Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 16/10/2017

Epidémie de conjonctivites virales aux Antilles. Point au 13 octobre 2017.

16/10/2017

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point au 13 octobre 2017 (pdf- 780,58 Ko)

Synthèse

Des épidémies de conjonctivites d’origine virale et d’une ampleur inédite ont touché les Antilles dès les mois de mai (Martinique et Guadeloupe) et juin (épidémie à Saint-Martin et recrudescence à Saint-Barthélémy). Depuis quelques semaines, les indicateurs suivis en routine montrent que ces phénomènes épidémiques sont terminés. Les prélèvements biologiques réalisés au cours des épidémies avaient permis de mettre en évidence dans les deux territoires une circulation virale d’entérovirus hautement contagieux, le Coxsackie virus A24v. De plus, des prélèvements réalisés en Martinique ont également mis en évidence de l’adénovirus. Par ailleurs, aucun cas sévère n’a été signalé au cours de ces épidémies. Le bilan des épidémies fait état dans les différents territoires des situations suivantes :

  • En Guadeloupe, l’épidémie, débutée à Marie-Galante au mois de mai, a ensuite diffusé sur l’ensemble de l’archipel au mois de juin. Le pic épidémique a été enregistré début juillet. La fin de l’épidémie a été constatée au cours de la première semaine d’octobre. Cette épidémie de conjonctivite d’une ampleur exceptionnelle (18 130 cas estimés) aura duré 5 mois.
  • En Martinique, l’épidémie de conjonctivites a débuté en mai et atteint un pic épidémique en juin. La fin de l’épidémie a été constatée fin septembre. Cette épidémie de conjonctivite d’une ampleur également exceptionnelle (23 330 cas estimés) aura duré environ 5 mois.
  • Dans les Iles-du-Nord, l’épidémie démarrée à Saint-Martin courant juin a atteint un pic épidémique début juillet et s’est terminée mi-août (2000 cas estimés). A Saint-Barthélemy, la recrudescence observée au cours du mois de juin ne se confirme pas. Cette tendance est à interpréter avec prudence en raison des perturbations diverses qu’a connues l’île suite au passage de l’Ouragan Irma début septembre.

Depuis la mi-juillet, dix pays et territoires des Amériques ont rapporté une augmentation des cas de conjonctivite : les Bahamas, le Brésil, le Costa-Rica, La Dominique, la République Dominicaine, le Mexique, le Panama, Sainte-Lucie, le Suriname et les îles Turks and Caicos Islands. Depuis le passage des ouragans Irma et Maria en septembre, les perturbations affectant les systèmes sanitaires ont probablement impacté le suivi de cette pathologie pour laquelle, il n’y a pas à ce jour de données disponibles.

Consulter tous les numéros Haut de page