Fermer



Publications et outils

Publié le 20/04/2017 - Dernière mise à jour le 24/04/2017

Environnement et santé

Les données de l’entrepôt de cas de gastro-entérite médicalisés issues du SNIIRAM : description, qualité et utilisation

Auteur(s) : Beaudeau P, Bentayeb M, Corso M, Rambaud L, Galey C.
Editeur(s) : Santé publique France
ISBN NET : 979-10-289-0335-0
Citation suggérée : Beaudeau P, Bentayeb M, Corso M, Rambaud L, Galey C. Les données de l’entrepôt de cas de gastro-entérite médicalisés issues du SNIIRAM : description, qualité et utilisation. Saint-Maurice : Santé publique France, 2017. 42 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Les données du Système d’information inter-régimes de l’Assurance maladie (SNIIRAM) représentent une ressource unique pour développer en France l’épidémiologie des maladies d’origine infectieuses d’origine fécales véhiculées par l’eau distribuée. Les cas médicalisés de gastro-entérite aiguë (GEA), soit 32% des cas de GEA en moyenne, peuvent ainsi être repérés à partir du contenu des ordonnances médicales et étiquetés au jour et à la commune. Les cas de GEA contractée hors du lieu de résidence (touristes…) peuvent être isolés à partir de la distance entre la commune de résidence du patient et celle de prescription des soins.
Les données manquantes touchent principalement la commune de résidence du patient (taux de données manquantes ou erronées de 3,3% en 2014) et celle du cabinet du médecin (7,3%), à laquelle on peut toutefois substituer celle de la pharmacie où les médicaments ont été délivrés (0,3%). Les données sont quasi-exhaustives à quatre mois, mais leur complétude est suffisante à deux mois (99%) pour évaluer l’impact des épidémies.
Ce rapport fournit à l’utilisateur une description des données et des processus impliqués dans leur constitution et leur validation, quelques repères statistiques sur les indicateurs d’incidence qui en résultent, ainsi que les informations détaillées sur leurs potentiel et limites d’utilisation. La publication de ce document a été couplée avec la mise en libre-service des données auprès des Cellules d’intervention en région de Santé publique France.

Rapport  [pdf - 520,62 Ko]

Mots-clés :

surveillance syndromique, eau du robinet, France, base de données de l'assurance maladie (SNIIRAM), prescriptions médicales, médicament

SUMMARY

Data from the Inter-Scheme Information System of Health Insurance (SNIIRAM) represent a unique resource in France for developing the epidemiology of fecal-borne infectious diseases transmitted through distributed water. Medical cases of acute gastroenteritis (AGE), representing on average 32% of all AEG cases, can thus be identified from the contents of medical prescriptions, and matched with the day and commune. AGE cases contracted out of the place of residence (tourists ...) can be isolated from the distance between the patient’s commune of residence and that of care prescription.
The missing data mainly concern the patient’s commune of residence (rate of missing or incorrect data of 3.3% in 2014) and that of the physician’s office (7.3%), which can be replaced by that of the pharmacy where the drugs were delivered (0.3%). The data are almost complete at 4 months, but their completeness is sufficient at 2 months (99%) to assess the impact of epidemics.
This report provides the user with a description of the data and processes involved in their creation and validation, some statistical benchmarks on the resulting impact indicators, as well as detailed information on their potential and limits of use. The publication of this document was coupled with the provision of data to the French Regional Health Units.

Keywords :

syndromic surveillance, gastroenteritis, drinking water, France, Health insurance database, medical prescriptions, drug

Haut de page