BEHWeb, l'actualité de l'épidémie en ligne Accueil Institut de veille sanitaire BEHWeb, l'actualité de l'épidémie en ligne

N° 3 • 22 juillet 2011

Le 5 juillet 2011, l’European Food Safety Authority a publié les premiers résultats des enquêtes de traçabilité menées en France et en Allemagne sur les graines à l’origine des épidémies. Un lot de fenugrec importé d’Égypte est le lien le plus probable entre ces deux épisodes, sans qu’on puisse exclure l’implication d’autres lots de fenugrec. Sur cette base, l’Union européenne recommande le retrait du marché des États-membres de l’ensemble des lots de graines de fenugrec importés entre 2009 et 2011 par un exportateur égyptien, et de suspendre jusqu’au 31 octobre les importations de graines et de fèves égyptiennes destinées à la germination.

En France,  la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et la Direction générale de la santé (DGS) ont recommandé, à titre préventif, de ne pas consommer de graines germées crues, car seule la cuisson à haute température permet de tuer les bactéries comme E.coli O104:H4. De plus, elles recommandent de bien nettoyer après usage les ustensiles utilisés pour la germination des graines ou leur préparation culinaire, et de toujours se laver les mains après avoir manipulé ces graines.

Afin de limiter la transmission de personne à personne (secondaire), en particulier intrafamiliale, des recommandations sur le renforcement des mesures d’hygiène ont été publiées par la DGS.

Épidémie de syndrome hémolytique et urémique et de diarrhée sanglante due à Escherichia coli O104:H4 dans le sud-ouest de la France, juin 2011*

Outbreak of haemolytic uraemic syndrome and bloody diarrhoea due to Escherichia coli O104:H4, South-West France, June 2011

*Cet article est la traduction d’un article original paru dans Eurosurveillance le 30 juin 2011 :

Gault G, Weill FX, Mariani-Kurkdjian P, Jourdan-da Silva N, King L, Aldabe B, Charron M, Ong N, Castor C, Macé M, Bingen É, Noël H, Vaillant V, Bone A, Vendrely B, Delmas Y, Combe C, Bercion R, d'Andigné É, Desjardin M, de Valk H, Rolland P. Outbreak of haemolytic uraemic syndrome and bloody diarrhoea due to Escherichia coli O104:H4, South-West France, June 2011. Euro Surveill. 2011;16(26):pii=19905.

  • Grossir les carracteres
  • Réduire les carracteres
  • Imprimer la page

RÉSUMÉ

À la date du 28 juin 2011, 15 cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) ou de diarrhée sanglante ont été signalés en Gironde depuis le 22 juin 2011. Les investigations menées suggèrent que des graines germées servies lors d'une journée portes ouvertes d’un centre de loisirs à Bègles le 8 juin 2011 étaient à l’origine de la transmission. Une souche épidémique d’Escherichia coli O104:H4 produisant la Shiga-toxine 2 a été isolée chez 5 cas. Cette souche est génétiquement apparentée à la souche identifiée dans l’épidémie récente due à E. coli O104:H4 en Allemagne, et présente les mêmes caractéristiques de virulence et de résistance aux antibiotiques.

ABSTRACT

As of 28 June 2011, 15 cases of haemolytic uraemic syndrome (HUS) or bloody diarrhoea have been identified in the Gironde, south-west France. Investigations suggest the vehicle of transmission was sprouts, served at an event in Bègles on 8 June 2011. A strain of shiga toxin-producing Escherichia coli O104:H4 has been isolated from five cases. This strain is genetically related to the strain identified in the recent E. coli O104:H4 outbreak in Germany, and shares the same virulence and antimicrobial resistance characteristics.

 

EN COMPLÉMENT...

Un article relatif à 2 cas de transmission intra-familiale survenus au cours de cette épidémie est paru le 4 août 2011 dans la revue Eurosurveillance :
Household transmission of haemolytic uraemic syndrome associated with Escherichia coli O104:H4, south-western France, June 2011

  • Gaëlle Gault1
  • François-Xavier Weill2
  • Patricia Mariani-Kurkdjian3
  • Nathalie Jourdan-da Silva4
  • Lisa King4
  • Bénédicte Aldabe1
  • Martine Charron1
  • Nathalie Ong1
  • Christine Castor1
  • Muriel Macé2
  • Édouard Bingen3
  • Harold Noël4
  • Véronique Vaillant4
  • Angie Bone4,5
  • Benoît Vendrely6
  • Yahsou Delmas6
  • Christian Combe6
  • Raymond Bercion7
  • Éric d'Andigné7
  • Marie Desjardin7
  • Henriette de Valk4
  • Patrick Rolland1

1/ Cellule interrégionale d’épidémiologie (Cire) Aquitaine, France
2/ Institut Pasteur, Centre national de référence (CNR) des Escherichia coli et Shigella, Paris, France
3/ Laboratoire associé au CNR des Escherichia coli et Shigella, Service de microbiologie, Hôpital Robert Debré, Paris, France
4/ Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France
5/ Programme européen d’épidémiologie d’intervention (Epiet), Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), Stockholm, Suède
6/ Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, France
7/ Hôpital d’instruction des armées Robert Picqué, Villenave-D'Ornon, France

Editeur
Institut de veille sanitaire (InVS)
12 rue du Val d’Osne, F-94415 Saint-Maurice cedex
www.invs.sante.fr

Directrice de la publication
Dr Françoise Weber, Directrice générale de l’InVS
Comité de rédaction
Jean-Claude Desenclos (InVS), Eric Jougla (CepiDc – Inserm), Hélène Therre (InVS)

Rédaction - Contacts
Judith Benrekassa, Valérie Henry,
Laetitia Gouffé-Benadiba
redactionbeh@invs.sante.fr

Informations générales

Création graphique
Françoise Parraud, Elisabeth Coutrot

Réalisation
Oliance