Fermer



Publications et outils

Publié le 15/09/2014

Travail et santé

Programme de surveillance des maladies à caractère professionnel (MCP) en France

Résultats des Quinzaines MCP 2008 à 2011

Auteur(s) : Lemaître A, Valenty M.
Editeur(s) : Institut de veille sanitaire
ISSN : 1956-5488
ISBN NET : 979-10-289-0063-2
Citation suggérée : Lemaître A, Valenty M. Programme de surveillance des maladies à caractère professionnel (MCP) en France. Résultats des Quinzaines MCP 2008 à 2011. Saint-Maurice: Institut de veille sanitaire ; 2014. 101 p.
Publication non disponible au format papier

RÉSUMÉ :

Les maladies à caractère professionnel (MCP) sont à déclaration obligatoire mais les signalements sont rares. L’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Inspection médicale du travail (IMT) ont mis en place un programme de surveillance des MCP basé sur un réseau de médecins du travail (MT) volontaires.
Chaque MT signale toute MCP vue pendant deux semaines chaque semestre. Des données sociodémographiques sont recueillies afin de calculer les taux de prévalence des MCP selon le sexe, l’âge, la catégorie sociale et le secteur d’activité.
La participation des MT diminue de 2008 à 2011 (33 % à 19 %). Le signalement des MCP est stable sur cette période chez les hommes (autour de 5 %) mais augmente chez les femmes (6,2 % à 6,9 %). À l’exception des troubles auditifs, les taux de prévalence sont plus élevés chez les femmes. Ils augmentent avec l’âge jusqu’à 45-54 ans.
Le taux de prévalence des troubles musculo-squelettiques (TMS) varie entre 2006 et 2011 chez les hommes (2,6 % à 3,1 %) quand il est stable chez les femmes (autour de 3,5 %). Celui de la souffrance psychique augmente de 2006 à 2011 chez les hommes (0,9 % à 1,3 %) comme chez les femmes (1,6 % à 2,6 %).
Un gradient social est observé pour les TMS quand il est inversé pour la souffrance psychique. L’industrie et l’agriculture sont les secteurs les plus concernés par les TMS. En ajusté, le secteur d’activité a une moindre importance dans la survenue d’une souffrance psychique que l’âge et la catégorie sociale.
Les facteurs organisationnels et relationnels sont des facteurs de risque pour nombre de MCP.
Ce programme est inscrit dans le plan santé travail 2010-2014. En 2012, 15 régions ont participé et 13 en 2013.

Rapport  [pdf - 1,60 Mo]
Synthèse  [pdf - 383,70 Ko]

Mots-clés :

maladie à caractère professionnel, médecin du travail, surveillance épidémiologique, taux de prévalence

SUMMARY

Work-Related Diseases (WRD) surveillance programme in France

WRD fortnights’ results from 2008 to 2011

Reports of Work-Related Diseases (WRD) are rare although they are mandatorily notifiable. The French Institute for Public Health Surveillance in collaboration with the Medical Occupational Inspection implemented a surveillance programme of WRD based on a network of volunteer Occupational Physicians (OPs).
Each OP reports all WRD seen over two weeks each semester. Sociodemographic data are collected to calculate the prevalence of WRD by sex, age, social class and industry.
OPs’ participation decreases from 2008 to 2011 (33% to 19%). The reporting rate of WRD is stable over this period among men (around 5%), but increases among women (6.2% to 6.9%). At the exception of hearing impairment, the prevalence rates are higher among women. They increase with age until 45-54 years old.
The prevalence of Musculoskeletal Disorders (MSDs) varies from 2006 to 2011 among men (around 3%), but is stable among women (3.5% to 3.6%). For psychological suffering it increases from 2006 to 2011 among men (0.9% to 1.3%), and varies among women (1.6% to 2.6%).
A social gradient is observed for MSDs, whereas it is inversed concerning psychological suffering. Industry and agricultural sectors are the most affected by MSDs. When adjusted, industry has a minor role in the occurrence of work-related psychological suffering unlike age and social class. Organizational and relational factors are identified as risk factors for many WRD.
This surveillance programme is part of the 2010-2014 Occupational Health Plan. In 2012, 15 regions participated and 13 in 2013.

Summary report  [pdf - 905,97 Ko]

Haut de page