Fermer



France métropolitaine

Publié le 13/11/2017

Chikungunya, dengue et zika - Données de la surveillance renforcée en France métropolitaine en 2017

Du 1er mai au 30 novembre chaque année, Santé publique France coordonne la surveillance renforcée saisonnière du chikungunya et de la dengue dans les départements métropolitains colonisés par le moustique vecteur, Aedes  albopictus, en lien avec les ARS concernées. Depuis 2016, le plan anti-dissémination des arboviroses inclut également la surveillance renforcée du virus Zika (voir dispositif de surveillance et partenaires + carte ci-après).

Du 1er mai au 13 novembre 2017 :

  • 131 cas importés de dengue ont été confirmés ;
  • 3 cas importés de chikungunya ont été confirmés ;
  • 14 cas importés de Zika ont été confirmés.

Deux foyers de transmission autochtone du chikungunya épidémiologiquement liés ont été mis en évidence dans un quartier de la commune du Cannet-des-Maures depuis le 11 août 2017 et dans un quartier de la commune de Taradeau depuis le 15 septembre 2017. Ces deux communes distantes d’une dizaine de kilomètres se situent dans le Var. Au 31/10/2017, 17 cas ont été identifiés (Cannet-des-Maures : 9 confirmés et 2 probables ; Taradeau : 6 confirmés). La date de début des signes du dernier cas confirmé de chikungunya dans le département du Var est le 09/09/2017. Conformément au plan anti-dissémination des arboviroses, le retour au niveau albopictus 1 est intervenu 45 jours après la date de début des signes cliniques du dernier cas déclaré, le 24 octobre 2017 (en savoir plus).

Le 26 septembre 2017, un cas autochtone de zika résidant dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a été identifié. Il s’agit d’une transmission par voie sexuelle par un partenaire infecté lors d’un séjours à l’étranger dans les Caraibes.

Ils se répartissent ainsi :

Nombre de cas confirmés de chikungunya, de dengue, de zika et de flavivirus*, par région impliquées dans la surveillance renforcée (cas comptabilisés uniquement pour les départements avec implantation d'Aedes albopictus), du 1er mai au 13 novembre 2017

Régions

Cas confirmés importés

Cas confirmés autochtones

Dengue

Chikungunya

Zika

Flavivirus

Co-infection

Dengue

Chikungunya

Zika

Grand-Est

8

2

1

0

0

0

0

0

Nouvelle-Aquitaine

11

1

4

0

0

0

0

0

Auvergne-Rhône-Alpes

40

0

3

1

0

0

0

0

Bourgogne-Franche-Comté

0

0

1

0

0

0

0

0

Corse

1

0

0

0

0

0

0

0

Ile-de-France

13

0

0

2

0

0

0

0

Occitanie

26

0

4

1

0

0

0

0

Pays de la Loire

0

0

0

0

0

0

0

0

Provence-Alpes-Côte d'Azur

32

0

1

0

0

0

17

1

Total

131

3

14

4

0

0

17**

1*

* Impossible de déterminer si infection à virus zika ou dengue.
** 15 cas confirmés et 2 cas probables.
*** Contamination par voie sexuelle à partir d'un cas importé revenant des Caraïbes
Liste des départements avec implantation d’Aedes albopictus : Ain, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Ardèche, Aude, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Dordogne, Drôme, Gard, Haute-Garonne, Gers, Gironde, Hérault, Isère, Landes, Lot, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Rhône, Saône-et-Loire, Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse, Vendée, Val-de-Marne.

Département et année d'implantation du vecteur Aedes albopictus en France métropolitaine

Département et année d'implantation du vecteur Aedes albopictus en France métropolitaine 2016

Haut de page