Fermer



Cohorte santé AZF

Publié le 22/06/2004 - Dernière mise à jour le 15/09/2015

Effets sur la santé

L’audition

Les signes fonctionnels les plus fréquemment rapportés aux différents moments du suivi étaient les acouphènes, l’hyperacousie puis les vertiges. En ce qui concerne les acouphènes, environ 30% des hommes et 25% des femmes les ont perçus au début du suivi alors que cette fréquence est environ de 10% en population générale. Les fréquences de ces signes fonctionnels  diminuaient au fur et à mesure des années de suivi. Quels que soient ces signes, leur fréquence augmentait au fur et à mesure que la distance personnelle se rapprochait du lieu de l’explosion.

L’analyse des audiogrammes n’a pas permis de mettre en évidence un lien entre déficits auditifs et la proximité avec le lieu de l’explosion.

La santé mentale

La santé mentale dans la cohorte a été évaluée autour de deux grandes dimensions :

  • La première dimension regroupe les états de mal être qui se caractérisent par des symptômes de stress post-traumatique, des symptômes dépressifs, la consommation de psychotropes ;
  • La seconde dimension regroupe les troubles mentaux (troubles anxieux, troubles dépressifs). Ces derniers correspondent à un diagnostic psychiatrique réalisé par un professionnel de santé dans le cadre du bilan en santé mentale.

Les symptômes d’état de stress post-traumatique

L’évaluation porte sur les symptômes rapportés par les participants de la cohorte au moment du renseignement des auto-questionnaires en 2004-2005, 2006-2007 et 2008-2009.

Quatre ans après l’explosion (2004-2005), 15% des hommes et 22% des femmes rapportaient des symptômes d’état de stress post-traumatique (SESPT), proportions qui ont diminué au cours du temps, chez les hommes comme chez les femmes, pour atteindre respectivement 11% et 17% en 2008-2009. Les fréquences des SESPT variaient selon l’exposition à la catastrophe.

Chez les hommes, en analyse multivariée (prise en compte de l’ensemble des facteurs d’exposition dans leur globalité), le risque de SESPT augmentait significativement pour les travailleurs :

  • qui étaient situés au plus près de l’explosion
  • qui avaient eu des blessures physiques,
  • qui avaient eu un arrêt de travail après l’explosion
  • qui avaient soufferts de symptômes psychiques immédiats après l’explosion.

Les catégories sociales les plus à risque étaient les artisans et les ouvriers.
Chez les femmes, ce risque augmentait significativement chez les travailleuses qui présentaient les caractéristiques suivantes :

  • âge supérieur à 40 ans (âge au moment de l’inclusion)
  • blessures physiques au moment de l’explosion
  • symptômes psychiques immédiats après l’explosion
  • arrêt de travail après l’explosion
  • dégâts matériels importants au domicile
  • impression d’avoir respiré des toxiques

Les catégories sociales les plus à risque étaient les employées et les ouvrières.

  •  

     

     

     

     

    Année T2

     

    Année T4

     

    Année T6

     

    n

    %

     

    n

    %

         

    Prévalence globale

    142

    14,5

     

    115

    13,0

     

    88

    11,0

    Age à l’inclusion

                   

    < 30 ans

    6

    10,5

     

    3

    6,1*

     

    7

    5,1**

    30-39 ans

    23

    10,2

     

    18

    8,5

     

    9

    4,9

    40-49 ans

    51

    14,4

     

    41

    13,1

     

    17

    7,7

    ≥ 50 ans

    62

    18,0

     

    53

    17,3

     

    49

    20,6

    Catégorie sociale

                   

    Artisans commerçants

    12

    26,7***

     

    10

    27,0***

     

    7

    19,4***

    Cadres

    17

    5,4

     

    16

    5,6

     

    11

    4,4

    Professions intermédiaires

    40

    14,0

     

    31

    11,9

     

    19

    7,9

    Employés

    14

    13,6

     

    11

    12,6

     

    6

    8,1

    Ouvriers

    43

    26,4

     

    35

    24,3

     

    30

    22,9

    Distance personnelle

                   

    <1,7 km

    82

    29,4***

     

    66

    26,1***

     

    49

    20,6***

    ≥1,7 Km et < 3 km

    28

    9,9

     

    25

    10,2

     

    17

    7,7

    ≥3 Km et < 5 km

    13

    5,6

     

    11

    5,1

     

    9

    4,9

    ≥ 5 km

    16

    9,4

     

    9

    5,8

     

    7

    5,1

    Atteinte d’un proche

                   

    Oui

    36

    22,2**

     

