des HPV et les publications de l’Institut de veille sanitaire et de ses partenaires.  Il fait notamment état des évaluations des programmes de prévention primaire (couvertures vaccinales) et secondaire (dépistage du cancer du col).

Sommaire du dossier

Haut de page