BEHWeb, l'actualité de l'épidémie en ligne Accueil Institut de veille sanitaire BEHWeb, l'actualité de l'épidémie en ligne

N° 3 • 10 décembre 2009

Grippe A(H1N1)2009 : le point
après six mois

Coordination scientifique : Jean-Claude Desenclos et Hélène Therre, Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

La grippe A(H1N1)2009 dans les territoires français du Pacifique : bilan de la vague épidémique pendant l’hiver austral

Influenza A(H1N1)2009 in the French Pacific territories: appraisal of the epidemic wave during the austral winter
Date de soumission : 27/10/2009 Date of submission : 10/27/2009
  • Grossir les carracteres
  • Réduire les carracteres
  • Imprimer la page

RÉSUMÉ

Les trois territoires français du Pacifique (Nouvelle-Calédonie [NC], Polynésie française [Pf] et Wallis et Futuna [WF]) ont été touchés par une vague épidémique de grippe A(H1N1)2009 pendant l’hiver austral. Cette vague de syndromes grippaux se caractérise par une courte durée (environ 8 semaines) et des taux d’attaque élevés : 16 à 18% en NC et en Pf, 28% à Wallis et 38% à Futuna. Le nombre de patients infectés ayant nécessité une hospitalisation en soins intensifs et le nombre de décès ont été respectivement de 21 et 10 en NC et 13 et 7 en Pf (aucun à WF). Les facteurs de risque de formes graves ou de décès rapportés ont déjà été évoqués, notamment le diabète, les pathologies pulmonaires et cardiaques, l’obésité chez l’adulte, les pathologies neuromusculaires chez l’enfant et l’origine océanienne. Une proportion importante de la population reste susceptible au virus et rend possible une deuxième vague qu’il convient d’anticiper par des mesures préventives (vaccination), de surveillance clinique et virologique et d’organisation sanitaire.

ABSTRACT

The three French territories in the Pacific (New Caledonia [NC], French Polynesia [FP] and Wallis and Futuna [WF]) have been affected by an epidemic of influenza A(H1N1)2009 during the austral winter. This wave of influenza-like illness is characterized by a short duration (approximately 8 weeks) and high attack rates: 16% to 18% in NC and in FP, 28% in Wallis and 38% in Futuna. The number of infected patients requiring hospitalization in critical care services and the number of deaths were respectively 21 and 10 in NC and 13 and 7 in FP (none in WF). Diabetes, cardiac and pulmonary diseases, obesity in adults, neuromuscular diseases in children, and Oceanian origin were frequently observed among severe cases and deaths. An important proportion of the population remains susceptible to A(H1N1)2009, making the occurrence of a second wave likely. Preparation and control efforts must be implemented, based on preventive measures (immunization), as well as combined clinical and virological surveillance and health organization.

  • Groupe de travail en épidémiologie dans les territoires français ultramarins du Pacifique*
  • Auteur correspondant :
    Guy La Ruche

* Membres du groupe de travail :
- Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France : Philippe Barboza, Claire Baudon, Laurence Chérié-Challine, Marc Gastellu-Etchegorry, Juliette Gueguen, Guy La Ruche
- Direction des affaires sanitaires et sociales, Nouméa, Nouvelle-Calédonie : Jean-Paul Grangeon, Sylvie Laumond-Barny, Martine Noël, Anne Pfannstiel
- Direction de la santé, Papeete, Tahiti, Polynésie française : Antonio Chee-Ayee, Elise Daudens, Eddy Frogier, Bernard Le, Henri-Pierre Mallet, Jean-Paul Pescheux, Hervé Vergeaud ; Institut Louis Malardé, Papeete, Tahiti, Polynésie française : Stéphane Lastère
- Agence de santé, Mata'Utu, Wallis et Futuna : Elisabeth Dutaut, Jean-François Yvon

Erratum (publié le 29/03/2010)
Parmi les membres du groupe de travail figurent également :
Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie, Nouméa : Ann-Claire Gourinat, Aurélie Guigon