BEHWeb, l'actualité de l'épidémie en ligne Accueil Institut de veille sanitaire BEHWeb, l'actualité de l'épidémie en ligne

N° 3 • 10 décembre 2009

Grippe A(H1N1)2009 : le point
après six mois

Coordination scientifique : Jean-Claude Desenclos et Hélène Therre, Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

Épidémie de grippe à virus A(H1N1)2009 à la Réunion

Influenza A(H1N1)2009 outbreak in the Reunion Island
Date de soumission : 27/10/2009 Date of submission : 10/27/2009
  • Pages
  • 1
  • 2
  • 3
  • Grossir les carracteres
  • Réduire les carracteres
  • Imprimer la page

Contexte

L’alerte relative à la pandémie lancée le 11 juin 2009 au niveau international [1] s’est répercutée très rapidement dans l’hémisphère Sud en raison de la période propice aux épidémies saisonnières. Dès l’alerte lancée au niveau national, un protocole de surveillance renforcée a été élaboré à la Réunion, reposant à la fois sur une surveillance épidémiologique individuelle, populationnelle et virologique [2] afin de caractériser la menace sanitaire et de suivre la dynamique épidémiologique des syndromes grippaux. Cet article présente les résultats obtenus au cours de ces quelques semaines d’épidémie sur l’île de la Réunion.

Méthodes

Dès le 1er mai 2009, une surveillance individuelle à partir des cas importés d’infections à nouveau virus A(H1N1)2009 a été mise en place par la Cellule interrégionale d’épidémiologie (Cire) Réunion-Mayotte, en s’appuyant sur le protocole national [3].

Parallèlement, la surveillance en population générale a été poursuivie et étendue afin de suivre la dynamique de l’épidémie de grippe saisonnière sur l’île. Cette dernière reposait sur le dispositif suivant :

Surveillance de l’activité sanitaire

  • Réseau de médecins sentinelles animé par l’Observatoire régional de la santé de la Réunion (23 médecins généralistes et 3 pédiatres). 
  • Affaires médicales au Samu (nombre total d’appels et appels pour grippe).
  • Passages aux urgences (Oscour ® : nombre total et suivi des diagnostics pour les quatre établissements hospitaliers de l’île).
  • Cas groupés en Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et établissements médico-sociaux.

Suivi de la mortalité 

Suivi des certificats de décès mentionnant « grippe », ou « syndrome grippal » ou « grippaux ». Étude sur la mortalité globale réalisée en fin d’épidémie à partir des données des 13 communes où l’état-civil est informatisé.

Surveillance virologique

À partir du 1er juin 2009, la surveillance virologique a été renforcée afin d’identifier et caractériser les virus circulant au cours de la période hivernale. Les prélèvements provenaient des sources suivantes :

  • le réseau de médecins sentinelles (échantillon aléatoire des cas d’infection respiratoire aiguë) ;
  • les services d’urgences (échantillon aléatoire des cas d’infection respiratoire aiguë) ;
  • les centres de consultations dédiées dès leur mise en place.

Les résultats virologiques étaient transmis directement à la Cire par les laboratoires d’analyses médicales des hôpitaux de Saint-Denis et de Saint-Pierre.

Surveillance des formes hospitalisées de grippe A(H1N1)2009 et particulièrement des formes graves

Ces deux dernières sources permettaient également de prélever les sujets présentant des facteurs de risque ou des signes de gravité et les personnes hospitalisées.

En aucun cas cette surveillance n’avait pour objectif un décompte exhaustif des cas de grippe A(H1N1)2009.

À partir du 23 juillet 2009 (Semaine 30), en raison de l’évolution du contexte international et local (présence de cas autochtones), le système de surveillance a évolué parallèlement au dispositif sanitaire, dont l’objectif était désormais de réduire l’impact sanitaire en identifiant les formes graves et les sujets présentant des facteurs de risque pour assurer leur prise en charge précoce et adaptée. La surveillance individuelle à partir des cas importés a été abandonnée pour s’orienter spécifiquement vers une surveillance en population générale [2]. Le suivi hebdomadaire de ces différents indicateurs a permis d’observer la tendance temporelle de la pandémie et d’en déterminer l’impact au sein de la population réunionnaise à travers de multiples sources de données.

À partir des données recueillies, une méthode d’estimation des consultants pour grippe A(H1N1)2009 survenus à la Réunion a été élaborée. Le nombre de personnes ayant consulté un médecin pour grippe clinique sur l’ensemble de l’île était estimé au prorata de la part d’activité des médecins du réseau sentinelle sur l’activité médicale totale réalisée dans l’île pour la semaine considérée. L’activité médicale hebdomadaire totale était fournie par la Caisse générale de sécurité sociale (CGSS) à partir des feuilles de soins.
Le nombre de personnes ayant consulté pour une grippe clinique et qui auraient eu un résultat positif pour le virus A(H1N1)2009 si elles avaient été prélevées était calculé proportionnellement aux résultats des examens virologiques (effectués par les médecins du réseau sentinelle) disponibles pour la même semaine. Les autres sources de prélèvements n’étaient pas utilisées pour l’estimation, car elles pouvaient ne pas être représentatives en raison des recommandations ou protocoles cliniques locaux visant à prélever des populations spécifiques.

Dès le 1er mai, la Cire Réunion-Mayotte a réalisé des points épidémiologiques hebdomadaires, voire quotidiens, afin de diffuser à l’ensemble des partenaires, aux autorités sanitaires ainsi qu’à la population générale les données de surveillance analysées et interprétées.

  • Laurent Filleul1
  • Fabian Thouillot1
  • Catherine Do1
  • Noémie Baroux1
  • Agnès Cadivel1
  • Elsa Balleydier1
  • Elise Brottet1
  • Daouda Sissoko1
  • Lydéric Aubert1
  • Florence Kermarec2
  • Jean-Louis Solet1
  • Eric D'Ortenzio1
  • Philippe Renault1

1/ Cellule interrégionale d’épidémiologie (Cire) Réunion-Mayotte, Saint-Denis, La Réunion, France
2/ Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

RÉFÉRENCES

[1] Centers for disease Control and Prevention. Swine influenza A(H1N1) infection in two children-Southern California, March-April 2009. Morb Mortal. Wkly Rep. 2009; 58:400-2.

"" [2] D'Ortenzio E, Do C, Renault P, Weber F, Filleul L. Enhanced influenza surveillance on Réunion Island (southern hemisphere) in the context of the emergence of influenza A(H1N1)v. Euro Surveill. 2009;14(23):pii=19239.
Erratum in: Euro Surveill. 2009;14(26):pii=19257.

"" [3] Influenza A(H1N1)v investigation teams. Modified surveillance of influenza A(H1N1)v virus infections in France. Euro Surveill. 2009;14(29):pii=19276.

 

  • Pages
  • 1
  • 2
  • 3
  • Grossir les carracteres
  • Réduire les carracteres
  • Imprimer la page