Fermer



Publications et outils

Publié le 02/05/2017

Environnement et santé

Impact sanitaire du site de stockage de Mange-Garri

Bouc-Bel-Air, Bouches-du-Rhône, France

Auteur(s) : Lasalle JL, Malfait P.
Editeur(s) : Santé publique France
ISBN NET : 979-10-289-0327-5
Citation suggérée : Impact sanitaire du site de stockage de Mange-Garri. Bouc-Bel-Air, Bouches-du-Rhône, France. Saint-Maurice : Santé publique France, 2017; 42 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Suite aux plaintes de riverains du site de Mange-Garri, l’Agence régionale de santé de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Paca) a saisi la Cellule d’intervention de Santé publique France en région Paca et en Corse afin de déterminer si les pathologies rapportées par les plaignants pouvaient être liées à l’exposition aux poussières émises par le site de stockage et si un suivi sanitaire de la population était nécessaire sur la zone impactée par le site d’Altéo.
L’investigation mise en place n’a pas permis de confirmer l’existence d’un agrégat de pathologies non infectieuses. Parmi les plaignants, trois personnes souffraient de pathologies toutes différentes, parfois rares, dont l’étiologie était inconnue ou d’origine multifactorielle. Les médecins de la commune n’ont pas rapporté avoir noté de pathologie spécifique ou en augmentation parmi leur patientèle, que ce soit des pathologies cancéreuses ou respiratoires.
Les répondants au questionnaire prospectif, diffusé auprès des riverains du site, n’ont pas signalé de pathologies particulières. La situation était toutefois source de préoccupation et de gênes, particulièrement à cause des poussières. Ces dernières pouvaient être, selon certaines conditions météorologiques, la cause d’irritations oculaires ou respiratoires signalées par les plaignants et quelques répondants.
Au plan environnemental, les données qui ont pu être consultées démontraient que le site de stockage de Mange-Garri avait un impact sur son environnement proche.
L’exposition de la population aux poussières était cependant plus importante sur la commune de Gardanne.
Les évaluations réalisées par l’IRSN ont montré que le risque radiologique induit par l’installation était faible. Au regard de ces résultats, il n’a pas été jugé pertinent d’approfondir la démarche d’investigation de cluster. Une réflexion est en cours pour évaluer la pertinence et la faisabilité de mettre en place une étude épidémiologique sur un territoire élargi autour de l’usine d’alumine. Un suivi environnemental des poussières est par ailleurs poursuivi et l’Anses est chargée d’une évaluation des risques sanitaires relatifs à l’usine d’alumine et le site de stockage.

Rapport  [pdf - 1,98 Mo]

Mots-clés :

suspicion de cluster, alumine, site de stockage

SUMMARY

Following complaints from local residents at the Mange-Garri site, the Regional Health Agency of Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) requested the regional unit of Santé publique France (the French National Public Health Agency) in Paca region and in Corsica to determine whether the pathologies reported by the complainants could be related to exposure to dust emitted from the storage site and if health surveillance of the population was necessary on the area impacted by the Altéo site.
The investigation did not confirm the existence of an aggregate of non-infectious diseases. Among the complainants, three people suffered from very different pathologies, sometimes rare, whose etiology was unknown or of multifactorial or infectious origin. The doctors of the commune did not report specific or increasing pathology among their patients, whether it was cancer or respiratory diseases.
Respondents to the prospective questionnaire, distributed to the residents living nearby the site, did not report any specific diseases. The situation was, however, cause for concern and discomfort, particularly because of dust. These should be, according to certain weather conditions, the cause of eye or respiratory irritations reported by the complainants and some respondents.
On the environmental side, data consulted have demonstrated that Mange-Garri storage site had an impact on its immediate environment. However, the exposure of the population to dust was greater in the municipality of Gardanne.
The IRSN’s assessments showed that the radiological risk induced by the site was low. Given these results, it was not considered relevant to deepen the cluster investigation. Reflection is under way to assess if setting up an epidemiological study is relevant and feasible on a wider territory around the alumina plant. Environmental monitoring of dust is also continued and ANSES is responsible for assessing the health risks related to the alumina plant and the storage site.

Keywords :

suspected cluster, alumina, storage site

Haut de page