Fermer



Publications et outils

Publié le 22/02/2018

Environnement et santé

Syndrome collectif inexpliqué dans un collège des Pyrénées-Orientales

Rapport d’enquête épidémiologique

Auteur(s) : Cochet A, Banzet L, Mouly D
Editeur(s) : Santé publique France
ISBN NET : 979-10-289-0420-3
Citation suggérée : Cochet A, Banzet L, Mouly D. Syndrome collectif inexpliqué dans un collège des Pyrénées-Orientales. Rapport d’enquête épidémiologique. Saint-Maurice : Santé publique France, 2018. 28 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Début octobre 2017, une trentaine d’élèves d’un collège des Pyrénées-Orientales a été prise en charge pour suspicion d’intoxication au monoxyde de carbone (CO). Les premières analyses environnementales n’ayant pas mis en évidence la présence de CO dans l’établissement, une enquête épidémiologique avec questionnaire en face à face auprès des élèves atteints a été réalisée en complément de l’enquête environnementale, afin d’identifier l’origine de cet épisode. Des symptômes variés ont été décrits par 35 élèves, soit un taux d’attaque d’environ 6% parmi l’ensemble des collégiens. Les éléments recueillis lors des enquêtes ont permis d’écarter l’hypothèse d’une intoxication de nature chimique ou infectieuse et de poser le diagnostic d’un syndrome collectif à forte composante émotionnelle. Toutes les caractéristiques de ce type de syndrome, largement décrit dans la littérature, étaient présentes : la symptomatologie présentée peu spécifique (céphalées, douleurs abdominales…), le taux d’attaque plus élevé chez les filles (9,9% vs 1,3% chez les garçons) et la présence d’un facteur déclenchant anxiogène (premier malaise suivi d’une prise en charge spectaculaire). Des recommandations visant à prévenir le risque de récidive au sein de l’établissement ont été formulées.

Rapport  [pdf - 1,13 Mo]

Mots-clés :

syndrome collectif inexpliqué, collège, enquête épidémiologique, Pyrénées-Orientales

SUMMARY

Mass sociogenic illness in a secondary school in Pyrénées-Orientales

Epidemiological investigation report

In early October 2017, around thirty students from a secondary school in Pyrénées-Orientales were treated for a suspicion of carbon monoxide (CO) poisoning. As the first environmental analyzes did not reveal the presence of CO in the establishment, an epidemiological survey was conducted in addition to the environmental survey, in order to identify the origin of this episode. Symptoms were described by 35 students; the attack rate among all secondary school students was about 6%. According to the evidence gathered during the investigations, the hypothesis of a chemical or infectious poisoning was rejected in favor of the diagnosis of a collective syndrome with a strong emotional component. All the characteristics of this type of syndrome, widely described in literature, were present: non-specific symptoms (headache, abdominal pain ...), an attack rate higher among schoolgirls (9.9% vs. 1, 3% among schoolboys) and the presence of an anxiety triggering factor (a first malaise followed by a spectacular management). Recommendations were given to prevent the risk of recidivism within the establishment.

Keywords :

mass sociogenic illness, secondary school, epidemiological survey, Pyrénées-Orientales

Haut de page