Fermer



Bulletin de veille sanitaire

Publié le 23/04/2018

Bulletin de santé publique Grand-Est. Avril 2018.

23/04/2018
Vaccination

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Bulletin de santé publique Grand-Est. Avril 2018. (pdf- 905,41 Ko)

Points clés

  • Les couvertures vaccinales pour les vaccins obligatoires avant le 1er janvier 2018 (diphtérie, tétanos et poliomyélite) ou qui ne pouvaient être administrés qu’au sein de combinaisons vaccinales incluant les vaccins obligatoires (coqueluche et Haemophilus influenzae de type b) sont élevées dans le Grand Est et se situent dans les objectifs de la loi de santé publique (au moins 95% de couverture vaccinale à 24 mois). Cependant, entre 2015 et 2016, ces taux ont diminué pour tous les départements et une couverture vaccinale inférieure à 95% a été enregistrée pour 1 département en 2016 pour le vaccin contre Haemophilus influenzae de type b.
  • La couverture vaccinale du vaccin contre l’hépatite B, recommandé avant le 1er janvier 2018 et pouvant être administré en même temps avec les valences obligatoires, était de 92% en 2016. Elle était en progression dans tous les départements entre 2014 et 2016 sans atteindre l’objectif de 95%. Cette progression peut s’expliquer probablement par le recours aux vaccins hexavalents (contenant les valences contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, Haemophilus influenzae de type b et l’hépatite B).
  • En 2016, la couverture vaccinale contre le pneumocoque, vaccin recommandé nécessitant une injection séparée mais administré en même temps que les vaccins obligatoires était de 93% dans la région. Elle était en progression en 2014 et 2016 mais n’atteignait pas la valeur de 95%.
  • En revanche, les couvertures vaccinales des vaccinations qui étaient recommandées mais administrées à des âges différents des vaccins obligatoires étaient nettement inférieures. Ainsi, en 2016 pour la région Grand Est, la couverture vaccinale pour la 2ème dose du vaccin «rougeole, oreillons, rubéole» était de 81%. En 2017 pour la région, la couverture vaccinale contre le méningocoque C était de 30% pour les enfants de 15-19 ans et à peine plus d’une adolescente sur 4 avaient complété le schéma vaccinal complet pour la vaccination contre le papillomavirus.
  • Des variations des taux de couvertures vaccinales sont observées selon les départements, avec les couvertures vaccinales les plus élevées souvent enregistrées dans les départements des Ardennes, de Meurthe-et-Moselle et de la Marne et les plus faibles dans les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin.

En savoir plus sur les sources de données du bulletin de santé publique vaccination

Consulter tous les numéros Haut de page