Fermer



Fièvres typhoides et paratyphoides

Publié le 03/11/2008 - Dernière mise à jour le 04/07/2018

Données épidémiologiques

Les données présentées ici proviennent de la déclaration obligatoire des fièvres typhoïde et paratyphoïdes.
Jusqu’en 2003, le critère de déclaration était une hémoculture positive à Salmonella Typhi ou S. Paratyphi A ou B. Depuis 2003, la définition de cas a été révisée pour être cohérente avec la définition européenne. Les critères de déclaration sont désormais « un tableau clinique évocateur de fièvre typhoïde ou paratyphoïde associé à un isolement de S. Typhi ou S. Paratyphi A, B ou C, quel que soit le site de prélèvement ».

  •  

    En 2016, 149 cas de fièvres typhoïdes et paratyphoïdes ont été déclarés en France, dont 119 (81 %) cas de fièvre typhoïde, 23 (16 %) cas de fièvre paratyphoïde A, 7 (5 %) cas de fièvre paratyphoïde B et aucun cas de fièvre paratyphoïde C. L’âge médian des cas était de 25 ans (min : 1 an, max : 82 ans) et 50 % étaient des femmes (Tableau 1 et Figure 1).

    En 2017, 139 cas de fièvres typhoïdes et paratyphoïdes ont été déclarés en France, dont 111 (80 %) cas de fièvre typhoïde, 14 (10 %) cas de fièvre paratyphoïde A, 13 (9 %) cas de fièvre paratyphoïde B, et 1 cas de fièvre paratyphoïde C. L’âge médian des cas était de 25 ans (min : 1 an, max : 79 ans) et 46 % étaient des femmes.

    Ces données sont globalement stables par rapports aux années précédentes.

    Les personnes de tout âge sont touchées par les fièvres typhoïdes ou paratyphoïdes. Entre 1999 et 2017, les groupes d’âge 5–44 ans étaient les plus affectés, totalisant 75 % des cas déclarés en France métropolitaine (Figure 2).

    Tableau 1 : Nombre de cas et nombre de décès de fièvres typhoïdes et paratyphoïdes déclarés en France entière et en France métropolitaine de 2013 à 2017.

     

    2013

    2014

    2015

    2016

    2017

    Salmonella Typhi

             

         France entière

    108

    117

    101

    119

    111

         France métropolitaine

    66

    90

    51

    72

    82

    Salmonella Paratyphi A

             

         France entière

    34

    32

    13

    23

    14

         France métropolitaine

    34

    31

    13

    23

    13

    Salmonella Paratyphi B

             

         France entière

    6

    9

    3

    7

    13

         France métropolitaine

    5

    9

    3

    7

    13

    Salmonella Paratyphi C

             

         France entière

    1

    3

    0

    0

    1

         France métropolitaine

    1

    3

    0

    0

    1

    Total (typhoïdes+paratyphoïdes)

             

         France entière

    149

    161

    117

    149

    139

         France métropolitaine

    106

    133

    67

    102

    109

    Nombre de décès

    0

    0

    0

    0

    0

    Figure 1 : Nombre  de cas de fièvres typhoïdes et paratyphoïdes notifiés en France de 1999 à 2017

    Figure 1 : Nombre  de cas de fièvres typhoïdes et paratyphoïdes notifiés en France de 1999 à 2017

    Figure 2 : Distribution par classes d'âge des cas de fièvres typhoïdes et paratyphoïdes déclarés en France métropolitaine de 1999 à 2017

    Figure 2 : Distribution par classes d'âge des cas de fièvres typhoïdes et paratyphoïdes déclarés en France métropolitaine de 1999 à 2017

  •  

    L'incidence des cas de fièvres typhoïde et paratyphoïdes déclarés en France métropolitaine est assez stable depuis 1999, entre 1,5 et 3 cas par million d’habitants. En 2016 et 2017, l’incidence était respectivement de 2,2 et 2,1 cas par million d’habitants (Figure 3).

    Figure 3 : Incidence des fièvres typhoïdes et paratyphoïdes, par million d'habitants en France, 1999-2017.

    Figure 3 : Incidence des fièvres typhoïdes et paratyphoïdes, par million d'habitants en France, 1999-2017.

  •  

    Parmi les 211 cas de fièvres typhoïde et paratyphoïdes déclarés en France métropolitaine en 2016–2017, 175 (83 %) sont survenus dans le mois ayant suivi un séjour en zone d’endémie, en particulier dans un pays du sous-continent Indo-Pakistanais, en Asie du Sud-Est, dans un pays d’Afrique sub-saharienne ou du Maghreb (Tableau 2).
    Plus de 92 % des cas de fièvre typhoïde sont survenus chez des personnes qui n’avaient pas été antérieurement vaccinées contre cette maladie.

    En 2013, le Centre National de Référence des Salmonella, Shigella et E. coli et l’Institut de Veille Sanitaire ont détecté qu’une épidémie de fièvre paratyphoïde A était en cours au Cambodge à partir des diagnostics réalisés chez les voyageurs de retour de ce pays1. Cette épidémie a également été rapportée depuis par d’autres pays2-3.

    En 2017, une épidémie de fièvre typhoïde chez les participants d’un rassemblement de la communauté « Rainbow » (Rainbow gathering) tenu en Italie en juillet-août 2017 a également été détecté à partir des données de surveillance. La reconnaissance de cet épisode a secondairement permis d’identifier 16 cas en rapports avec cet évènement, dans 6 pays européens et en Nouvelle-Zélande4.

    1 Tourdjman M, Le Hello S, Gossner C, et al. Unusual increase in reported cases of paratyphoid A fever among travellers returning from Cambodia, January to September 2013. Euro Surveill 2013; 18(39).
    2 Judd MC, Grass JE, Mintz ED, Bicknese A, Mahon BE. Salmonella enterica Paratyphi A Infections in Travelers     Returning from Cambodia, United States. Emerg Infect Dis. 2015 Jun;21(6):1089-91.
    3 Saitoh T, Morita M, et al. Increase in paratyphoid fever cases in Japanese travellers returning from Cambodia in     2013. Epidemiol Infect. 2015 Jul 14:1-5.
    4 https://ecdc.europa.eu/en/news-events/typhoid-fever-outbreak-linked-rainbow-gathering-northern-italy
  •  

    Il existe un pic de cas importés de fièvres typhoïde et paratyphoïdes pendant les mois d’août et septembre, correspondant aux saisons touristiques, alors que la distribution des cas d’acquisition autochtone est stable tout au long de l’année (Figure 4).

    Figure 4 : Distribution des cas importés et autochtones de fièvres typhoïdes et paratyphoïdes par mois de début des symptômes — France, 1999–2017

    Figure 4 : Distribution des cas importés et autochtones de fièvres typhoïdes et paratyphoïdes par mois de début des symptômes — France, 1999–2017

    Le caractère majoritairement importé des fièvres typhoïde et paratyphoïdes, survenant dans plus de 90% des cas chez des personnes non vaccinées conduit à rappeler l’importance des recommandations aux voyageurs devant séjourner en zone d’endémie, notamment relatives à la vaccination contre la fièvre typhoïde et à l’application des mesures d’hygiène individuelle et alimentaires.

Dossier Fièvres typhoides et paratyphoides

Haut de page