Fermer



Publications et outils

Publié le 16/10/2018

Environnement et santé

Investigation d’une suspicion de cluster de pathologies à Romainville (93)

Rapport d’étude faisant suite à une exposition au trichloroéthylène due à l’activité industrielle de l’entreprise Wipelec

Auteur(s) : Kermarec F
Editeur(s) : Santé publique France
ISBN NET : 979-10-289-0466-1
Citation suggérée : Kermarec F. Investigation d’une suspicion de cluster de pathologies à Romainville (93). Rapport d’étude faisant suite à une exposition au trichloroéthylène due à l’activité industrielle de l’entreprise Wipelec. Saint-Maurice : Santé publique France, 2018. 25 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Un ancien atelier de traitement de métaux, en activité de 1993 à 2006, situé dans un quartier résidentiel de Romainville (93), a occasionné une pollution importante au niveau du site dans les sols, les gaz du sol et les eaux souterraines, en particulier par des solvants chlorés. Les gaz du sol constituant la principale voie de migration du polluant hors site, la qualité de l’air est surveillée à l’intérieur des maisons riveraines, où la présence de trichloroéthylène (TCE) a été mise en évidence. Une évaluation des risques sanitaires associés a déjà été menée en 2016 et d’importantes mesures de gestion mises en place (mises à l’abri, travaux, dépollution, surveillance). En 2015, l’association Romainville Sud informait l’ARS Île-de-France et l’Institut de veille sanitaire d’un recensement de 36 pathologies parmi 32 riverains du quartier. Il s’agissait de cancers, de malformations ou de pathologies chroniques. Vingt-trois personnes étaient décédées à la date de collecte des informations.

La Cire a été saisie par la DT 93 - ARS 93 en avril 2016 pour investiguer cette suspicion d’agrégat. Les objectifs de cette étude étaient de :
-valider médicalement le signal sanitaire déclaré par l’association de riverains ;
-comparer les pathologies observées avec celles pour lesquelles a été décrit un excès de risque en lien avec une exposition par inhalation au TCE.

La présente étude s’inscrit dans une démarche de santé publique et ne se prononce pas sur le statut individuel des personnes. En effet, une démarche individuelle consisterait à étudier, au cas par cas, la probabilité d’une association causale entre la survenue d’une maladie chez chaque riverain et l’exposition au TCE. Il s’agirait alors d’un acte de médecine d’expertise qui ne relève pas des missions de Santé publique France.

L’investigation a commencé par le bilan des pollutions environnementales auxquelles les personnes vivant dans le quartier ont pu être exposées. Un comité d’appui thématique, composé de trois experts, a été constitué. Il a réalisé le point sur les connaissances en matière d’impact sur la santé des expositions humaines au TCE. Les habitants de la zone d’étude ont été contactés individuellement afin d’obtenir l’accès à leur dossier médical. Quatorze personnes ont donné leur accord, dont 7 étaient concernées par la liste des pathologies signalées par l’association. Les autres signalements de l’association n’ont pas pu être validés. L’examen des 14 dossiers médicaux correspondant a permis, quant à lui, d’identifier 27 pathologies.

Aucune de ces pathologies validées chez les riverains du site Wipelec ne correspond à celles pour lesquelles a été décrit un excès de risque en lien avec une exposition au TCE, à des niveaux d’exposition comparables avec ceux observés à Romainville.

Les actions à mener pour protéger la santé publique consistent essentiellement en des mesures de réduction des expositions des riverains au TCE.

Rapport  [pdf - 691,28 Ko]

Mots-clés :

trichloroéthylène, cluster, pathologies

SUMMARY

Investigation of a suspected cluster of pathologies in Romainville (93)

Study report following a trichlorethylene exposure due to the industrial activity of Wipelec

A former metal processing plant, in operation from 1993 to 2006, located in a residential area of Romainville (93), caused significant pollution to the site in soils, soil gases and groundwater, in particular by chlorinated solvents. Because soil gases are the main route of off-site pollutant migration, air quality is monitored inside the bordering houses where trichloroethylene (TCE) was identified. An assessment of the associated health risks was conducted in 2016 and important management measures were implemented (shelters, works, depollution, monitoring). In 2015, the association Romainville Sud informed the Ile-de-France health authorities and Santé publique France of a cluster of 36 diseases among 32 residents of the neighborhood. These were cancers, malformations or chronic diseases. 23 people had died at the date of data collection.

The regional epidemiological unit was commissioned by the local health authorities (DT 93 - ARS) in April 2016 to investigate this suspicion of cluster. The objectives of this study were:
- to validate medically the health signal reported the residents' association;
- to compare the diseases observed with those for which an excess of risk related to aninhalation exposure to TCE was described.

This study is part of a public health approach and does not comment on the individual status of the residents. In fact, an individual approach would be to study, on a case-by-case basis, the probability of a causal association between the occurrence of a disease in each local resident and an exposure to TCE. But it would be an act of medical expertise that does not fall under the missions of Santé publique France.

The investigation started with the assessment of environmental pollutions to which people living in the neighborhood could be exposed. A thematic support Committee, composed of three experts, was set up. The Committee made an assessment of the knowledge about the health impact of human exposure to TCE. The inhabitants of the study area were contacted individually to obtain access to their medical file. Fourteen residents gave their agreement, including 7 who were concerned by the list of diseases reported by the association. Other reports from the association could not be validated. Examination of the 14 corresponding medical files allowed to identify 27 diseases.

None of these diseases validated in the vicinity of the Wipelec site corresponds to those for which an excess of risk related to exposure to TCE was described, at exposure levels comparable to those observed at Romainville.

Actions to protect public health consist mainly of measures to reduce the residents' exposure to TCE.

Keywords :

trichloroethylene, cluster, diseases

Haut de page