    27

    17,4*

     

    20

    14,5

    Non

    79

    11,8

     

    62

    10,6

     

    48

    9,0

    Arrêt de travail

                   

    Oui

    49

    35,0***

     

    38

    31,4***

     

    33

    28,2***

    Non

    68

    9,6

     

    54

    8,5

     

    39

    6,8

    Délocalisation ou chômage technique

                   

    Oui

    58

    27,1***

     

    40

    21,4***

     

    30

    16,6***

    Non

    61

    9,7

     

    51

    9,0

     

    41

    8,2

    Avoir vu des morts ou des blessés

                   

    Oui

    110

    20,6***

     

    84

    17,4***

     

    67

    15,3***

    Non

    17

    5,1

     

    17

    5,8

     

    9

    3,4

    Impression de respirer des toxiques ou d’effondrement des bâtiments

                   

    Oui

    114

    19,4***

     

    87

    16,5***

     

    70

    14,6***

    Non

    14

    5,0

     

    14

    5,5

     

    6

    2,6

    Participation aux opérations de secours

                   

    Oui

    42

    24,7***

     

    30

    18,4**

     

    25

    17,9**

    Non

    69

    12,0

     

    51

    10,2

     

    37

    8,2

    Symptômes psychiques immédiats

                   

    Oui

    109

    21,8***

     

    81

    18,0***

     

    64

    15,4***

    Non

    9

    2,7

     

    9

    3,1

     

    7

    2,7

    Blessures physiques

                   

    Oui

    66

    38,8***

     

    50

    31,7***

     

    39

    26,0***

    Non

    54

    8,1

     

    43

    7,2

     

    32

    6,1

    Dégâts importants au domicile

                   

    Oui

    36

    18,6*

     

    25

    14,4

     

    22

    13,5

    Non

    83

    12,6

     

    65

    11,1

     

    47

    8,9

     

                   

    Note. *p < .05. **p <. 01. ***p < .001. Les résultats qui ne sont pas mentionnés par un astérisque sont considérés comme statistiquement non significatifs.

    Diene E, Fouquet A, Cogordan C. Rapport final de la cohorte des travailleurs de l’agglomération toulousaine (cohorte santé « AZF »). Conséquences sanitaires de l’explosion survenue à l’usine AZF le 21 septembre 2001. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2015. 43 p.

  •  

     

     

     

     

    Année T2

     

    Année T4

     

    Année T6

     

    n

    %

     

    n

    %

         

    Prévalence globale

    239

    22,1

     

    170

    17,9

     

    138

    17,0

    Age à l’inclusion

                   

    < 30 ans

    14

    13,5**

     

    12

    13,3**

     

    9

    13,9**

    30-39 ans

    47

    16,2

     

    30

    11,4

     

    20

    9,9

    40-49 ans

    99

    26,1

     

    68

    20,7

     

    54

    18,2

    ≥ 50 ans

    79

    25,5

     

    60

    22,6

     

    55

    21,9

    Catégorie sociale

                   

    Artisans commerçants

    7

    43,8***

     

    3

    21,4***

     

    7

    19,4

    Cadres

    23

    11,4

     

    15

    8,2

     

    11

    4,4

    Professions intermédiaires

    104

    22,0

     

    66

    15,8

     

    19

    7,9

    Employées

    65

    24,3

     

    53

    24,3

     

    6

    8,1

    Ouvrières

    15

    36,6

     

    9

    27,3

     

    30

    22,9

    Distance personnelle

                   

    <1,7 km

    102

    38,1***

     

    80

    33,8***

     

    55

    29,1***

    ≥1,7 Km et < 3 km

    71

    19,0

     

    54

    16,2

     

    52

    17,3

    ≥3 Km et < 5 km

    41

    18,4

     

    25

    12,4

     

    19

    12,0

    ≥ 5 km

    22

    11,1

     

    9

    5,6

     

    11

    7,3

    Atteinte d’un proche

                   

    Oui

    62

    29,8**

     

    47

    25,0**

     

    28

    18,2

    Non

    145

    19,2

     

    97

    14,7

     

    86

    14,8

    Arrêt de travail

                   

    Oui

    106

    48,2***

     

    75

    35,7***

     

    58

    34,5***

    Non

    112

    14,5

     

    78

    11,8

     

    64

    11,1

    Délocalisation ou chômage technique

                   

    Oui

    84

    32,1***

     

    54

    23,6**

     

    34

    17,6

    Non

    126

    17,8

     

    84

    13,6

     

    76

    14,3

    Avoir vu des morts ou des blessés

                   

