Fermer



Publications et outils

Publié le 02/06/2015

Maladies infectieuses

Étude ALSA(CE)TIQUE 2014-2015. Résultats intermédiaires.

Auteur(s) : Raguet S, Schapman L, Couturier E, Meffre C.
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISSN : 1956-6956
ISBN NET : 979-10-289-0144-8
Citation suggérée : Raguet S, Schapman L, Couturier E, Meffre C. Étude ALSA(CE)TIQUE 2014-2015. Résultats intermédiaires. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2015. 9 p.
Publication non disponible au format papier

Points clés

  • En 2014, vous étiez 387 médecins à participer à l’étude ALSA(CE)TIQUE et nous vous en remercions.
  • Ce nombre important de médecins participants permettra d’avoir des estimations robustes d’incidence des 3 pathologies étudiées. Il est important de le maintenir jusqu’à la fin de l’étude.
  • Entre le 1er janvier et le 31 août 2014 ont été diagnostiqués :
    - 276 cas de borréliose de Lyme dont 80 % de formes précoces localisées (érythème migrant (EM) unique) ;
    - 3 cas d’encéphalite à tiques ;
    - 1 cas d’anaplasmose granulocytaire humaine.
  • Pour la borréliose de Lyme dont le diagnostic clinique et biologique peut être complexe, nous rappelons que :
    - la sérologie n’est recommandée que pour les formes disséminées : elle est inutile après une morsure de tique ou lors de l’apparition d’un EM unique [1;2] ;
    - les critères de déclaration des formes disséminées articulaires sont : la présence d’une mono-arthrite ou oligo-arthrite de grosse(s) articulation(s) avec oedème et épanchement sans autre étiologie et avec confirmation biologique ;
    - les arthralgies sans arthrite ne sont pas un critère d’inclusion dans l’étude ;
    - une ponction lombaire est recommandée pour les formes disséminées neurologiques de l’adulte [1;2].
Synthèse  [pdf - 2,49 Mo]

Haut de page