Fermer



Publications et outils

Publié le 04/08/2016

Maladies chroniques et traumatismes

Dépistage organisé du cancer du col de l'utérus

Evaluation du dépistage organisé du cancer du col de l'utérus dans les quatre départements pérennes et les neuf départements expérimentaux - Expérimentation  2010-2014

Auteur(s) : Duport N, Beltzer N
Editeur(s) : Santé publique France
ISSN : 1956-5488
ISBN : 979-10-289-0273-5
ISBN NET : 979-10-289-0274-2
Citation suggérée : Duport N, Beltzer N. Dépistage organisé du cancer du col de l'utérus. Évaluation du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus dans les quatre départements pérennes et les neuf départements expérimentaux. Expérimentation 2010-2014. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 46 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

En 2010, 13 départements ont mis en place une expérimentation d’un dépistage organisé du cancer du col de l’utérus reposant sur un protocole commun : incitation/relance des femmes de 25-65 ans non testées dans les trois dernières années et recueil par les structures de gestion de tous les tests réalisés, que le dépistage ait été réalisé spontanément ou à la suite d’une invitation. La couverture globale du dépistage était de 62 %. Les invitations ont permis de dépister près de 231 000 femmes et les relances 48 000 femmes supplémentaires, soit une augmentation de la couverture de 12 points attribuable au dépistage organisé.

La qualité du prélèvement est bonne ; la proportion de frottis non satisfaisants ne dépassant pas le seuil de 2 %. Mais la proportion de femmes ne refaisant pas de frottis après un frottis non satisfaisant est importante (30-80 % à 6 mois selon les départements). Parmi les frottis interprétables, 4,2 % sont positifs, 3,5 % présentant des anomalies de bas grade et 0,8 % des anomalies de haut grade. Au total, 323 cancers invasifs et 5 180 lésions précancéreuses ont été détectés, soit des taux pour 100 000 femmes de 25-65 ans (population Insee) de respectivement 16,1 et 258,4.

Cette évaluation montre qu’une généralisation du dépistage organisé permettrait d’accroître le nombre de femmes dépistées.

Rapport  [pdf - 1,02 Mo]

Mots-clés :

dépistage, cancer du col de l'utérus, évaluation

SUMMARY

Evaluation of organized screening for cervical cancer in the four permanent departments and in nine experimental départements

In 2010, 13 departments have set up an organized cervical cancer screening experiment using a common protocol: invitation/reminder of women aged 25-65 who have not had a smear test in the past 3 years, and collection by the management structures of all test results irrespective of whether screening was performed spontaneously or following an invitation. The overall screening coverage was 62%. Invitations have permitted to screen nearly 231 000 women and reminders an additional 48 000 women, which resulted in an increase of coverage by 12 percentage points attributable to organized screening. The quality of the samples was good as the proportion of unsatisfactory smears was below the 2% threshold. However, the proportion of women with an unsatisfactory sample not repeating the smear was important and variable across department (30-80% at 6 months). Of the smears with interpretable results, 4.2% were positive including 3.5% low-grade and 0.8% high-grade abnormalities. A total of 323 invasive cervical cancers and 5180 precancerous lesions were detected, corresponding to rates per 100 000 women aged 25-65 (INSEE) of 16.1 and 258.4 respectively. This evaluation indicates that a nationwide rollout of such organized cervical cancer screening should increase the number of women screened.

Keywords :

screening, cervical cancer, evaluation

Haut de page