    Oui

    185

    27,8***

     

    131

    22,5***

     

    99

    19,8***

    Non

    36

    10,5

     

    25

    8,2

     

    23

    9,0

    Impression de respirer des toxiques ou d’effondrement des bâtiments

                   

    Oui

    202

    25,4***

     

    148

    21,2***

     

    111

    18,7**

    Non

    21

    9,8

     

    12

    6,2

     

    14

    8,2

    Participation aux opérations de secours

                   

    Oui

    55

    26,1**

     

    42

    22,8*

     

    33

    20,5*

    Non

    118

    17,8

     

    86

    14,7

     

    66

    13,4

    Symptômes psychiques immédiats

                   

    Oui

    200

    28,3***

     

    136

    21,8***

     

    110

    20,8***

    Non

    19

    6,87

     

    17

    7,0

     

    14

    6,5

    Blessures physiques

                   

    Oui

    78

    43,6***

     

    55

    33,7***

     

    38

    28,6***

    Non

    133

    16,9

     

    93

    13,5

     

    79

    13,2

    Dégâts importants au domicile

                   

    Oui

    107***

    30,7

     

    71

    22,8**

     

    59

    23,5***

    Non

    113

    17,3

     

    79

    13,9

     

    61

    12,1

     

                   

    Note. *p < .05. **p <. 01. ***p < .001. Les résultats qui ne sont pas mentionnés par un astérisque sont considérés comme statistiquement non significatifs.

    Diene E, Fouquet A, Cogordan C. Rapport final de la cohorte des travailleurs de l’agglomération toulousaine (cohorte santé « AZF »). Conséquences sanitaires de l’explosion survenue à l’usine AZF le 21 septembre 2001. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2015. 43 p.

Les symptômes dépressifs

L’évaluation des symptômes dépressifs montre que ces symptômes étaient plus fréquents chez les femmes que chez hommes, quelle que soit l’année du recueil de ces symptômes. La fréquence de ces symptômes diminuait au cours du suivi (respectivement 47% à 43% et 33% à 27%). Elle variait selon l’exposition à la catastrophe.

Chez les hommes, en analyse multivariée, il est observé que le risque de symptômes dépressifs augmentait significativement chez ceux qui avaient eu des blessures physiques ou des symptômes psychiques immédiatement après l’explosion, ainsi que chez les employés et ouvriers.
Chez les femmes, le risque augmentait significativement pour les travailleuses qui   présentaient les caractéristiques suivantes :

  • âge supérieur à 50 ans (âge au moment de l’inclusion)
  • arrêt de travail après l’explosion
  • impression d’avoir respiré des toxiques
  • dégâts matériels importants au domicile.
  •  

     

     

     

     

    Année T2

     

    Année T4

     

    Année T6

     

    n

    %

     

    n

    %

         

    Prévalence globale

    875

    33,0

     

    760

    26,7

     

    741

    27,0

    Age à l’inclusion

                   

    < 30 ans

    54

    22,2

     

    40

    20,0

     

    46

    15,2

    30-39 ans

    207

    29,0

     

    182

    24,7

     

    170

    24,7

    40-49 ans

    327

    35,5

     

    277

    27,1

     

    264

    29,9

    ≥ 50 ans

    286

    35,0

     

    261

    28,7

     

    261

    27,6

    Catégorie sociale

                   

    Artisans commerçants

    40

    37,5***

     

    31

    25,8***

     

    32

    34,4**

    Cadres

    284

    22,2

     

    246

    16,7

     

    238

    20,2

    Professions intermédiaires

    252

    36,9

     

    227

    29,1

     

    226

    26,1

    Employés

    91

    35,2

     

    69

    26,1

     

    64

    35,9

    Ouvriers

    144

    45,8

     

    129

    40,3

     

    116

    37,1

    Distance personnelle

                   

    <1,7 km

    253

    42,7***

     

    223

    37,7***

     

    221

    36,2**

    ≥1,7 Km et < 3 km

    253

    38,7

     

    202

    26,2

     

    210

    22,9

    ≥3 Km et < 5 km

    214

    19,6

     

    196

    17,4

     

    179

    19,0

    ≥ 5 km

    140

    25,7

     

    130

    22,3

     

    114

    26,3

    Atteinte d’un proche

                   

    Oui

    147

    39,5*

     

    136

    38,2***

     

    131

    30,5

    Non

    593

    30,5

     

    501

    20,6

     

    495

    23,8

    Arrêt de travail

                   

    Oui

    127

    55,1***

     

    101

    43,6***

     

