Fermer



BEH - Bulletin épidémiologique hebdomadaire

Publié le 11/01/2011

BEH n°01/2011

11/01/2011

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Le numéro (pdf- 480,34 Ko)

 
  •  

    Pavla Vicente
    Auteur correspondant : Grégoire Rey (gregoire.rey@inserm.fr)
    Inserm, CépiDc, Le Vésinet, France 

    Résumé

    Introduction – Cet article compare les caractéristiques démographiques et médicales des décès liés à la grippe durant la pandémie de grippe A (H1N1) en 2009-2010 à celles des décès liés à la grippe saisonnière depuis 2000, telles qu’on peut les observer à partir des certificats médicaux de décès en France.
    Méthodes – Différents paramètres de distribution par âge et sexe des décès ont été déterminés pour la pandémie grippale de 2009-2010 et pour l’ensemble des saisons grippales antérieures depuis 2000. Le nombre moyen de diagnostics présents sur les certificats de décès et la fréquence des pathologies déclarées concomitamment à la grippe ont été étudiés. Les décès avec mention de « grippe A » et de « grippe sans précision » ont été distingués en 2009-2010.
    Résultats – 349 décès liés à la grippe ont été enregistrés pendant la pandémie. L’âge moyen au décès est de 59,4 ans en 2009-2010 vs. 81,7 ans pour les années précédentes. Le nombre de diagnostics déclarés sur les certificats de décès a été plus élevé en 2009-2010. Les pathologies spécifiques étudiées apparaissent avec une fréquence similaire dans les certificats de décès lors des différentes années.
    Conclusion – Les caractéristiques démographiques des décès liés à la grippe en 2009-2010 sont atypiques par rapport aux années précédentes. La population touchée est beaucoup plus jeune. Les comorbidités des sujets décédés sont en revanche similaires.

    Mots-clés : grippe, grippe A (H1N1), pandémie grippale, décès
  •  

    Olivia Guérin
    Auteur correspondan : Nicolas Carré (nicolas.carre@ars.sante.fr)
    Cellule de l’Institut de veille sanitaire en région Île-de-France, Paris, France 

    Résumé

    Introduction – L’objectif de cette étude était d’estimer si le délai de retour à une plombémie (Pb) acceptable avait évolué favorablement au cours du temps quelle que soit la sévérité de l’intoxication initiale.
    Méthodes – La population d’étude était constituée des enfants de la région parisienne, âgés de 6 mois à 7 ans, chez lesquels une première Pb ≥100 μg/L (plombémie de dépistage) a été mesurée entre le 1er janvier 1992 et le 31 décembre 2006 et qui ont bénéficié d’au moins une plombémie de suivi. L’événement étudié était le retour à une Pb <100 μg/L au cours du suivi dans chacun des trois groupes étudiés (Groupe 2 : 100 μg/L ≥Pb de dépistage <250 μg/L ; Groupe 3 : 250 μg/L ≥Pb de dépistage <450 μg/L ;Groupe 4 : Pb de dépistage ≥450 μg/L).
    Résultats – La fréquence du retour à une Pb<100 μg/L dépendait de la sévérité de l’intoxication, mais également de la période de réalisation du dépistage. Dans chacun des groupes intoxiqués, cette fréquence était significativement plus élevée au cours de la période de dépistage la plus récente (2002-2006) comparée à la période de dépistage la plus ancienne (1992-1996).
    Conclusion – Le délai de retour à une Pb<100 μg/L diminue progressivement chez les enfants intoxiqués.

    Mots-clés : saturnisme infantile, suivi, seuil d’intoxication
  •  
  •  
 
  •  

    Pavla Vicente
    Auteur correspondant : Grégoire Rey (gregoire.rey@inserm.fr)
    Inserm, CépiDc, Le Vésinet, France

    Summary

    Introduction – This article compares the demographic and medical features of influenza related deaths during the influenza A (H1N1) pandemic in 2009-2010 to seasonal influenza related deaths since 2000, as observed from the death certificates in France.
    Methods – Different parameters of age and sex distribution were established for the 2009-2010 influenza pandemic and for all preceding influenza seasons since 2000. The average number of diagnoses mentioned on the death certificates and the frequency of pathologies declared concomitantly to influenza were studied. Deaths certificates mentioning “influenza A” and “unspecified influenza” were distinguished in 2009-2010.
    Results – 349 influenza related deaths were registered during the pandemic. The average age of death was 59.4 years in 2009-2010 versus 81.7 years during the preceding seasons. The number of diagnoses reported on the death certificates was higher in 2009-2010. The specific pathologies studied appear with a similar frequency on the death certificates during the different seasons.
    Conclusion – Influenza related deaths in 2009-2010 present atypical demographic features in comparison to preceding seasons. The population concerned is much younger. On the other hand, the comorbidities of the deceased people are similar.

    Key words : influenza, pandemic influenza A (H1N1), influenza pandemic, deaths
  •  

    Olivia Guérin
    Auteur correspondant : Nicolas Carré (nicolas.carre@ars.sante.fr)
    Cellule de l’Institut de veille sanitaire en région Île-de-France, Paris, France

    Summary

    Introduction – The study objective was to estimate if a favourable trend of the time needed to reach an acceptable blood-lead level (Pb) was observed whatever the level of the poisoning at screening.
    Methods – Children from 6 months to 7 years old living in the Greater Paris area, who were screened positive for lead poisoning (Pb ≥10 μg/dL) and had at least one follow-up blood-lead level between 1 January 1992 and 31 December 2006, composed the study population. The event under study was the return under the threshold of 10 μg/dL during follow-up in three groups of children (Group 2: 10 μg/dL≤ Pb at screening <25 μg/dL ; Group 3: 25 μg/dL ≤Pb at screening <45 μg/dL ; Group 4: Pb at screening ≥45 μg/dL).
    Results – Reaching the threshold of 10 μg/dL was related to the level of lead poisoning at screening, but also to the period of the screening. Changes in Pb levels were better for all children screened over the most recent period (2002-2006) compared to those screened over the older period (1992-1996).
    Conclusion – The time required to reach the threshold of Pb <10 μg/dL has progressively improved in lead poisoned children.

    Key words : childhood lead poisoning, follow-up, poisoning threshold
Consulter tous les numéros Haut de page