Fermer



Publications et outils

Publié le 18/11/2016

Maladies infectieuses

Consommation d'antibiotiques et résistance aux antibiotiques en France : nécessité d'une mobilisation déterminée et durable

Auteur(s) : Maugat S, Berger-Carbonne A et al.
Editeur(s) : Santé publique France
ISBN : 979-10-289-0299-5
ISBN NET : 979-10-289-0300-8
Citation suggérée : Maugat S, Berger-Carbonne A et al. Consommation d'antibiotiques et résistance aux antibiotiques en France : nécessité d'une mobilisation déterminée et durable. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 20 p.
Publication disponible au format papier

Les antibiotiques ont permis de réduire la mortalité due aux maladies infectieuses mais leur usage non maîtrisé contribue à la diffusion de bactéries résistantes de plus en plus difficiles à traiter, tant en santé humaine qu’en santé animale. En France, l’étude Burden-BMR conduite par Santé Publique France a estimé l’impact de la multi-résistante bactérienne en 2012 à environ 158 000 infections et 12 000 décès. Ainsi, la lutte contre l’antibiorésistance est aujourd’hui un enjeu de santé publique majeur au plan mondial : l’OMS a adopté en 2015, un Plan d’action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens et le 21 septembre dernier, à l’Assemblée générale des Nations Unies, les chefs d’État se sont engagés à décliner le plan d’action afin de s’attaquer aux causes fondamentales de la résistance aux antimicrobiens dans plusieurs domaines, et en particulier la santé humaine, la santé animale et l’agriculture.

La Journée européenne de sensibilisation au bon usage des antibiotiques du 18 novembre 2016, qui s’inscrit dans la semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques (20-24/11/2016), est l’occasion de mobiliser l’ensemble des acteurs. Citoyens, patients, professionnels de la santé humaine et animale, décideurs ont tous un rôle à jouer dans le renforcement de la lutte contre la résistance aux antibiotiques.... Pour mieux comprendre les enjeux et évaluer les actions conduites en France depuis plusieurs années, le recueil et la communication de données chiffrées permettant de connaître la situation et son évolution dans le temps sont essentiels.

Dans ces objectifs, trois agences nationales – Santé publique France, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) – ont réuni leurs efforts pour présenter de manière commune les chiffres clefs de la consommation et de la résistance aux antibiotiques en santé humaine et en santé animale sur les 10 dernières années (2005-2015), dans une perspective de santé globale (« One Health ») promue par l’Organisation mondiale de la santé.

Synthèse  [pdf - 2,47 Mo]

Haut de page