    116

    37,1**

    Non

    632

    27,9

     

    559

    21,8

     

    524

    23,3

    Délocalisation ou chômage technique

                   

    Oui

    182

    44,5***

     

    161

    34,2*

     

    167

    31,1*

    Non

    571

    27,7

     

    492

    22.4

     

    469

    23,0

    Avoir vu des morts ou des blessés

                   

    Oui

    471

    40,1***

     

    412

    33,0***

     

    407

    30,5**

    Non

    305

    21,6

     

    262

    14,1

     

    250

    18,4

    Impression de respirer des toxiques ou d’effondrement des bâtiments

                   

    Oui

    525

    37,5***

     

    450

    31,8***

     

    446

    29,2**

    Non

    248

    22,6

     

    227

    13,2

     

    214

    19,6

    Participation aux opérations de secours

                   

    Oui

    149

    41,6**

     

    140

    37,1***

     

    131

    31,3

    Non

    514

    29,4

     

    448

    21,0

     

    423

    25,5

    Symptômes psychiques immédiats

                   

    Oui

    448

    40,4***

     

    382

    35,6***

     

    388

    32,7***

    Non

    298

    20,5

     

    269

    11,9

     

    243

    15,2

    Blessures physiques

                   

    Oui

    147

    55,1***

     

    128

    50,0***

     

    144

    45,8***

    Non

    601

    27,3

     

    531

    19,6

     

    493

    19,9

    Dégâts importants au domicile

                   

    Oui

    173

    34,1

     

    153

    30,1

     

    153

    35,3**

    Non

    589

    31,6

     

    508

    23,0

     

    491

    22,4

     

                   

    Note. *p < .05. **p <. 01. ***p < .001. Les résultats qui ne sont pas mentionnés par un astérisque sont considérés comme statistiquement non significatifs.

    Diene E, Fouquet A, Cogordan C. Rapport final de la cohorte des travailleurs de l’agglomération toulousaine (cohorte santé « AZF »). Conséquences sanitaires de l’explosion survenue à l’usine AZF le 21 septembre 2001. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2015. 43 p.

  •  

     

     

     

     

    Année T2

     

    Année T4

     

    Année T6

     

    n

    %

     

    n

    %

         

    Prévalence globale

    991

    47,3

     

    801

    42,7

     

    784

    42,9

    Age à l’inclusion

                   

    < 30 ans

    101

    36,6***

     

    75

    34,7*

     

    68

    29,4***

    30-39 ans

    284

    44,0

     

    226

    38,1

     

    203

    31,0

    40-49 ans

    356

    46,6

     

    282

    42,6

     

    278

    47,1

    ≥ 50 ans

    250

    56,4

     

    218

    50,5

     

    235

    51,9

    Catégorie sociale

                   

    Artisans commerçants

    16

    56,3**

     

    9

    55,6**

     

    8

    37,5

    Cadres

    193

    38,9

     

    169

    33,7

     

    161

    37,3

    Professions intermédiaires

    434

    44,2

     

    360

    38,1

     

    368

    40,5

    Employées

    239

    52,7

     

    176

    52,8

     

    161

    47,8

    Ouvrières

    38

    55,3

     

    27

    48,2

     

    29

    48,3

    Distance personnelle

                   

    <1,7 km

    249

    52,6***

     

    197

    46,2

     

    175

    44,0

    ≥1,7 Km et < 3 km

    336

    48,2

     

    276

    44,6

     

    290

    46,2

    ≥3 Km et < 5 km

    201

    50,3

     

    174

    42,0

     

    167

    42,5

    ≥ 5 km

    183

    36,1

     

    144

    34,0

     

    140

    34,3

    Atteinte d’un proche

                   

    Oui

    188

    54,8*

     

    160

    50,0*

     

    145

    51,7*

    Non

    699

    44,9

     

    562

    40,4

     

    563

    40,7

    Arrêt de travail

                   

    Oui

    203

    61,6***

     

    160

    50,0*

     

    145

    59,3***

    Non

    701

    43,7

     

    576

    41,0

     

    569

    38,8

    Délocalisation ou chômage technique

                   

    Oui

    245

    51,4

     

    192

    35,9

     

    176

    39,2

    Non

    633

    45,0

     

    522

    43,7

     

    522

    42,9

    Avoir vu des morts ou des blessés

                   

    Oui

    597

    51,3**

     

    475

    45,9*

     

    475

    48,0**

    Non

    327

    41,0

     

    275

    36,4

     

    261

    34,9

    Impression de respirer des toxiques ou d’effondrement des bâtiments

                   

