Fermer



Points épidémiologiques

Publié le 16/04/2018

Situation de la leptospirose à la Réunion. Point épidémiologique au 11 avril 2018.

16/04/2018

Télécharger Télécharger Acrobat Reader

Point épidémiologique au 11 avril 2018 (pdf- 543,30 Ko)

Synthèse

A la Réunion, l’épidémiologie de la leptospirose est très différente d’une année à l’autre selon la saison des pluies, avec un risque de contamination plus important au cours des
années de fortes pluies (comme en 2010, ou en 2014 après Bejisa).
Au 8 avril 2018, le nombre de cas de leptospirose identifiés est plus important par rapport aux années précédentes pour la même période, et touche particulièrement le sud et l’ouest de l’île contrairement aux années précédentes (est et centre de l’île).
Cette situation peut être liée aux fortes pluies et évènements climatiques inhabituels de ce début d'année qui ont impacté particulièrement le sud et l'ouest de l'île. Actuellement  dans la période la plus favorable à la contamination (de janvier à mai), le nombre de cas pourrait continuer à augmenter.
Des investigations se poursuivent afin de caractériser les cas et leurs expositions à risque.
Avec la participation du laboratoire du CHU Réunion et des laboratoires privés, des analyses complémentaires sont en cours au Centre national de référence des leptospires afin d'essayer d'identifier les leptospires (espèce génomique et/ou sérogroupe) en cause et de mieux caractériser cette épidémie.

Consulter tous les numéros Haut de page