Fermer



Bulletins SurSaUD® (SOS Médecins, OSCOUR, mortalité)

Publié le 22/03/2017

Surveillance des urgences et des décès SurSaUD®. Synthèse hebdomadaire du 21 mars 2017.

Synthèse générale

Au cours de la semaine écoulée (du 13 au 19 mars 2017), l’activité globale des structures d’urgences et des associations SOS Médecins est toujours en hausse chez les enfants, notamment chez les 2-14 ans, et reste stable ou chez les adultes.

- Parmi les pathologies saisonnières, on note dans les deux réseaux une augmentation des recours pour asthme aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Les recours chez les enfants sont également en hausse dans les deux réseaux pour bronchite et fièvre isolée, ainsi que pour pneumopathie et malaise aux urgences et pour allergie dans les associations SOS Médecins.

Chez les adultes (notamment de 15-74 ans), on note une hausse des recours pour pathologies ORL.

Parmi les recours les plus fréquents, une hausse des recours est observée chez les enfants pour douleur abdominale et pour traumatisme (principalement chez les 2-14 ans). A noter également dans cette classe d’âge l’augmentation des recours pour conjonctivite infectieuse dans les associations SOS Médecins et pour problèmes dermatologiques chez les enfants de moins de 2 ans dans les structures d’urgences.

- Au niveau national et régional la mortalité sur la première semaine de mars est conforme à la mortalité attendue, tous âges et par classe d’âges.

Réseau OSCOUR®

Les passages aux urgences et hospitalisations toutes causes confondues sont toujours en hausse chez les enfants (+7,5% de passages et +5% d’hospitalisations) (en particulier chez les 2-14 ans) et restent stables chez les adultes.

Parmi les pathologies saisonnières, la plupart des indicateurs sont en hausse chez les enfants, en particulier les passages pour asthme (+16,6%), bronchite (+15%), pneumopathie (+18%), fièvre isolée (+11%) et malaise (+10%)

Chez les adultes, on note également une hausse des passages pour asthme (+6%) et pour des pathologies de la sphère ORL (+10,5%).

La part d’activité pour les différents indicateurs saisonniers est comparable ou inférieure à celles des deux années précédentes tant chez les enfants que chez les adultes, à l’exception de la part pour asthme chez les enfants (supérieure à celle des deux années précédentes).

Parmi les pathologies les plus fréquemment vues aux urgences, on note une nette hausse des passages pour  problèmes dermatologiques chez les enfants de moins de 2 ans (+60%, soit +81 passages). Cette hausse est essentiellement observée dans les régions Occitanie, Ile de France et Nouvelle Aquitaine.

A noter également la hausse des recours pour problème neurologique chez les enfants de 2-14 ans (+10,5%) et la poursuite de la hausse des recours pour traumatisme chez les enfants de 2-14 ans (+11%) et pour douleurs abdominales non spécifiques chez les enfants de moins de 2 ans (+26%).

Réseau SOS Médecins

En semaine 11 de 2017, l’activité toutes causes des associations SOS Médecins poursuit sa hausse chez les enfants de 2-14 ans (+12%). Elle est stable chez les enfants de moins de 2 ans et les adultes.

Parmi les pathologies saisonnières, on note une augmentation de l’activité pour asthme et allergie chez les enfants (+20% et +24% resp.) ainsi que chez les adultes de 15-74 ans (+23% et +17% resp.). L’activité pour ces deux diagnostics reste stable pour les personnes de plus de 75 ans. La part d’activité pour ces deux indicateurs est comparable à celle de 2014-2015 sur cette période.

Par ailleurs, on constate la poursuite de la hausse des consultations pour fièvre isolée chez les enfants de 2-14 ans ainsi que des pathologies des voies respiratoires hautes et bronchite chez les enfants de 2-14 ans et chez les adultes de 15-74 ans. Les parts d’activité pour ces indicateurs restent comparables aux années antérieures sauf pour les pathologies de voies respiratoires hautes qui sont légèrement supérieures.

A noter, le retour dans des valeurs de saison de la part d’activité pour bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans après une légère hausse la semaine précédente.

Parmi les pathologies les plus fréquentes, on retient la hausse des consultations chez les enfants pour conjonctivite infectieuse et pour des tableau digestif (gastro-entérite chez les moins de 2 ans et douleur abdominale aigüe chez les 2-14 ans).

Mortalité Insee et Inserm-CepiDC

D’après les données de mortalité fournies par l’Insee, le nombre observé de décès toutes causes confondues est dans des valeurs habituelles sur la semaine 10 (du 6 au 12 mars 2017) pour l’ensemble des classes d’âge. Cette observation est valable au niveau national et pour l’ensemble des régions.

A travers les données issues de la certification électronique, sur la semaine 11 de 2017 (du 13 au 19 mars 2017), 1 251 décès ont été enregistrés.

Haut de page