Fermer



Accueil de délégations

Publié le 14/01/2014 - Dernière mise à jour le 14/01/2014

L'Institut de veille sanitaire accueille une délégation du Togo

delegation_togo1

Koku Sika Dogbe, Françoise Weber, Jean-Claude Desenclos, Abiba Banla Kere, Tsidi Agbeko Stanislas Tamekloe

Dans le cadre d’une mission organisée sous l’égide de l’association internationale des instituts de santé publique (IANPHI), l’Institut de veille sanitaire a accueilli, du 14 au 18 octobre 2013, les Dr Koku Sika Dogbe, directeur général de la santé du Togo, Dr Tsidi Agbeko Stanislas Tamekloe, chef de la surveillance des maladies transmissibles à la division de l’épidémiologie de Lomé et le Dr Abiba Banla kere, directrice de l’Institut national d’hygiène du Togo (INH).

Cette mission a été organisée dans la perspective de s’appuyer sur l’expérience française afin de renforcer les capacités de l’INH en matière de surveillance épidémiologique, de veille et d’alerte sanitaires ce, dans la perspective de sa réorganisation future en Institut national de santé publique.

Si aujourd’hui l’INH du Togo compte 8 scientifiques et 50 ingénieurs biologistes répartis dans des laboratoires dont l’activité repose principalement sur la confirmation de cas de maladies à potentiel épidémique, une activité de surveillance épidémiologique est en parallèle organisée au sein de la Division de l’épidémiologie de Lomé. Cette surveillance cible les maladies à éliminer et à éradiquer (poliomyélite, lèpre), maladies d’importance en santé publique (tuberculose, VIH) ainsi que les maladies à potentiel épidémique (choléra, rougeole). Ces deux structures travaillent actuellement à une mutualisation de leurs efforts avec pour objet final la mise en place d’un Institut national de santé publique au Togo.

Après avoir échangé sur les axes possibles de collaboration entre nos deux instituts, les membres de la délégation ont rencontré les départements de l’InVS partageant ainsi leurs expériences mutuelles dans des domaines aussi divers tels que la toxicovigilance, les données de santé, l’organisation de la veille sanitaire au niveau central et régional, la surveillance des maladies chroniques, les modalités et la mise en place de partenariats... Cette visite s’est faite en collaboration avec l’Institut Pasteur et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé.

delegation_togo2

Abiba Banla Kere, Jean-Claude Desenclos, Koku Sika Dogbe, Doriane Fuchs, Tsidi Agbeko Stanislas Tamekloe, Anne-Catherine Viso

"Cette semaine nous a permis de comprendre l’organisation de la surveillance et de la veille sanitaires en France. A nous désormais de prioriser nos actions pour être le plus efficace possible compte tenu de nos ressources" (Dr Tamekloe, Togo).

"Nous rentrons avec des idées pour étendre notre champ d’action, les maladies non transmissibles doivent être mieux prises en compte puisqu’elles sont de plus en plus présentes au Togo" (Dr Banla, Institut national d’hygiène).

Haut de page