Fermer



Grand Est

Publié le 16/07/2012 - Dernière mise à jour le 08/09/2017

Actualités / Publications

Bulletin de veille sanitaire

Le dernier numéro : n°17 - Juillet 2017 - Surveillance des arboviroses (chikungunya, dengue et infection à virus Zika) en région Grand Est

  • La déclaration obligatoire du chikungunya, de la dengue et de l’infection à virus Zika
  • Surveillance renforcée dans les départements où Aedes albopictus est implanté et actif
  • Surveillance entomologique dans le département du Haut-Rhin
  • Situation internationale et risque en métropole de Fièvre Jaune, mai 2017

Points épidémiologiques

Le dernier point :

Surveillance sanitaire en région Grand Est. Point épidémiologique au 7 septembre 2017.

Surveillance renforcée du chikungunya, de la dengue et du virus Zika

  • En France métropolitaine, Aedes albopictus dit « moustique tigre » est implanté dans 33 départements. En 2017, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin sont classés comme départements de niveau 1 du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole, en raison de l’implantation durable du moustique vecteur. Ces départements intègrent le dispositif de surveillance renforcée du chikungunya, de la dengue et du zika en métropole, actif du 1er mai au 30 novembre chaque année.
  • Entre le 1er mai et le 1er septembre 2017, six cas de dengue et deux cas de chikungunya ont été confirmés dans le Grand Est.

Surveillance de l’asthme

  • L’activité liée à l’asthme dans les services d’urgence est en baisse en semaine 35 (28 août au 3 septembre).
  • Pour les associations SOS Médecins de la région, cette activité connait des fluctuations importantes, soit à la hausse, soit à la baisse, selon les associations. Les valeurs sont similaires à celles observées les années précédentes à la même période.

Surveillance des allergies

  • Après une légère hausse en semaine 34 (21 au 27 août 2017), l’activité des associations SOS Médecins liée aux allergies revient à des valeurs comparables aux années précédentes à la même période.
  • Selon le bulletin allergo-pollinique du RNSA, les pollens de graminées, d’urticacées, et de plantain seront responsables d’un risque très faible à localement faible dans les départements du Grand Est.

Surveillance de la mortalité

  • Au 28 août, le nombre de décès observés au cours des dernières semaines se situe dans les marges de fluctuations habituelles.

Surveillance des cas de légionelloses

  • Au mois d’août, un excès de cas de légionelloses a été détecté en Grand Est, les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin sont les plus concernés. Des investigations sont en cours afin d’identifier des sources communes de contamination et appliquer les mesures de gestions adaptées.

Rapport et synthèse

Le dernier rapport :

Rambaud L, Zeghnoun A, Corso M, Beaudeau P. Qualité de l’eau distribuée à Nancy et incidence des gastro-entérites aiguës (GEA), 2002-2007. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2016. 42 p.

L’étude turbidité et gastro-entérites vise à établir et caractériser le lien entre le niveau de turbidité d’une eau distribuée et le nombre de cas de gastro-entérites aiguës médicalisées (GEAm) observés sur la zone desservie. Ce volet de l’étude concerne 19 communes de la communauté urbaine du Grand Nancy et plus de 240 000 personnes. Les usines Saint-Charles (aujourd’hui abandonnée) et Edouard Imbeaux sont alimentées par les eaux de la Moselle pompées sur la commune de Messein. L’eau brute est traitée par des étapes classiques de clarification, décantation, filtration et désinfection [...].

Haut de page