Fermer



Communiqués de presse

Publié le 31/01/2011 - Dernière mise à jour le 31/01/2011

Communiqué de presse

24 instituts européens de veille sanitaire dont l'InVS réunis pour améliorer la surveillance de la santé publique

Cofinancé par la Commission européenne et piloté par l’InVS, le projet « Triple S » (Syndromic Surveillance Survey) - qui rassemble pour 3 ans 24 organisations de 14 pays - a été lancé du 22 au 25 novembre 2010 au Luxembourg. Il vise à accroître la capacité de l’Europe à exercer une surveillance de la santé publique en temps réel ou quasi réel, grâce à la surveillance syndromique. Une meilleure coordination de la prévention et de l’évaluation de l’impact des menaces sanitaires permettra ainsi d’optimiser la réponse aux alertes.  

La première réunion de ce projet a réuni l’ensemble des pays partenaires du projet ainsi que des représentants de la Direction générale santé et consommateurs de la Commission européenne (DG Sanco), le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), l’Organisation mondiale de la santé – Région Europe (OMS Europe) et la Société internationale de surveillance des maladies (ISDS). Ces derniers, membres du conseil consultatif, faciliteront la diffusion et l’utilisation des résultats du projet au niveau européen mais aussi international.

En Europe, les menaces potentielles pour la santé publique sont détectées le plus souvent grâce à des systèmes de surveillance « spécifiques ». Ces systèmes ne sont cependant pas suffisamment réactifs et ne permettent pas une détection de toutes les menaces sanitaires. La surveillance syndromique s’appuie, elle, sur l’existence de signes et symptômes. Elle constitue par conséquent un outil essentiel pour compléter les systèmes existants, optimiser le dispositif de veille et d’alerte et moderniser les pratiques de surveillance en santé publique.

En utilisant des données des services d’urgences, des ventes en pharmacie, des services d’assistance médicale téléphonique, des questions sur internet voire des données vétérinaires, la surveillance syndromique suit presque en temps réel la diffusion et l’impact sanitaire dans la population des évènements prévus ou imprévus. Elle couvre aussi bien le champ des maladies infectieuses que les menaces environnementales, dans l’objectif de limiter la morbidité et la mortalité associées.

Le projet Triple S (Syndromic Surveillance Survey, Enquête sur les systèmes de surveillance syndromique, contrat GA 2009.11.12) réalisera un inventaire des différents systèmes européens de surveillance syndromique existants ou en développement. Des visites auront lieu dans les pays pour une analyse approfondie de ces systèmes et une bonne connaissance de leurs spécificités. En s’adaptant à chacun des Etats-membres de l’Union, le consortium réuni autour de ce projet fournira un appui scientifique et technique à la conception et à la mise en place de systèmes de surveillance en santé humaine et animale. Il proposera enfin des outils d’aide au développement et à l’évaluation de ces systèmes.

Contact(s) presse :

Gabrielle Issaverdens : 01 41 79 67 79 / g.issaverdens@invs.sante.fr

Haut de page