Fermer



Publications et outils

Publié le 02/12/2014

Maladies infectieuses

Épidémie d’angines streptococciques d’origine alimentaire dans des camps de vacances, Corse, juillet 2012

Auteur(s) : Pascal L, Ruello M, Marchand E, Neveu A, Korhonen T, Mattei J.
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISSN : 1956-6956
ISBN NET : 979-10-289-0091-5
Citation suggérée : Pascal L, Ruello M, Marchand E, Neveu A, Korhonen T, Mattei J. Épidémie d’angines streptococciques d’origine alimentaire dans des camps de vacances, Corse, juillet 2012. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2014. 63 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Une épidémie d’angines streptococciques (SGA) chez des enfants et adolescents en colonies de vacances a été investiguée dans un camping de Haute-Corse en juillet 2012. La majorité des cas ont été recensés en 48 heures faisant suspecter une origine alimentaire collective à cette épidémie bien que ce mode de contamination soit rare. L’investigation de cohorte rétrospective a eu pour objectif de confirmer cette hypothèse et de trouver l’origine de la contamination. Un cas clinique a été défini comme toute personne ayant présenté du 18 au 31 juillet au moins un mal de gorge ou une angine ou une pharyngite, associé à un test de diagnostic rapide (TDR) positif ou un des signes suivants : fièvre, céphalée, dysphagie. Les cas classés comme primaires liés à une exposition alimentaire étaient ceux survenus avant le 25 juillet, les cas plus tardifs étant considérés comme des cas secondaires liés à une transmission interhumaine.
L’enquête épidémiologique menée dans les camps de vacances a permis d’identifier 156 cas d’angines streptococciques dont 46 cas confirmés par TDR et/ou prélèvement de gorge. Le taux d’attaque était de 30,3 % pour les cas primaires et de 2,4 % pour les cas secondaires. Il était plus élevé pour les personnes hébergées en pension complète (38,5 %) que pour celles qui étaient en demi-pension (13 %). Les repas les plus à risque ont été servis les 20 et 21 juillet à midi mais il n’a pas été possible de déterminer avec certitude le ou les aliments à l’origine de la contamination. L’investigation du personnel de service et de cuisine a montré que les premiers cas d’angine étaient apparus les 18 et 19 juillet chez des serveurs, qui étaient probablement à l’origine de la contamination. Elle a aussi retrouvé 2 porteurs asymptomatiques du streptocoque de groupe A (SGA) et 8 malades.
La souche de SGA en cause, de type rare emm4.4, était identique chez les cuisiniers, les enfants et les animateurs, soulignant une origine commune à cette épidémie.

Rapport  [pdf - 822,56 Ko]

Mots-clés :

intoxication alimentaire, angines streptococciques, épidémie

SUMMARY

Food-borne outbreak of streptococcal sore throat in summer camps in Corsica, July 2012

An outbreak of streptococcal sore throat taking place in summer camps has been investigated in a camping in Corsica in July 2012. Most of cases were identified in 48 hours and this sudden onset led us to suspect a collective foodborne poisoning.
The retrospective cohort investigation aimed to confirm this hypothesis and to find the source of the contamination.
A case was defined as a person from the camping having a sore throat or a pharyngitis associated with a positive rapid test or a high fever, a headache or pain in swallowing, occurred between July 18th and July 31st. Cases occurred before July 25th were primary cases and those occurred from this date were considered as secondary cases.
The epidemiological study carried out in summer camps identified 156 cases of streptococcal pharyngitis. 46 of them were confirmed. The attack rate was 30.3% for primary cases and 2.4% for secondary cases. The attack rate was found higher for children accommodated in full-board (38.5%) than those in half-board (13%). The meals at risks were the lunch served on July 20th and 21st.
The investigation of the service and kitchen staff has found two waiters who fell ill on July 18th and 19th and were probably the index cases of this outbreak. The investigation found 2 asymptomatic carriers of SGA and 8 sick carriers. The isolated streptococcal strains (emm44) were strictly identical among cookers, children and camp counselors, underlining a common origin to this outbreak.

Haut de page