Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 07/04/2017

Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 6 avril 2017.

07/04/2017

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point au 6 avril 2017. (pdf- 1,30 Mo)

A la Une

Point d’actualité sur la varicelle au 27 mars 2017

Chaque année, près de 700 000 cas de varicelle sont diagnostiqués en France, en particulier chez les enfants de moins de 10 ans (plus de 90 % des cas), engendrant environ 3 000 hospitalisations et 20 décès (70 % des personnes décédées ayant plus de 10 ans). Ces données reflètent le caractère fréquent et exceptionnellement grave de la maladie dans l’enfance, mais aussi l’augmentation du risque de complications avec l’âge.
La varicelle est une maladie virale très contagieuse, le plus souvent bénigne qui survient préférentiellement pendant l’enfance. La contamination se fait par voie respiratoire, par inhalation de gouttelettes de salive émises par une personne malade avant qu’elle ne déclare ses symptômes ou par contact direct avec ses lésions cutanées. Elle est provoquée par un herpès virus (Varicelle-Zoster Virus ou VZV). La varicelle est la primo-infection par le VZV. Le risque d’être atteint de la varicelle au cours d’une vie est très élevé (environ 95 %) et celui de subir au moins une réactivation du virus (zona) est de l'ordre de 15 à 20 %. Plus de 90 % de la population est immunisé après l’âge de 10 ans.
La varicelle est surveillée par le réseau Sentinelles depuis 1990 (et le zona depuis 2004). Chaque semaine, le réseau comptabilise le nombre de cas rapportés par ses médecins sentinelles, qu’il extrapole à l’ensemble des médecins généralistes français pour produire : une estimation du nombre de cas qui ont consulté dans la métropole et des cartes décrivant leur répartition géographique. La varicelle est une maladie « saisonnière » pour laquelle on observe chaque année une recrudescence printanière du nombre de cas (semaine 11 à 15) ; il s’agit d’une augmentation attendue de la maladie (cf. figure). Un second pic peut également être observé en juin/juillet (semaine 25 à 28).
En France, la vaccination généralisée contre la varicelle des enfants de plus de 12 mois n’est pas recommandée. Les recommandations actuelles de vaccination concernent les personnes sans antécédent de varicelle ou dont l’histoire est douteuse, dans les circonstances suivantes : adolescents de 12-18 ans, femmes en âge de procréer, adolescents et adultes en contact avec un cas dans les 3 jours suivant le contact, professionnels de santé et professionnels en contact avec la petite enfance, personnes en contact étroit avec des personnes immunodéprimées, enfants candidats receveurs à une greffe d’organe solide. Un contrôle sérologique préalable à la vaccination peut (ou doit selon les circonstances) être effectué.

Consulter tous les numéros Haut de page