    Oui

    730

    51,6***

     

    592

    45,3**

     

    577

    46,6**

    Non

    196

    34,7

     

    161

    32,3

     

    163

    31,9

    Participation aux opérations de secours

                   

    Oui

    179

    51,4

     

    153

    41,8

     

    157

    50,3*

    Non

    625

    45,1

     

    494

    42,7

     

    476

    39,1

    Symptômes psychiques immédiats

                   

    Oui

    635

    51,0**

     

    524

    47,0**

     

    515

    46,8**

    Non

    266

    39,9

     

    211

    33,7

     

    206

    33,5

    Blessures physiques

                   

    Oui

    163

    60,7***

     

    130

    47,7

     

    122

    49,2

    Non

    723

    44,3

     

    596

    41,1

     

    585

    41,0

    Dégâts importants au domicile

                   

    Oui

    299

    51,8

     

    261

    49,0**

     

    244

    56,2***

    Non

    613

    45,7

     

    480

    38,8

     

    485

    36,3

     

                   

    Note. *p < .05. **p <. 01. ***p < .001. Les résultats qui ne sont pas mentionnés par un astérisque sont considérés comme statistiquement non significatifs

    Diene E, Fouquet A, Cogordan C. Rapport final de la cohorte des travailleurs de l’agglomération toulousaine (cohorte santé « AZF »). Conséquences sanitaires de l’explosion survenue à l’usine AZF le 21 septembre 2001. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2015. 43 p.

Consommation de psychotropes

La consommation de médicaments psychotropes (anxiolytiques, hypnotiques et antidépresseurs) a été évaluée quatre ans après l’explosion, à partir des données provenant de la base Erasme de l’assurance maladie. L’objectif était d’étudier les liens entre l’exposition à la catastrophe industrielle et la consommation de psychotropes à moyen terme.
La consommation de psychotropes était plus élevée chez les femmes pour les hypnotiques (10,5% chez les hommes et 17% chez les femmes), les anxiolytiques (10,4% contre 15%) et les antidépresseurs (7,6% contre 11,2%).
Parmi les trois familles de médicaments psychotropes, la consommation de médicaments antidépresseurs était celle pour lesquelles on observait le plus de liens avec l’exposition à la catastrophe.
Chez les hommes, le risque de consommation d’antidépresseurs augmentait significativement pour les travailleurs : 

  • ayant été proche du lieu de l’explosion
  • ayant eu un proche touché par l’explosion,
  • ayant été blessés
  • ayant présenté des symptômes psychiques immédiatement après l’explosion
  • ayant eu l’impression d’avoir respiré des toxiques
  • ayant subi d’importants dégâts matériels au domicile.

Chez les femmes, le risque de consommation d’antidépresseur augmentait significativement avec la proximité du lieu de l’explosion, l’atteinte d’un proche, les blessures physiques et le fait d’avoir vu des morts ou des blessés en lien avec l’explosion.

En savoir plus :
E Diene, B Geoffroy-Perez, C Cohidon, S Gauvin. Psychotropic Drug Use in a Cohort of Workers 4 Years After an Industrial Disaster in France Journal of Traumatic Stress. August 2014, 27, 430–437.

Bilan en santé mentale 

Ce bilan a été proposé aux 1 060 travailleurs de la cohorte dont le mal être psychique a été repéré à l’aide de l’auto-questionnaire General Health Questionnaire (GHQ-28). La finalité était d’apporter un soutien aux personnes qui étaient en situation de mal être. Parmi les 1060 travailleurs qui ont invités, 461 se sont présentés à ce bilan.
Les troubles psychiatriques les plus fréquents étaient les troubles anxieux (anxiété généralisée, troubles paniques, agoraphobie, état de stress post-traumatique) et les troubles de l’humeur (dépression, mélancolie).
Les troubles anxieux touchaient 30% des hommes et 42% des femmes. L’anxiété généralisée était la plus fréquente (16% des hommes et 18% des femmes) et l’état de stress post-traumatique était diagnostiqué dans les mêmes proportions (6%) chez les hommes et chez les femmes).
Les troubles de l’humeur concernaient 15% des hommes et 17% des femmes, l’épisode dépressif majeur actuel étant le trouble le plus fréquent, chez les hommes (15%) comme chez les femmes (17%).
Une aide psychologique (psychologue) ou sociale (assistant social) et le cas échéant une prise en charge médicale ont été proposés, au cours du bilan, à tous ces travailleurs présentant des troubles anxieux ou des troubles de l’humeur

Dossier Cohorte santé AZF

Haut de page