Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 10/07/2017

Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 6 juillet 2017.

10/07/2017

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point au 6 juillet 2017. (pdf- 1,05 Mo)

A la Une

Hépatite A : hausse du nombre de cas chez les hommes gays et bisexuels

Depuis février 2017, plusieurs pays en Europe (Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Slovénie, Suède et Royaume Uni) observent une augmentation importante du nombre de cas d’hépatite A, touchant en particulier les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH).
Du 1er janvier au 31 mai 2017, 771 cas d’hépatite aiguë A ont été déclarés par la déclaration obligatoire (DO). Ce nombre de cas est d’ores et déjà supérieur au nombre total de cas déclarés en 2016 (693 cas). Cette épidémie concerne majoritairement les hommes, qui représentent 616 (79,9 %) des 771 cas déclarés en 2017.
L’orientation sexuelle ne fait pas partie des informations recueillies dans le cadre de la DO. Cependant, des cas groupés chez les HSH sont évoqués lorsqu’on observe une augmentation du sexe ratio H/F chez les cas recensés et qu’on ne retrouve aucun des facteurs de risque classiques (autres cas ou enfants dans l’entourage, travail dans une collectivité à risque, séjour hors de France métropolitaine ou consommation de fruits de mer), ou lorsque l’orientation sexuelle est documentée lors des investigations. L’analyse présentée ci-après a porté sur les cas âgés de 18 à 55 ans pour ne pas prendre en compte d’éventuelles réactions polyclonales (ré-augmentation des anticorps spécifiques de l’hépatite A plusieurs années après une infection ancienne) plus fréquentes chez les plus de 55 ans.
L’augmentation du sexe ratio H/F constatée (4 en 2017 vs 1 en 2016) et les résultats des premières investigations de cas groupés suggèrent très fortement que la population des HSH est la plus touchée par cette épidémie, en France comme dans les autres pays d’Europe.
L’épidémie d’hépatite A chez les hommes âgés de 18 à 55 ans touche aujourd’hui toutes les régions métropolitaines, à des niveaux toutefois différents. L’augmentation du nombre de cas est la plus importante en Ile-de-France (221), Hauts-de-France (157) puis en Auvergne-Rhône-Alpes (79), Provence-Alpes-Côte d’Azur (53) et Occitanie (50).
A l’instar du niveau national, le sexe ratio H/F âgés de 18 à 55 ans des cas déclarés en Bourgogne Franche-Comté en 2017 était égal à 3. Le point de situation régional complet est disponible à partir de la page 4 du point épidémiologique de cette semaine.
Le site de prévention du VIH et des infections sexuellement transmissibles à destination des HSH sexosafe.fr est mis à jour avec une rubrique dédiée à la prévention de l’hépatite A. Du 23 juin au 12 juillet 2017, des messages d’information sont diffusés sur Facebook et les applications de rencontres pour signaler l’épidémie et rappeler les gestes de prévention.

Consulter tous les numéros Haut de page