Fermer



Publications et outils

Publié le 25/04/2019

Environnement et santé

Évolutions de l’exposition aux canicules et de la mortalité associée en France métropolitaine entre 1970 et 2013

Auteur(s) : Pascal M, Wagner V, Corso M, Laaidi K, Le Tertre A.
Editeur(s) : Santé publique France
ISBN NET : 979-10-289-0488-3
Citation suggérée : Pascal M, Wagner V, Corso M, Laaidi K, Le Tertre A. Évolution de l’exposition aux canicules et de la mortalité associée en France métropolitaine entre 1970 et 2013. Saint-Maurice : Santé publique France, 2019. 69 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Les vagues de chaleur sont l’exemple le plus emblématique des influences du changement climatique sur la santé. En France, le plan national canicule (PNC) cible particulièrement celles susceptibles de constituer un risque pour l’ensemble de la population exposée, dénommées canicules.

Cette étude décrit les évolutions de l’exposition de la population aux canicules et de la surmortalité associée dans les départements métropolitains depuis 1970.

Les périodes d’intérêts ont été identifiées en adaptant l’approche du système d’alerte canicule et santé. La surmortalité est estimée par comparaison aux années précédentes. Une régression de Poisson entre les taux de mortalité et l’intensité des canicules a recherché une éventuelle modification de la réponse avec la mise en place du PNC en 2004.

1 118 canicules sont identifiées entre 1970 et 2016. Les canicules les plus intenses et les plus longues sont concentrées en 1976, 1983, 2003 et 2015. La population exposée à au moins une canicule par an a doublé entre 1974-1983 et 2004-2013. Près de 32 000 décès en excès sont observés sur l’ensemble des 921 canicules identifiées entre 1974 et 2013. Pendant ces événements, une augmentation d’une unité de l’intensité est associé à un risque relatif (RR) de décès de 1,17 [1,16 ; 1,18] avant 2003 et un RR de 1,17 [1,10 ; 1,21] après 2003.

Cette étude illustre que des modifications de la fréquence et de l’étendue géographique et calendaire des canicules sont déjà observées en France, se traduisant par une augmentation de l’exposition de la population. L’absence de modification de la relation entre intensité et mortalité après la mise en place du PNC souligne qu’un impact très important demeure possible en particulier si des intensités similaires ou supérieures à celle de 2003, qui demeure exceptionnelle à ce jour, devaient s’observer.

Rapport  [pdf - 1,45 Mo]

Mots-clés :

canicule, mortalité, changement climatique

SUMMARY

Heat waves are the most emblematic health risk directly influenced by climate change. The French national heat prevention (NHPP) plan focuses on those events likely to represent a risk for the majority of the population.

This study documents changes in population exposure to heat waves and the associated mortality impacts since 1970 in metropolitan France.

Heat waves were defined following the approach of the French heat warning system. The associated excess mortality was assessed by a comparison to the previous years. A Poisson regression investigated a possible influence of the implementation of the NHPP in 2004 on the mortality rates - intensity of heat waves relationship.

1,118 heat waves were identified between 1970 and 2016. The most intense and longest events were observed in 1976, 1983, 2003 and 2015. The population exposed to dangerous heat waves has doubled between 1974-1983 and 2004-2013. Around 32,000 excess deaths were observed during the 921 heatwaves recorded between 1974 and 2013. During those heatwaves, a one unit increase in intensity was associated to a relative risk of deaths of 1.17 [1.16 ; 1.18] before 2003 and a relative risk of 1.17 [1.10 ; 1.21] after 2003.

This study illustrates that changes in frequency, geographic and temporal spread of heat waves are already observed in France, increasing the exposure of the population. The absence of changes in the intensity-mortality relationship before and after the development of the NHPP underlines that a large impact remain possible especially if intensity similar or higher to the one recorded in 2003, which remains exceptional, were recorded.

Keywords :

heat wave, mortality, climate change

Haut de page