Fermer



Conséquences sanitaires de la catastrophe d'AZF

Publié le 19/09/2011 - Dernière mise à jour le 28/10/2015

  • photo de l'explosion

Le vendredi 21 septembre 2001, à 10 heures 17 minutes, s’est produite une explosion dans l’usine "AZF" proche de l’agglomération de Toulouse. La violence de l’explosion, l’équivalent d’un séisme d’une puissance de 3,4 degrés sur l’échelle de Richter, a entraîné la mort de 30 personnes et causé plusieurs milliers de blessés.
Devant l’ampleur de la catastrophe, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a mis en place dans les jours qui ont suivis, un dispositif de suivi épidémiologique des conséquences sanitaires, réunissant de très nombreux partenaires scientifiques et institutionnels.
Ce dispositif visait à caractériser très rapidement pour la population les risques liés aux rejets des produits dans les milieux, afin de prendre et adapter si besoin des mesures de prévention et de surveillance spécifique ; d’évaluer à court et moyen termes les besoins de dépistage et de prise en charge de la population et d’évaluer à court et moyen termes l’ampleur des séquelles physiques, mentales et sociales pour les populations touchées. Trois séries d’enquêtes transversales ont ainsi été réalisées auprès des populations touchées, en particulier les enfants, la population générale, la population des travailleurs et des sauveteurs.
Par ailleurs, un suivi de cohorte de 3 000 travailleurs et sauveteurs volontaires a été mis en place pour évaluer les conséquences sanitaires et socioprofessionnelles pendant cinq ans. 

Crédit photo : mairie de Toulouse. 

Sommaire du dossier

Haut de page