Fermer



Publications et outils

Publié le 18/01/2012

Travail et santé

Maladie de Parkinson parmi les affiliés à la Mutualité sociale agricole dans cinq départements

Modèles prédictifs à partir des bases de remboursement de médicaments

Auteur(s) : Moisan F, Elbaz A
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISSN : 1956-5488
ISBN : 978-2-11-099492-9
ISBN NET : 978-2-11-129296-3
Citation suggérée : Moisan F, Elbaz A. Maladie de Parkinson parmi les affiliés à la Mutualité sociale agricole dans cinq départements. Modèles prédictifs à partir des bases de remboursement de médicaments. Saint-Maurice: Institut de veille sanitaire; 2012. 66 pages.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Les bases de remboursement de médicaments de l’Assurance maladie représentent une opportunité pour la surveillance épidémiologique en permettant d’identifier des patients atteints de certaines maladies à partir de leur consommation de médicaments. Avant d'envisager de les utiliser pour cet objectif, il est nécessaire d'évaluer leur validité. Nous avons étudié leur validité pour identifier des patients traités pour maladie de Parkinson dans cinq caisses de Mutualité sociale agricole en 2007.
Nous avons comparé les profils de consommation de médicaments antiparkinsoniens chez des patients dont le diagnostic de maladie de Parkinson a été confirmé par un neurologue et chez des patients traités pour une autre raison. Nous avons développé différents modèles prédictifs de maladie de Parkinson permettant d'estimer la probabilité qu’ont les consommateurs d'antiparkinsoniens d’être traités pour cette maladie. Parmi 1 114 participants ayant consommé un médicament antiparkinsonien en 2007, un diagnostic de maladie de Parkinson a été confirmé pour 320 (29 %) d'entre eux tandis que 794 (71 %) étaient traités pour une autre raison.
Différents modèles ont été comparés en termes de qualité des prédictions. Le modèle logistique incluant les doses cumulées des différents types d'antiparkinsoniens et la régularité du traitement est caractérisé par de bonnes performances (statistique c=0,953 ; sensibilité=92,5 % ; spécificité=86,4 %). D'après ce modèle, la prévalence de la maladie de Parkinson parmi les personnes âgées de 18 ans et plus est de 6,66/1 000 ; la correction par la sensibilité et la spécificité du modèle conduit à une estimation proche (6,01/1 000). Nous présentons également un exemple d'étude de la relation entre la prévalence ainsi estimée et une exposition définie au niveau géographique. Nous discutons les avantages et inconvénients des bases de remboursement de médicaments pour surveiller la fréquence de certaines maladies et étudier leurs facteurs de risque. Nos résultats montrent que, pour certaines pathologies, un système de surveillance à partir des bases de remboursement de médicaments, et sans recueil d’informations supplémentaires auprès des sujets, pourrait être mis en place au niveau national.

Rapport  [pdf - 1,99 Mo]

Mots-clés :

maladie Parkinson, surveillance épidémiologique, prévalence, Mutualité sociale agricole, modèle prédictif, bases administratives

SUMMARY

Parkinson’s disease among affiliates of the Mutualité sociale agricole in five French districts

Prediction model based on drug claims

Drug claims databases represent an opportunity for epidemiologic surveillance because they contribute to identifying patients with certain diseases based on their drug use. Before using them for this purpose, it is necessary to assess their validity. We investigated their validity to identify patients treated for Parkinson's disease among members of the Mutalité sociale agricole in five French districts in 2007. We compared patterns of antiparkinsonian drugs use in patients for whom a neurologist confirmed the diagnosis and in patients treated for another reason, and developed prediction models in order to estimate the probability that antiparkinsonian drug users were treated for Parkinson's disease. Among 1,114 persons who used antiparkinsonian drugs in 2007, 320 (29%) were considered to have Parkinson's disease, while 794 (71%) were treated for another reason. Different models were compared in terms of quality of predictions. A logistic model including cumulative doses of different antiparkinsonian drugs and regularity of treatment displayed good performance (c statistic=0.953, sensitivity=92.5%, specificity=86.4%). According to this model, the prevalence of Parkinson's disease among persons aged 18 years old and over was 6.66/1,000; a correction of this figure using sensitivity and specificity estimates of the model led to a similar estimate (6.01/1,000). We also present an example of a study that examined the relationship between prevalence estimated through this prediction model and an exposure defined geographically. We discuss the advantages and disadvantages of drug claims databases to monitor the frequency of certain diseases and study their risk factors.
Our results show that, for some conditions, monitoring systems based on drug claims databases could be implemented at the national level without gathering additional individual data.

Haut de page