Fermer



BEH - Bulletin épidémiologique hebdomadaire

Publié le 25/01/2011

BEH n°02/2011

25/01/2011

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Le numéro (pdf- 284,92 Ko)

 
  •  

    Gilles Delmas (g.delmas@invs.sante.fr
    Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

    Résumé

    Entre 2004 et 2009, 615 cas de fièvre typhoïde, 178 cas de fièvre paratyphoïde A, 82 cas de fièvre paratyphoïde B et 6 cas de fièvre paratyphoïde C ont été déclarés en France. L'incidence annuelle des cas déclarés en métropole était de 0,23 cas pour 100 000 habitants. Le sexe-ratio était de 1,1. L'âge moyen des cas était de 28 ans.
    Dans 91 % des cas, la fièvre typhoïde avait été acquise lors d'un séjour en zone d'endémie, principalement en Afrique et dans le sous-continent indien. Cette proportion était de 88 % pour les fièvres paratyphoïdes.
    Toutes les souches de S. Typhi acquises en Afrique du Nord étaient sensibles à l'ensemble des antibiotiques. Cette sensibilité n'était que de 18 % pour les souches asiatiques.
    Plusieurs épisodes de cas groupés ont été détectés durant ces 6 années, grâce aux investigations menées par les services extérieurs du ministère chargé de la santé en départements, en collaboration avec les Cellules de l'InVS en régions, et à la surveillance microbiologique menée avec le Centre national de référence des Salmonella.

    Mots-clés : surveillance, déclaration obligatoire, Salmonella enterica sérotype Typhi, Salmonella enterica sérotype Paratyphi, résistance aux antibiotiques
  •  

    Marie Deudon (marie.deudon@ars.sante.fr)
    Cellule de l'Institut de veille sanitaire en région Île-de-France, Paris, France
     

    Résumé

    Introduction – Les épidémies de teigne en France sont essentiellement liées aux trois dermatophytes anthropophiles suivants : Microsporum langeronii (M. langeronii),Trichophyton soudanense (T. soudanense) et Trichophyton tonsurans (T. tonsurans). Elles surviennent le plus souvent en collectivités d'enfants. Plusieurs facteurs peuvent favoriser leur persistance au sein de ces communautés, notamment le retard de diagnostic entretenu par une clinique peu évocatrice.
    Matériel et méthodes – Devant la persistance de cas de teignes anthropophiles au sein d'une halte-garderie, un dépistage mycologique de masse avec prélèvement du cuir chevelu a été réalisé chez tous les enfants présents, le personnel d'encadrement et les membres volontaires de la famille d'un enfant contaminé. Une enquête épidémiologique a été réalisée en parallèle afin de recueillir diverses informations concernant la population d'étude (caractéristiques sociodémographiques, signes cliniques, traitements suivis, etc.).
    Résultats – D'octobre 2009 à mai 2010, 11 cas de teignes anthropophiles, dont 9 à M.langeronii et 2 à T. soudanense, ont été confirmés biologiquement parmi 83 individus fréquentant la halte-garderie (enfants et personnel) ou ayant un lien direct avec elle. Huit cas ont été identifiés chez des enfants fréquentant la halte-garderie et 3 cas parmi les membres de la famille d'un des enfants contaminés par M.langeronii. Aucun cas de teigne n'a été diagnostiqué parmi les membres du personnel.
    Discussion-conclusion – En incluant tous les acteurs concernés, une enquête épidémiologique, associée à un dépistage mycologique de masse et à la prescription d'un traitement adapté, a permis la prise en charge d'une épidémie de teigne au sein d'une halte garderie. Ce travail confirme l'intérêt d'un dépistage mycologique exhaustif en collectivité ainsi que la recherche du dermatophyte dans l'entourage familial.

    Mots-clés : investigation, teigne, épidémie, dépistage de masse
  •  

    Isabelle Bourdel-Marchasson (isabelle.bourdel-marchasson@chu-bordeaux.fr)
    UMR 5536 CNRS/Université Victor Segalen Bordeaux 2, Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, Pessac, France

    Résumé

    Introduction – Le diabète est une maladie chronique qui altère la qualité de vie (QdV). Notre objectif était de rechercher les caractéristiques sociodémographiques et les indicateurs d'état de santé associés à la QdV chez les adultes diabétiques de type 2 de France métropolitaine.
    Méthodes – Les données sont issues de questionnaires postaux et des remboursements d'actes médicaux de l'étude Entred 2007 dans un sousgroupe de 2 832 personnes diabétiques de type 2. La QdV a été évaluée par le questionnaire MOS SF-12 (scores mental et physique).
    Résultats – Avec l'âge, le score mental restait stable tandis que le score physique décroissait fortement. À tout âge, les deux scores étaient plus faibles chez les femmes. En régression linéaire multivariée, l'âge élevé, les caractéristiques du diabète et ses complications, un revenu jugé insuffisant, la dépendance pour les activités instrumentales de la vie quotidienne et la non satisfaction du soutien social pour le diabète étaient associés à des scores physique et mental plus bas. En outre, une HbA1c entre 8 % et 10 % était associée à un score mental bas, alors que le sexe féminin, l'obésité et une hospitalisation durant l'année précédente étaient associés à un score physique bas.
    Discussion – La QdV des personnes diabétiques de type 2 dépend beaucoup des conséquences du diabète, mais aussi des facteurs socio-économiques et du soutien social. En comparaison des résultats de l'enquête « Santé et soins médicaux 2002-2003 » de l'Insee, menée en population générale, leurs scores étaient par ailleurs plus bas. L'amélioration de leur QdV pourrait résulter d'une meilleure prévention des complications, d'une meilleure prise en compte des difficultés socio-économiques et d'une plus grande adéquation des objectifs aux besoins individuels des patients.

