Fermer



Santé mentale

Publié le 10/03/2014 - Dernière mise à jour le 02/02/2016

Données de surveillance par pathologie

Les données issues des différents systèmes, dispositifs et études mis en œuvre pour la surveillance de la santé mentale sont présentées par pathologie :

Troubles dépressifs et anxieux

L'existence de troubles dépressifs et anxieux peut être recherchée en population dans des enquêtes épidémiologiques grâce à des questionnaires structurés dont la passation peut être faite par des enquêteurs non cliniciens ou par auto-questionnaires, avec cependant les limites liées au caractère déclaratif des enquêtes et à la signification clinique du trouble repéré. Le repérage d’un trouble lors de telles enquêtes épidémiologiques n’équivaut pas forcément à un diagnostic clinique, ni à un besoin de soins. Toutefois, la mesure répétée de ces troubles, confrontée à d'autres sources de données, peut permettre de constituer des indicateurs utiles à la surveillance au cours du temps.
L’InVS contribue à la production d’indicateurs de surveillance des troubles dépressifs et anxieux par le biais d’enquêtes en population générale, en milieu professionnel et auprès de certaines professions spécifiques (agriculteurs, producteurs de viande).

Tentatives de suicide et suicides

L’InVS s’est engagé dans la surveillance des tentatives de suicide (TS) ayant fait l’objet d’un recours au système de soins à partir de différentes sources - PMSI, réseaux OSCOUR® et Sentinelles. Cependant, toutes les TS ne donnent pas lieu à une prise en charge médicale et lorsque l’individu suicidaire n’a pas eu de contact immédiat avec le système de soins, la seule modalité permettant d’approcher le risque suicidaire reste l’interrogation directe des personnes par enquête en population générale. Cette question est abordée par le biais d’une collaboration avec l’Inpes sur l’enquête Baromètre santé. Ces études viennent compléter la surveillance du suicide réalisée par le CépiDc à partir des certificats de décès.

Troubles envahissants du développement (TED)

Une analyse exploratoire du recueil d’information médicalisée en psychiatrie (RIM-P) est en cours à l’InVS afin d’étudier le recours aux soins pour autisme et autres TED dans les établissements sanitaires ayant une activité en psychiatrie, à l’exclusion des établissements médico-sociaux.

En outre, dans le cadre du plan autisme 2008-2010, l’InVS a financé en 2010 une revue de la littérature sur la prévalence de l’autisme et autres troubles envahissants du développement (2000-2009). Cette revue de la littérature a été réalisée par le Registre des handicaps de l’enfant et observatoire périnatal de l’Isère (RHEOP) et le Registre des handicaps de l’enfant de Haute-Garonne (RHE31).

Etat de stress post-traumatique

Le vécu d’un événement catastrophique survenu dans une collectivité ou subi par une personne peut provoquer un traumatisme psychologique et avoir un impact à court et moyen terme sur la santé mentale des personnes ayant vécu l’événement (état de stress aigu, anxiété, troubles du sommeil et de l’humeur, etc.), comme en témoignent les études réalisées en population suite à l’explosion d’AZF (voir le dossier AZF) ou dans les suites des inondations du Gard ou de la tempête Xynthia (voir le dossier Xynthia).

Haut de page