Fermer



Inégalités sociales et territoriales de santé

Publié le 06/04/2018

Le concept des inégalités sociales de santé

Les inégalités sociales de santé (ISS) sont définies comme « toute relation entre la santé et l’appartenance à une catégorie sociale » (Inpes, 2010). En général, l'état de santé sera d'autant moins bon que l'on se trouve dans une catégorie sociale défavorisée, cette distribution se faisant de façon graduée tout au long de la hiérarchie sociale. Ces inégalités concernent toute la population et ne se réduisent pas à une opposition entre les personnes les plus défavorisées et les autres.

Ces inégalités sociales s’accompagnent d’inégalités territoriales reflets des disparités socioéconomiques des territoires, mais également des disparités dans l’offre et l’accessibilité locale de services sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

Les ISS sont la résultante d’une répartition inégale des déterminants sociaux de la santé dans la population, ces déterminants sont, selon la définition proposée par l’OMS en 2008 : « les circonstances dans lesquelles les individus naissent, grandissent, vivent, travaillent et vieillissent ainsi que les systèmes de soins mis en place pour faire face à la maladie » [Organisation mondiale de la santé, 2008]. Ces déterminants sont nombreux. Ils vont de l’environnement général – avec les conditions socioéconomiques, politiques, culturelles, sociétales et environnementales, les conditions de vie quotidienne des individus (scolarisation et éducation, emploi, habitat, accès aux soins…) – aux comportements et styles de vie (consommation d’alcool et de tabac, exercices physique, nutrition…). C’est ce concept de déterminants sociaux de la santé qui permet de comprendre comment les inégalités sociales deviennent des inégalités de santé.

Dossier Inégalités sociales et territoriales de santé

Haut de page