    Mots-clés : diabète, complications, qualité de vie, MOS SF-12, autonomie
  •  
 
  •  

    Gilles Delmas (g.delmas@invs.sante.fr)
    Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

    Summary

    Between 2004 and 2009, 615 cases of typhoid fever, 178 cases of paratyphoid A fever, 82 cases of paratyphoid B fever and 6 cases of paratyphoid C fever were reported in France. The annual incidence of cases notified in metropolitan France was 0.23 cases per 100,000 inhabitants. The sex ratio was 1.1.
    The average age of the cases was 28 years. In 91% of cases, typhoid fever had been acquired during a stay in endemic areas, mainly in Africa and in the Indian subcontinent. This proportion was 88% for paratyphoid fever.
    All strains of S. Typhi acquired in North Africa were sensitive to all antibiotics. This sensitivity was only 18% for Asian strains.
    Several episodes of clustered cases were detected during these six years, thanks to investigations conducted by the local services of the Ministry of Health, in collaboration with the InVS cells in regions and microbiological monitoring conducted with the National Reference Centre for Salmonella.

    Key words : surveillance, mandatory notification, Salmonella enterica serotype Typhi, Salmonella enterica serotype Paratyphi, resistance to antibiotics
  •  

    Marie Deudon (marie.deudon@ars.sante.fr)
    Cellule de l'Institut de veille sanitaire en région Île-de-France, Paris, France
    Programme de formation à l'épidémiologie de terrain – Profet, Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice ; École des hautes études en santé publique, Rennes, France

    Summary

    Introduction – Tinea outbreaks in France are essentially associated to 3 anthropophiles dermatophytes: Microsporum langeronii (M. langeronii), Trichophyton soudanense (T. soudanense) and Trichophyton tonsurans (T. tonsurans). It arises mostly in children's communities. Several factors can facilitate their persistence within these communities, in particular the delay of diagnosis maintained by nonspecifics tinea symptoms.
    Methods – Face to the appearance of new cases within the daynursery, a mycological massscreening with hair sampling was done to all children, staff and voluntary family members of a confirmed case. An epidemiological survey was also conducted aiming at collecting individual data among the study population (sociodemographic data, symptoms, treatment, etc.
    Results – From october 2009 to may 2010, 11 anthropophiles tinea cases (9 M.langeronii and 2 T. soudanense) were confirmed among 83 persons directly related to the facility (children, relatives and staff).Eight cases were identified among children who regularly attend the daynursery and 3 among family's members of a contaminated case by M.langeronii. No case was reported among staff members.
    Discussion-conclusion – Realised by a multidisciplinary team, an epidemiologic survey, associated to biological massscreening and the prescription of an apropriate treatment contributed to manage a tinea outbreak within a children's community. This study confirms the value of exhaustive mycological screening in communities as well as the search of dermatophytes in the family circle.

    Key words : investigation, tinea, outbreak, massscreening
  •  

    Isabelle Bourdel-Marchasson (isabelle.bourdel-marchasson@chu-bordeaux.fr),
    UMR 5536 CNRS/Université Victor Segalen Bordeaux 2, Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, Pessac, France

    Summary

    Introduction – Diabetes is a chronic disease known to decrease health related quality of life (HRQoL). Our aim was to assess factors associated to decreased HRQoL among sociodemographic characteristics and the main features of health status in adults with diabetes leaving in metropolitan France.
    Methods – Data were extracted from mailed questionnaires (patient and medical providers) and health insurance reimbursements for a subgroup of 2,832 persons with type 2 diabetes. HRQoL was assessed with the MOS SF12 questionnaire resulting in mental and physical scores.
    Results – With ageing, mental scores were steady while physical scores decreased sharply. At any age, both scores were lower in women. In multivariate linear regression, older age, general characteristics of diabetes and complications, an income perceived as insufficient, functional dependency for instrumental activities of daily living and nonsatisfaction of social support were associated with lower mental and physical scores. Moreover, HbA1c in 810% range was associated with a lower mental score, while female sex, obesity and hospitalisation during the previous year were associated with lower physical scores.
    Discussion – In type 2 diabetes, HRQoL is mainly related to consequences of diabetes but also to socioeconomic factors, including social support. Compared with data of the INSEE Health and Medical care survey 20022003 in the general population, the scores were lower. Improvement in HRQoL may result from better diabetes prevention, better assessment of socioeconomic difficulties, and better adequation of objectives to those of patients.

    Key words : diabetes, complications, health related quality of life, MOS SF12, autonomy
Consulter tous les numéros Haut de page