Fermer



Publications et outils

Publié le 20/09/2017 - Dernière mise à jour le 22/09/2017

Maladies chroniques et traumatismes

Les morts maternelles en France : mieux comprendre pour mieux prévenir

5e rapport de l’Enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles (ENCMM), 2010-2012

Auteur(s) : Santé publique France, INSERM
Editeur(s) : Santé publique France
ISSN : en cours
ISBN NET : 979-10-289-0369-5
Citation suggérée : Les morts maternelles en France : mieux comprendre pour mieux prévenir. 5e rapport de l’Enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles (ENCMM), 2010-2012. Saint-Maurice : Santé publique France, 2017. 230 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Pour la période 2010-2012, 256 décès maternels ont été identifiés, ce qui représente 85 femmes décédées par an en France d’une cause liée à la grossesse, à l’accouchement ou à leurs suites. Ce chiffre correspond à un ratio de mortalité maternelle (RMM) de 10,3 pour 100 000 naissances vivantes, stable par rapport à la période précédente 2007-2009, et dans la moyenne des pays européens. Cependant, 56 % de ces décès sont considérés comme « évitables » ou « peut-être évitables » et dans 60 % des cas les soins dispensés n’ont pas été optimaux, ce qui témoigne d’une marge d’amélioration.

Un résultat majeur de ce rapport est la diminution d’1/3 de la mortalité maternelle directe depuis 10 ans, essentiellement expliquée par la baisse, pour la première fois statistiquement significative, de la mortalité par hémorragie obstétricale dont la fréquence a été divisée par 2 en 10 ans. Toutefois, la quasi-totalité des décès par hémorragie restants est jugée évitable et cette cause reste la 1re cause de mortalité maternelle en France (11 % des décès).

Certaines inégalités de mortalité maternelle restent inchangées et très préoccupantes. Il s’agit de disparités territoriales : 1 mort maternelle sur 7 survient dans les DOM, et le ratio de mortalité maternelle dans les DOM est 4 fois celui de la métropole ; et de disparités sociales : la mortalité des femmes migrantes reste 2.5 fois celle des femmes nées en France, surmortalité particulièrement marquée pour les femmes nées en Afrique subsaharienne dont le RMM est 3,5 fois celui des femmes nées en France.

Au-delà des nombres, les auteurs ont dégagé de l’analyse de l’ensemble des décès maternels survenus en France en 2010-2012, 22 messages clés. Selon le principe général de l’enquête, « mieux comprendre pour mieux prévenir », ils ciblent des éléments améliorables des soins ou de leur organisation impliqués dans l’évitabilité de ces décès, et identifiés de façon répétée dans cette série d’histoires à la fois uniques et exemplaires.

Rapport  [pdf - 7,29 Mo]

Mots-clés :

mortalité maternelle, santé maternelle, santé périnatale, enquête épidémiologique, surveillance épidémiologique, audit, qualité des soins, France

SUMMARY

For the period 2010-2012, 256 maternal deaths were identified, representing 85 women who died each year in France from a cause related to pregnancy, childbirth or their consequences. This figure corresponds to a maternal mortality ratio (MMR) of 10.3 per 100,000 live births, which is stable compared to the previous period of 2007-2009, and averages the rate observed in European countries. However, 56 % of these deaths are considered "avoidable" or "potentially avoidable", and in 60 % of cases the care provided was not optimal, indicating room for improvement.

A major result of this report is one third reduction of direct maternal mortality over the last 10 years, mainly due to the statistically significant decline observed for the first time in mortality due to obstetric hemorrhage, whose frequency was divided by 2 in 10 years. However, almost all of the remaining hemorrhage-related deaths are considered preventable, and this is still the leading cause of maternal mortality in France (11% of deaths).

Some inequalities in maternal mortality remain unchanged and are a source of great concern. These are territorial disparities: 1 maternal death out of 7 occurs in the oversea departments, and the maternal mortality ratio in these territories is 4 times that of mainland France; and social disparities: the mortality of migrant women remains 2.5 times higher than that of women born in France, and this excess is particularly marked for women born in sub-Saharan Africa whose MMR is 3.5 times that of native women.

Beyond these figures, the authors identified 22 key messages from the analysis of all maternal deaths in France in 2010-2012. According to the general principle of the survey, "better understanding for more effective prevention", they target aspects of the content or of the organization of health care which are involved in the avoidability of these deaths and can be improved, and that have been repeatedly identified in this series of stories both unique and exemplary.

Keywords :

maternal mortality, maternal health, perinatal health, epidemiological survey, audit, quality of care, France

Haut de page