Fermer



Bulletins SurSaUD® (SOS Médecins, OSCOUR, mortalité)

Publié le 18/10/2017

Surveillance des urgences et des décès SurSaUD®. Synthèse hebdomadaire du 17 octobre 2017.

Synthèse générale

En semaine 41 (du 9 au 15 octobre 2017), l’activité globale des structures d’urgence et des associations SOS Médecins est en hausse  (de l’ordre de 3,4 %) chez les enfants. Chez les adultes, l’activité est également en légère hausse dans les associations SOS Médecins, mais reste stable dans les structures d’urgences.

Parmi les recours pour les pathologies saisonnières, les hausses observées concernent essentiellement chez les enfants. On retient en particulier :
- dans les deux réseaux, les recours pour fièvre isolée et conjonctivite (pour les enfants de moins de 2 ans),
- dans les structures d’urgences, les recours pour crise d’asthme et bronchiolite, ainsi que pour gastro-entérite et allergie chez les enfants de moins de deux ans.
Parmi les pathologies les plus fréquentes, en dehors des pathologies saisonnières, on note principalement :
- dans les associations SOS Médecins, la hausse des consultations pour traumatismes dans toutes les classes d’âges, ainsi que pour problèmes dentaires chez les enfants de 2-14 ans et pour altération de l’état général, lombalgie/sciatique et chute chez les adultes de 75 ans ou plus ;
- aux urgences, la hausse des infections urinaires chez les enfants de moins de 2 ans.
Sur les deux dernières semaines de septembre (semaines 38 et 39), on note une hausse de la mortalité, essentiellement chez les personnes de 65 ans ou plus. Les effectifs restent toutefois dans les marges de fluctuation habituelle sur cette période dans toutes les classes d’âges.

Réseau OSCOUR®

Au cours de la semaine 41 (du 9 au 15 octobre 2017), l’activité toutes causes et les hospitalisations après passage sont en hausse chez les enfants (respectivement +3,4 % et +6,1 %). Elles restent stables chez les adultes.

Les pathologies saisonnières sont stables ou en baisse chez les adultes, à l’exception des recours pour fièvre isolée (+11,2 %).
Chez les enfants, on note une hausse  des recours pour fièvre isolée (+10 %, soit +221 passages), crise d’asthme (+10,5 %, soit +186 passages) et bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans (+14,7 %, soit +155 passages), conjonctivite (+6 %, soit +19 passages) , ainsi que pour  gastro-entérite (+11,7 %, soit +109 passages) et allergie (+30,5 %, soit +40 passages) chez les enfants de moins de 2 ans.
La part d’activité des indicateurs saisonniers dans l’activité globale reste dans l’ensemble conforme à celles observées les années précédentes dans toutes les classes d’âges, à l’exception des recours pour pathologies de la sphère ORL chez les adultes qui sont légèrement supérieurs à ceux des deux années précédentes.

En dehors des pathologies saisonnières, les pathologies les plus fréquentes sont globalement en hausse chez les enfants de moins de 2 ans. En particulier, on note la hausse des recours pour infection urinaire (+17,8 %, soit +41 passages). Chez les adultes, les pathologies les plus fréquentes sont toutes stables ou en baisse.

Réseau SOS Médecins

En semaine 41 (du 9 au 15 octobre), l’activité totale des associations SOS Médecins est en légère hausse (+3,4 %) dans toutes les classes d’âges.

Parmi les pathologies saisonnières, on retient la stabilisation des consultations pour pathologie des voies respiratoires hautes chez les enfants et toujours une diminution chez les adultes (-10 %). Par ailleurs, on note toujours une hausse des consultations pour fièvre isolée et pour conjonctivite infectieuse chez les enfants de moins de 2 ans (respectivement +22 %, soit +41 visites et +24 %, soit +27 visites).
Chez les adultes de 15-74 ans, on note également une légère hausse des consultations pour conjonctivite infectieuse (+6 %).

Parmi les pathologies les plus fréquentes, on note la hausse des consultations pour traumatisme dans toutes les classes d’âges (+7,6 % chez les adultes et +12,3 % chez les enfants). Par ailleurs, on retient la hausse des consultations pour problèmes dentaires (+19,4 %) chez les enfants de 2-14 ans et pour altération de l’état général (+12 %), lombalgie/sciatique (13,2 %) et chute (+11 %) chez les adultes de 75 ans ou plus.

Mortalité Insee et Inserm-CepiDC

A partir des données de mortalité issues des bureaux d’état-civil et transmises par l’Insee, on note une hausse du nombre de décès toutes causes sur les deux dernières semaines de septembre (semaines 38 et 39), essentiellement chez les personnes de 65 ans ou plus. Les effectifs restent toutefois dans les marges de fluctuation habituelle sur cette période dans toutes les classes d’âges. Compte-tenu des délais habituels de transmission des données, les effectifs de mortalité observés sont encore incomplets. Il convient donc de rester prudent dans l’interprétation de ces observations.

A travers les données issues de la certification électronique, sur la semaine 41 de 2017 (du 9 au 15 octobre 2017), 1 470 décès ont été enregistrés.

Haut de page