Fermer



BEH - Bulletin épidémiologique hebdomadaire

Publié le 21/05/2013

BEH n°19/2013

21/05/2013

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Le numéro (pdf- 1,66 Mo)

 
  •  

    Cécile Brouard (c.brouard@invs.sante.fr) et al.
    Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

    Objectifs – L’enquête LaboHep a été réalisée en France en 2010 pour : 1) estimer l’activité nationale et régionale de dépistage de l’hépatite C (anticorps anti-VHC) et de l’hépatite B (antigène (Ag)HBs) par les laboratoires d’analyses de biologie médicale (LABM) ; 2) évaluer la représentativité des données d’un réseau sentinelle de LABM publics et privés (RenaVHC/B).
    Méthodes – Les estimations ont été réalisées à partir d’un échantillon aléatoire de 1 412 LABM en tenant compte du plan de sondage après redressement sur l’activité des LABM. La représentativité de RenaVHC/B a été évaluée en comparant les nombres moyens de tests et indicateurs de contrôle de positivité (ICP) estimés par l’enquête à ceux calculés pour RenaVHC/B pour 2010.
    Résultats – Le nombre de tests anti-VHC et AgHBs réalisés en France en 2010 est estimé à 3,4 millions [IC95%:3,1-3,7 millions] chacun et l’ICP à 0,9% [IC95%:0,8-1,1%] et 0,7% [IC95%:0,6-0,8%] respectivement. Les données de RenaVHC/B surestiment le nombre moyen de tests et sous-estiment l’ICP pour les deux marqueurs et pour les LABM privés et publics.
    Discussion – LaboHep a permis d’estimer l’activité nationale et régionale de dépistage anti-VHC et AgHBs en 2010 et a montré une faible représentativité du réseau RenaVHC/B. Elle sera désormais régulièrement renouvelée pour suivre l’évolution de l’activité de dépistage.

    Mots-clés : Dépistage, hépatite B, hépatite C, laboratoires, France
  •  

    Cécile Brouard (c.brouard@invs.sante.fr) et al.
    Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

    Objectifs – Estimer l’incidence de l’hépatite B aiguë symptomatique et l’exhaustivité de la déclaration obligatoire (DO) de l’hépatite B aiguë en France en 2010.
    Méthodes – L’enquête LaboHep a été réalisée auprès d’un échantillon aléatoire de 1 412 laboratoires. Un cas aigu était défini par l’absence de portage chronique connu et la détection pour la première fois au laboratoire : 1) d’immunoglobulines (Ig) M anti-HBc (« définition IgM ») ou 2) d’IgM anti-HBc, ou, en cas d’IgM anti-HBc non testées, de l’antigène HBs et des anticorps anti-HBc totaux dans un contexte d’augmentation importante des ALAT (« définition large »). L’incidence de l’hépatite B aiguë a été estimée après imputation multiple des données manquantes et pondération.
    L’exhaustivité de la DO a été obtenue par le rapport du nombre de cas déclarés par les biologistes (DO) en 2010 et du nombre de « cas à déclarer » estimé pour 2010 via LaboHep.
    Résultats – Le nombre de nouveaux cas d’hépatite B aiguë symptomatique est estimé, respectivement selon les définitions « IgM » et « large », entre 1 021 [IC95%:779-1 263] et 1 622 cas [IC95%:1 186-2 059], soit une incidence comprise entre 1,6 [IC95%:1,2-2,0] et 2,5 [IC95%:1,8-3,2] pour 100 000 habitants. L’exhaustivité de la DO est estimée entre 15% et 9%.
    Discussion – L’enquête LaboHep a permis d’estimer l’incidence de l’hépatite B aiguë symptomatique et l’exhaustivité de la DO, montrant ainsi son intérêt méthodologique. Son renouvellement permettra de suivre l’évolution de l’incidence, contribuant ainsi à l’évaluation des stratégies vaccinales, en complément de la DO qui nécessite d’être redynamisée.

    Mots-clés : Hépatite B, incidence, France
  •  

    Cécile Brouard (c.brouard@invs.sante.fr) et al.
    Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

 
  •  

    Cécile Brouard (c.brouard@invs.sante.fr) et al.
    Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

    Objectives – The “LaboHep” national survey was carried out in France in 2010 in order to: 1) estimate screening activity of hepatitis C virus antibodies (anti-HCV) and hepatitis B surface antigen (HBsAg) in laboratories; 2) assess the representativeness of a surveillance network based on sentinel laboratories (RenaVHC/B).
    Methods – Estimates were performed from a random sample of 1,412 laboratories, taking into account the sampling design and the laboratories’ screening activity. RenaVHC/B representativeness was assessed comparing the mean numbers of tests and validation indicators of positivity (VIP) estimated by the survey to those calculated for RenaVHC/B for 2010.
    Results – The number of anti-HCV and HBsAg tests performed in France in 2010 was estimated at 3.4 million of tests [CI95%:3.1-3.7 million] each. VIP was estimated at 0.9% [CI95%:0.8-1.1%] for anti-HCV and at 0.7% [CI95%:0.6-0.8%] for HBsAg. RenaVHC/B data overestimate the mean number of tests performed in France and underestimate VIP for anti-HCV and HBsAg in both public and private laboratories.
    Discussion – LaboHep provided national and regional estimates of anti- HCV and HBsAg screening activity in France in 2010 and showed a low representativeness of the RenaVHC/B network. Thus, the LaboHep survey will be repeatedly carried out to monitor trends in anti-HCV and HBsAg screening activity.

    Key words : Screening, hepatitis B, hepatitis C, laboratories, France
  •  

    Cécile Brouard (c.brouard@invs.sante.fr) et al.
    Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

    Objectives – To estimate the incidence of symptomatic acute hepatitis B and the completeness of mandatory notification (MN) of acute hepatitis B in France in 2010.
    Methods – The LaboHep Study was carried out among a random sample of 1,412 laboratories. Acute cases were defined by the absence of known chronic carriage and by the detection for the first time in the laboratory: 1) of immunoglobulin (Ig) M anti-HBc (“IgM definition”) or 2) of IgM anti-HBc or, if not tested, of HBs Antigen and total anti-HBc antibodies with marked increase of ALAT (“large definition”). Acute hepatitis B incidence was estimated after multiple imputation of missing data and weighting. MN completeness was obtained using the MN/LaboHep reportable cases ratio.
    Results – The number of new cases of symptomatic acute hepatitis B was estimated according to “IgM” and “large” definitions, respectively, at 1,021 [CI95%:779-1,263] and 1,622 cases [CI95%:1,186-2,059], i.e. an incidence ranging from 1.6 [CI95%:1.2-2.0] to 2.5 [CI95%:1.8-3.2] for 100,000. MN completeness was estimated at 15% and 9%, respectively.
    Discussion – By providing estimates of acute symptomatic hepatitis B incidence and MN completeness, the LaboHep study demonstrated its methodological interest. The renewal of LaboHep study will enable monitoring incidence evolution, and thus will contribute to evaluating hepatitis B vaccination strategies in France. In addition, MN completeness needs to be improved.

    Key words : Hepatitis B, incidence, France
  •  

    Cécile Brouard (c.brouard@invs.sante.fr) et al.
    Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

Consulter tous les numéros Haut de page