Fermer



Bulletin de veille sanitaire

Publié le 22/05/2019

Bulletin de santé publique Hauts-de-France. Février 2019.

22/05/2019
Hospitalisations avec diagnostic de grippe, Hauts-de-France, saisons grippales 2012-2017

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Bulletin de santé publique Hauts-de-France. Février 2019. (pdf- 393,53 Ko)

Points clés

Un nombre total d’hospitalisations pour grippe sans et avec passage en réanimation et des taux d’incidence en augmentation depuis 2014 dans la région Hauts-de-France. Les taux d’incidence sont passés de 9 pour 100 000 habitants (541 hospitalisations) lors de la saisons 2013-2014 à 33 pour 100 000 (1 992 hospitalisations) lors de la saison 2016-2017. Les saisons grippales où le virus A(H3N2) circulait majoritairement (2014-2015 et 2016-2017) étaient marquées par un nombre plus élevé d’hospitalisations avec passage en réanimation et des taux d’incidence d’hospitalisations avec passage en réanimation plus importants.

Les hospitalisations pour grippe en Hauts-de-France sont observées majoritairement chez les moins de 20 ans, avec des proportions d’hospitalisation plus élevées qu’à l’échelle nationale dans cette classe d’âge.

Les proportions d’hospitalisations pour grippe avec passage en réanimation étaient les plus élevées dans les classes d’âge intermédiaires (40-79 ans) comprises entre 17 % et 19 %, tandis qu’elles étaient faibles (inférieures à 7 %) dans les autres classes d’âge extrêmes (dont les moins de 20 ans et 80 ans et plus).

En région Hauts-de-France, la durée moyenne des séjours augmentait avec l’âge pour les hospitalisations sans passage en réanimation et l’ensemble des hospitalisations. La durée moyenne de séjour s’élevait à 5,6 jours pour une hospitalisation sans passage en réanimation et à 18,2 jours avec passage en réanimation.

La létalité parmi l’ensemble des hospitalisations pour grippe augmentait avec l’âge, variant de 1 % chez les moins de 20 ans à 10 % chez les 80 ans et plus.

Chez les moins de 20 ans, les séjours étaient majoritairement classés dans un Groupe Homogène de Malades (GHM) « grippe de sévérité modérée », alors que chez les 80 ans et plus, la majorité des séjours étaient classés dans un GHM « grippe de sévérité élevée ».

Consulter tous les numéros Haut de page